Israël : quels motifs réels derrière le projet palestinien d’El-Sissi?©

5
1636

Israël demande aux Etats-Unis de sonder les vrais motivations de Sissi dans le parrainage de pourparlers palestiniens

Israël est extrêmement surpris par le commentaire proféré de la bouche du Président égyptien, disant que le processus de réconciliation palestinienne dont il opère la médiation débouchera sur la paix avec Israël.

Abdel Fattah El-Sissi l’a formulé de cette façon dans une interview du dimanche 8 octobre : “L’initiative égyptienne vise à aider les frères palestiniens à démarrer une nouvelle phase vers l’unité des rangs palestiniens qui paverait la voie pour une paix juste entre la Palestine et Israël”. Il a défini son but comme étant : “L’établissement d’un Etat indépendant pour répondre aux légitimes aspirations du peuple palestinien d’atteindre une vie sécurisée, stable et prospère”.

El-Sissi n’a pas ajouté d’autres détails à la description de sa démarche, mais il en a dit assez pour finir par ébranler le gouvernement Netanyahu. Le processus de réconciliation palestinien a clairement été introduit sur un terrain qui appartient en propre au domaine des négociations avec Israël. La politique de Jérusalem, consistant à se tenir à l’écart des efforts du Caire pour opérer une médiation  au sujet des luttes intestines palestiniennes entre le Hamas et le Fatah, a laissé Israël sans le moindre droit au chapitre sur ce processus au fur et à mesure qu’il progresse.

Il est aussi devenu évident que Le Caire ne fait plus le point avec Israël, en dépit de ses promesses de le faire, sur les orientations vers lesquelles les responsables des renseignements égyptiens conduisent les négociations palestiniennes visant à enterrer la hache de guerre. Le 3 octobre, nous avons alerté du fait qu’Israël finirait par devoir paix le prix de sa mise à l’écart consentie de ce processus.

Le gouvernement Netanyahu commence à mesurer que faire confiance les yeux fermés aux Egyptiens peut déboucher sur des circonstances défavorables et une perte de contrôle de la situation. Il a, par conséquent, demandé à l’Administration Trump de découvrir ce qui se trame en coulisse. Résultat de ces démarches israéliennes, Jason Greenblatt, l’envoyé spécial du Président, concernant le processus de paix palestino-israélien, doit arriver au Caire lundi 9 octobre, pour demander des éclaircissements aux Egyptiens sur le point où ils veulent en venir.

C’est pourquoi le cycle des pourparlers du Caire, entre l’Autorité Palestinienne et le Hamas, a été remis à plus tard -mais de seulement une journée – de lundi à mardi.

L’Administration Trump a aussi été prise par surprise, du fait de la direction indiquée dans l’interview d’El-Sissi. Son effort de médiation était perçu à Washington comme conçu pour éloigner les manipulations de l’Iran, de la Turquie et du Qatar de la Bande de Gaza. Mais, à présent, l’effort égyptien se révèle d’une toute autre nature.

Les négociateurs du Hamas, également, se préparent à parachuter un paquet de surprises, lors du prochain cycle de discussions au Caire. Nous avons reçu des informations exclusives sur la nature de ces surprises. Elles sont conçues comme des stratagèmes laissant croire qu’on est en train de “paver la voie vers une paix juste entre la Palestine et Israël”, si on s’en tient aux propos du Président égyptien, de dimanche, tout en ne cédant pas un pouce des intérêts du Hamas.

  1. Le Hamas donnera sa promesse au Président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas et aux médiateurs égyptiens qu’il renoncera à ses revendications de représentation au sein du futur gouvernement d’unité palestinien. En l’absence de ministres palestiniens, Israël n’aura pas de raisons pour refuser de poursuivre la gestion des affaires courantes avec l’administration palestinienne, qui n’aura pas de composante terroriste apparente.
  2. Le Hamas promettra aussi de ne pas se présenter en tant que mouvement contre le parti du Fatah d’Abbas, dans toute future élection à la Présidence ni au Parlement, lorsque l’Autorité Palestinienne y appellera. Le Hamas annonce vouloir établir un nouveau parti sous un nouveau nom – tel que le “Front Palestinien de la Justice” -sous le même mode que le parti turc d’Erdogan ou celui qui sévit actuellement au Maroc- pour que ses adhérents puissent voter pour lui, mais aussi assurer à Abbas et à sonparti la victoire dans une élection générale.

Par ces stratagèmes, le mouvement islamiste Hamas se place sur la route lui permettant de réaliser ses deux principaux objectifs dans ces négociations : l’un est de transmettre toutes les responsabilités budgétaires liées à l’administration de la Bande de Gaza à l’Autorité Palestinienne et à Abbas ; l’autre est de préserver intégralement l’autonomie opérationnelle de sa branche armée et de son arsenal.

 

Israel asks US to plumb real motive behind Sisi-sponsored Palestinian talks

5 COMMENTS

  1. […] Abdel Fattah El-Sissi l’a formulé de cette façon dans une interview du dimanche 8 octobre : « L’initiative égyptienne vise à aider les frères palestiniens à démarrer une nouvelle phase vers l’unité des rangs palestiniens qui paverait la voie pour une paix juste entre la Palestine et Israël ». Il a défini son but comme étant : « L’établissement d’un Etat indépendant pour répondre aux légitimes aspirations du peuple palestinien d’atteindre une vie sécurisée, stable et prospère ». Lire la suite sur jforum.fr […]

  2. Les arabes n’ont jamais changé ils sont comme le sable du désert , de la poussière et rien d’autre ,leur avenir est leur présent ne font qu’UN ; ils seront toujours les mêmes, comme les dunes de sables ils se déplacent au grès du vent , là où ils se déplacent ils ne savent que mettre la MER..
    Ils pensent pouvoir conquérir le monde avec un sabre et un cheval comme au temps des croisés .

  3. Comment faire confiance à des arabes !!! Il faudra combien de temps à ISRAEL pour “connaître ses voisins les plus proches ????

    • L’Egypte a une memoire d’elephants et n’oublie pas son passe avec Israel (sic). Il veut faire des “palestiniens” in pays sous l’oreiller avec tout ce que cela prend pour en faire une armee de terreur a qques pas d’Israel. Sisi est brilliant et les Juifs sont des SAPS – qui avalent des couleuvres sur tout la maudite gauche

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here