La Croix Rouge au secours des “pauvres” terroristes©

3
122

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a refusé de satisfaire la requête de la Croix-Rouge qui réclame qu’Israël permette aux familles de rendre visite à leurs proches (NDLR terroristes du Hamas), incarcérés sous haute surveillance pour terrorisme.

Quatre de ces prisonniers ont donc demandé à la Haute Cour de justice la reprise des visites, selon Israël Hayom mercredi.

Le ministre Erdan a décidé d’empêcher les familles de Gaza de visiter ces prisonniers du Hamas dans le but de faire pression sur le Hamas pour qu’il restitue les dépouilles de Oron Shaul et Hadar Goldin, deux soldats des FDI qui ont été tués dans la guerre avec Gaza en 2014. Le Hamas a toujours refusé de retourner leur corps afin que leurs familles puissent les enterrer en Israël.

Israël exige également le retour de deux de ses citoyens, otages du Hamas, Avra ​​Mengistu d’Ashkelon qui a traversé la frontière vers la bande de Gaza en septembre 2014, et Hisham a-Sayyed, un résident de la ville bédouine de Hura, qui a franchi cette frontière en avril 2015

Il y a environ un mois, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a envoyé une lettre au ministre Erdan, demandant que les familles des prisonniers du Hamas de Gaza soient autorisées à rendre visite immédiatement à leurs proches dans les prisons israéliennes, arguant que le maintien de cette interdiction constitue une ” Violation de la Convention de Genève “.

Il convient de noter que cette revendication a peu à voir avec le contenu réel de la Convention de Genève. Car d‘une part, ce faisant, la Croix rouge élève les meurtriers qui purgent leur peine, après des condamnation au pénal, au statut de prisonniers de guerre – ce qu’ils ne sont pas, étant donné que le gouvernement du Hamas qui les a commandité, est une organisation terroriste universellement reconnue comme telle. De plus cette requête de la Croix rouge réclame pour ses familles de terroristes, le même statut que le personnel médical et religieux, dont les visites aux prisonniers de guerre sont garanties par la convention.

Est-ce que quelqu’un à la Croix-Rouge prend connaissance de ces exigences embarrassantes avant qu’elles soient communiquées au public ?

Le père de Hadar, Simcha Goldin, a déclaré à Yisrael Hayom à la suite de la demande de la Croix-Rouge que «ceci démontre l’hypocrisie, la fausseté et l’inhumanité de la Croix-Rouge».

La pétition de ces quatre prisonniers veut faire croire à une violation de leurs droits en vertu de la loi, en faisant valoir qu’ils sont privés de visites de leurs familles, alors que leurs collègues de de détention de Judée et Samarie bénéficient de visites ininterrompues.

Il serait intéressant de voir si la Haute Cour de justice croit en l’existence d’une égalité des droits en vertu de la loi, pour les terroristes ayant du sang juif sur les mains.

JewishPress

 

3 COMMENTS

  1. La Croix-Rouge se préoccupe t-elle des corps des soldats israéliens que le Hamas ne veut pas rendre à leur famille ?

    La Croix-Rouge se préoccupe t-elle des deux israéliens détenus par le Hamas ?

    La Croix-Rouge s’est-elle préoccupé des Juifs enfermés dans les camps de la mort nazis ? Non. Son Président d’alors était un admirateur notoire du nazisme et d’Hitler.

    Quand j’habitais encore en France, à Paris, j’ai souvent été arrêtée par des jeunes gens liés à la Croix-Rouge, munis d’une boîte cylindrique en fer destinée à recevoir de l’argent. A chaque fois, je refusais de donner en expliquant le rôle de la Croix-Rouge pendant le nazisme.

  2. Ils feraient mieux de s’occuper des prisonniers pour simple délit d’opinion en Turquie ou en Iran … ils sont des milliers dont personne ne s’occupe !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here