La coalition américaine intervient en faveur d’Assad en Syrie ©

1
13
Exclusif : les avions de guerre américains sont intervenus dans la Guerre Syrienne pour soulager des positions défendues par les forces d’Assad. 

 

Mardi 17 mai, les Etats-Unis ont étendu leur implication dans la guerre en Syrie et, pour la première fois depuis le début de la guerre en 2011, les avions bombardiers F-16 américains ont largué leurs bombes sur les rebelles radicaux syrienbs qui combattent les forces iraniennes, syriennes et du Hezbollah près d’Alep, selon le rapport exclusif des sources des renseignements militaires de Debkafile.

Selon ces sources, les cibles de ces bombardements étaient essentiellement les troupes, les positions et les routes de transport de groupes « rebelles » comme Daesh et le Front Al-Nusra [qui tente de développer un Califat concurrent de celui de Daesh à partir de son rayonnement en Syrie] , qui menacent aussi les groupes rebelles modérés dans le secteur. Mais, il ne fait aucun doute que ces frappes américaines contribueront à renforcer le Président syrien Bachar al Assad, tout comme l’ont fait les bombardements russes.

Les avions de guerre américains ont décollé de la base aérienne d’Incirlik, dans le Sud de la Turquie et sont entrés dans l’espace aérien au-dessus de la province d’Idlib dans le Nord de la Syrie.

Nos sources disent que ces frappes aériennes ont été coordonnées avec le commandement des forces aériennes russes, sur la base aérienne d’Hmeymim, près de Latakia et par l’entremise des officiers américains et russes opérant du Commandement Sud près de la capitale jordanienne d’Amman.

Il ne fait aucun doute que cette intervention correspond à un revirement de l’Administration du Président Barack Obama qui, jusqu’à présent s’était opposée à toute opération des forces aériennes américaines à l’intérieur de la Syrie, du fait du risque de faire pencher la balance en faveur d’un des deux camps en guerre.

Il y a actuellement, pas moins de dix forces aériennes engagées dans la guerre en Syrie : celles des Etats-Unis, de la Russie, d’Israël, de Grande-Bretagne, de France, de Belgique, d’Allemagne, de Syrie, de Turquie et de Jordanie.

La semaine dernière, en préparation de l’entrée des forces aériennes des Etats-Unis, le Pentagone a renforcé son contingent de troupes américaines des Forces Spéciales présentes sur la base de Remalan, qui est située dans le nord de la Syrie près de la ville kurde d’Hassakeh.

Obama avait précédemment annoncé que 250 hommes de troupes avaient été déployés afin de renforcer les 50 déjà présents sur le terrain. Mais les sources militaires de Debkafile révèlent que le nombre réel des soldats américains sur cette base est bien plus important et que ces troupes disposent d’hélicoptères d’attaque et de transport qui peuvent les amener en très peu de temps sur n’importe lequel des fronts syriens.

On peut s’attendre à ce que les attaques de l’US Air force sur les fronts d’Alep et d’Idlib se poursuivent dans les jours à venir.

 

DEBKAfile Reportage Exclusif, 17 mai 2016, 8:09 PM (IDT)

 

Adaptation : Marc Brzustowski

 

1 COMMENT

  1. Ai-je bien compris? Maintenant, la France qui disait que Bachar El Assad devait, à tout prix être éliminé, participe à son soutien?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here