Havat Gilad : Hava Roizin z’l tuée par une voiture-bélier©

3
1373
Une Israélienne, Hava Roizin z’l, d’Emmanuel, tuée par une voiture près de Havat Gilad dans une attaque présumée.
Mais l’auteur s’est rendu à la police palestinenne et plaide l’accident. 
Une Israélienne Hava Roizin z’l, 42 ans est tuée après qu’un véhicule a été heurté près de Havat Gilad dans une attaque présumée
Une femme dans la quarantaine a été violemment heurtée par un taxi palestinien près d’un avant-poste en Cisjordanie; Le chauffeur a fui les lieux, les FDI soupçonnant qu’il s’était échappé dans le village palestinien voisin de Jit.

Un conducteur palestinien qui a frappé une femme se rend aux forces de sécurité plalestinienne, affirmant que l’incident est un accident

Le conducteur palestinien qui a écrasé une Israélienne en Judée-Samarie s’est rendu aux autorités palestiniennes.

Il prétend que l’incident était un pur accident.

Une Israélienne a été tuée après avoir été heurtée par un taxi palestinien près de l’avant-poste de Havat Gilad jeudi soir dans ce qui est soupçonné d’être une attaque terroriste.

La femme, dans la quarantaine, a été gravement blessée et les ambulanciers sur les lieux ont dû la déclarer morte après que les efforts de réanimation eurent échoué.

Le chauffeur a d’abord fui les lieux, l’armée israélienne soupçonnant qu’il s’était échappé dans le village palestinien voisin de Jit. Mais il s’est ravisé et s’est rendu aux autorités pour plaider l’accident…

 

Les forces de Tsahal ont d’abord mis en place des barrages routiers dans la zone et fouillent des véhicules palestiniens.

Au début de l’année, le rabbin Raziel Shevah a été assassiné à l’extérieur de Havat Gilad par des tirs depuis un véhicule en marche.

Plusieurs jours avant l’attaque terroriste qui a coûté la vie à Rabbi Shevah, les forces de sécurité recherchaient des informations sur un Palestinien armé dans la région.

Première publication: 08.16.18, 21:51

Adaptation : Marc Brzustowski

3 COMMENTS

  1. Accident mon oeil !
    Meurtre délibéré plutôt, oui.
    Un “chauffard” aurait au moins freiné après le choc s’il avait été surpris d’avoir heurté un piéton de manière involontaire. Or là : aucune trace de freinage. L’attaque était donc volontaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.