Hamon au dîner du CRIF, ou l’hémiplégie morale du notable

10
75

L’hémiplégie morale du notable, cette maladie incurable par G.W. Goldnadel

Le « clou de la soirée » fut, bien sûr, cette ben forme d’aveu de filiation politique et d’adoubement présidentiel, sur le dos des heurs et malheurs de la Communauté réelle, loin des lampions de la fête



Trop c’est trop. Depuis 30 ans, j’aurais passé une bonne partie de ma vie intellectuelle à mettre en garde ma communauté originelle contre les mauvais guides qui l’auront égarée.
La focalisation obsessionnelle opérée sur la seule extrême droite aura fait profiter à l’islamo-gauchisme d’un angle mort obtus à l’abri duquel celui-ci se sera développé sans se heurter à la moindre résistance juive.

Dans le même temps, et pour les mêmes mauvaises raisons, une partie de la communauté juive dite organisée, par un prêchi-prêcha aussi angélique que bêta, aura empêché l’État démocratique de faire respecter les lois républicaines en matière de régulation des flux migratoires. Catastrophes en chaîne : une immigration islamique incontrôlée, une montée de l’antisémitisme antisioniste, un clientélisme pro- islamique tenant compte des nouvelles réalités démographiques, un terrorisme islamiste sanglant dont les juifs sont les premières victimes, une communauté juive désemparée.

Les faits m’auront donné, malheureusement, cruellement raison au-delà de toute désespérance.

Sauf sur un point : dans mes pires cauchemars, je ne pensais pas qu’après les crimes et les massacres que la communauté juive a connus, ceux qui se prétendent ses représentants n’aient pas enfin compris la dangerosité de l’islamo-gauchisme et les erreurs commises pour l’avoir sous-estimée.

Hélas, c’était compté sans l’hémiplégie politique et morale décidément incurable dont souffre encore une partie de la représentation juive.

Il y a une dizaine de jours, le CRIF publiait un communiqué pour condamner une rencontre entre une organisation communautaire et des membres du Front National. Dont acte.

Mais une semaine plus tard, il publiait un nouveau communiqué dans lequel il annonçait que son président avait rencontré Benoît Hamon…

Ainsi, les terribles leçons du passé n’ont pas été assimilées.

Comme l’a reconnu le clairvoyant Malek Boutih : Benoît Hamon incarne aujourd’hui un islamo-gauchisme dangereux. C’est encore le Canard enchaîné, peu suspect de droitisme, qui révélait récemment que le candidat choisi par la primaire socialiste préconisait le soutien aux palestiniens pour complaire à l’électorat musulman. C’est le même qui montre sa faiblesse à l’égard du sexisme dans les quartiers. Le même qui se montre passif à l’égard du BDS, le même enfin qui s’oppose à tout endiguement de l’immigration clandestine. Pour couronner le tout, l’un de ses plus proches lieutenant aura été épinglé pour ses relation avec le Qatar, parrain et bienfaiteur des Frères Musulmans à l’antisémitisme programmatique.

Ne pas vouloir regarder l’évolution, même imparfaite, de la droite de la droite tout en fermant les yeux sur l’involution catastrophique de la gauche de la gauche, poursuivre le boycott de l’un et le dialogue courtois avec l’autre, relève de la cécité la plus handicapante.

Pas étonnant dès lors que la communauté organisée soit sortie du radar médiatique et pratiquement de la vie politique et qu’elle soit désormais incapable de faire descendre en masse ses membres dans la rue en ce compris dans les moments les plus terribles, compte-tenu du fait qu’elle est coupée de la réalité comme de sa base populaire.

Dans le même temps, de nombreux juifs, désespérés, ont quitté leur pays, pendant que des notables juifs sans représentativité véritable passent leur temps à remercier les autorités au lendemain de chaque nouvel attentat et prennent un air gêné lorsque le premier ministre israélien dit leur ouvrir les bras…

Pour ceux qui ne se résignent pas à la disparition tristement programmée des juifs français, il est peut-être encore temps de dire qu’il ne saurait être question de prétendre parler en leur nom sans regarder la réalité des dangers les yeux enfin ouverts.

Trop c’est trop.

G.W. Goldnadel
Président de France-Israël et d’Avocats Sans Frontières

 


A quoi sert réellement le dîner du CRIF : 

Au dîner du Crif, Hollande tape la bise à Macron et Hamon

Le président François Hollande et son ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron, le 22 février 2017 au dîner annuel du Crif à Paris.

Le président François Hollande et son ex-ministre de l’Economie Emmanuel Macron, le 22 février 2017 au dîner annuel du Crif à Paris.

afp.com/Christophe Petit Tesson

Tous deux présents au rendez-vous annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France, le président de la République et son ancien ministre de l’Economie ne s’étaient pas croisés depuis la démission fracassante de ce dernier en août 2016.

Est-ce un signe avant-coureur? Au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui a eu lieu mercredi soir, trois candidats à l’élection présidentielle de 2017 étaient présents. Parmi ceux-là, Emmanuel Macron, qui a croisé son ancien patron, François Hollande. C’est la première fois que les deux hommes se croisent depuis la démission du fondateur d’En Marche! du gouvernement, annoncée le 30 août 2016. L’occasion pour eux de se donner une accolade et de s’embrasser devant les journalistes présents.

Un moment non dépourvu d’ironie, dans la mesure où, en quittant le gouvernement de Manuel Valls et en déclarant sa candidature à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a grandement contribué à ce que François Hollande renonce à briguer un second mandat. Mais six mois après, le chef de l’Etat ne semble pas en avoir conçu une amertume au point de se limiter à une poignée de main.

 

Hamon a eu droit à sa bise présidentielle

François Hollande a aussi salué un autre ancien disciple entré -avant Emmanuel Macron d’ailleurs- dans la dissidence: Benoît Hamon. Comme l’a saisi le journaliste Frédéric Haziza, l’ancien frondeur du gouvernement a eu droit, lui aussi, à une bise du président de la République, décidément peu rancunier.

Pour que la boucle soit bouclée, Benoît Hamon a croisé, à son tour, le leader d’En Marche!. Un moment immortalisé par une photo.

Par LEXPRESS.fr , publié le , mis à jour à

10 COMMENTS

  1. Le risque d’assimilation/ disparition des Juifs de France est beaucoup plus grave -expérience a l’appui- avec HAMON MELANCHON HOLLANDE MACRON,
    que avec MARINE LE PEN.

  2. HONTE AU CRIF! JE NE ME SENS PAS DU TOUT REPRESENTEE PAR LUI. IL A INVITE HAMON , ALORS POURQUOI PAS LE PEN ??!! POUR QUI ROULE LE CRIF ?? AFFLIGEANT!

  3. Comment remplacer cette institution de manière démocratique et mettre en place une representation digne de ce nom pour tous les juifs épris de justice et de vérité ?

  4. lE CRIF C’EST DE LA M ET SEUL 5% DE FRANCAIS JUIFS Y SONT ATTACHES POIR AVOIR DES AVANTAGES
    JE DENONCE CE CRIF QUI NE REPRESENTE PLUS RIEN POUR 95% DES FRANCAIS JUIFS
    IL FAUT UN AUTRE CRIF AVEC DES HOMMES FORTS ET SANS CONCESSIONS PRETS A SOULEVER NOTRE COMMUNAUTE POUR DE DEFENDRE PHYSIQUEMENT EN S’ATTAQUANT A NOS ENNEMIS ISLAMONAZIS ET AUX POLITIQUES TYPE MELENCHON, HAMON ET LEURS AMISPOURRIS GAUCHISTES ET ISLAMONAZIS
    C’EST UNE HONTE QUE KAHLIFAT LES AIT INVITER

  5. Ce soir, en voiture, la radio s’est rebiffé et je ne trouvais pas ma station favorite. Comme il faut regarder un peu la route, je me suis résigné à Radio Nostalgie, sans illusion sur le plan musical.

    J’ai eu un véritable choc : projeté une ou deux décénnies en arrière, avec des mélodies qui datent déjà, j’ai mesuré le fossé qui me séparait d’une époque insouciante, sans heurt, sans traumatisme, sans urgence, sans échéance.

    Une époque où nulle agitation, ni angoisse poussaient vos posts à 1h20 du matin, sans crainte du lendemain, sans le souci du prochain attentat dans sa chaine évolutive.

    Une époque de sécurité, de liberté et d’aisance morale et intellectuelle.

    Les temps ont vraiment changé, l’habitude du désarroi sociétal nous y a rendu insensibles.

  6. Je partage les sentiments des autres commentateurs, mais j’ajouterai ceci:
    Le plus grans ennemi des juifs sont les juifs qui aveuglés par un angelisme beat se battent contre leur camps. Et ils sont nombreux, en Amérique, en Europe en Iran et même en Israël.
    Ce sont ces gens qui sont écoeurant plus encore que nos ennemis qui se battent en rangs serrés pour defendre leur cause. On trouvent même des israeliens qui sont contre leur pays.
    Ils ont oublié que c’est la désunion qui a permis la destruction des temples, les querelles incessantes entre des leaders qui ne pensent qu’a leur carriere, ou les religieux qui inventent des contraintes et des pretendues lois divines pour mieux asseoir leur pouvoir.
    Etant un petit peuple, nous devons absolument suivre notre leader pendant son mandat, quitte à en changer democratiquement si on en est pas satisfait.
    C’est le principe de base de toute democratie qu’il ne faut pas confondre avec le balagan !

    Que D. Nous pardonne et protege Israel malgré ces gens.

  7. Voilà…..nous le disons depuis 25 ans et plus même, quand nous condamnions Mitterrand important son Nouveau Prolértariat…..! mais rien n’y a fait….Pas davantage Golnadel n’y parvient et rien n’y fera; que le cataclysme Modèle 1939/40 (il faut ajouter 40 car même en septembre 39, personne « n’y croyait », à la guerre déclarée depuis 16 ans par « l’Ecrivain » de Landsberg…!
    Qui sont les pôv cons ???????????

  8. Quand aura t on cette fierte de ne pas se laisser berner par l homme des lors que celui ci est investi d une quelconque fonction. Et encore plus lorsqu elle est politique. Nos livres ne servent ils pas a distinguer le bon du mauvais. J ai l impression que nous ne voyons pas + clair que tous ces gens que nous critiquons. Merci me goldnadel. Malgre votre posture publique vous voyez juste et surtout vous avez le courage de le dire publiquement. Et oas seulement sur nos medias juifs… comme beaucoup savent faire!

  9. Le CRIF est une institution politique et ne représente en rien les juifs. Ils sont pourris jusqu’à la moëlle.
    J’ai honte d’eux

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here