Gaza: 2 Palestiniens tués lors d’affrontements avec l’armée israélienne

0
493

Gaza: 2 Palestiniens tués lors d’affrontements avec l’armée israélienne

Palestinian protesters wave the national flag during clashes with Israeli security forces near Gaza’s border fence over Trump’s decision to recognise Jerusalem as Israel’s capital
MOHAMMED ABED (AFP/File)
Le Hamas a appelé à une “journée sanglante” suite au vote de l’ONU condamnant la décision de Trump

Un deuxième Palestinien a été tué vendredi lors d’affrontements entre Gazaouis et l’armée israélienne le long de la barrière de sécurité qui sépare l’Etat hébreu de la bande de Gaza, a rapporté le ministère palestinien de la Santé.

Plus tôt, de violentes émeutes ont éclaté à Bethléem et à Gaza entre des centaines de manifestants palestiniens et des soldats israéliens, ont constaté nos correspondants i24NEWS sur place.

Du côté de Gaza, un Palestinien a été tué à Jabalia (au nord de l’enclave) et six autres ont été blessés à Khan Younes (au sud) au cours de heurts auxquels ont pris part des centaines de personnes, lançant des bombes incendiaires, des pierres et des pneus enflammés en direction des soldats postés de l’autre côté de la barrière, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

ABBAS MOMANI (AFP)A Palestinian protester kicks a flaming tire during clashes with Israeli security forces north of Ramallah in the West Bank ABBAS MOMANI (AFP)

Zakaria Al-Kafarneh, 24 ans, et un autre homme non identifié, sont les neuvième et dixième Palestiniens tué dans les violences à la suite de la décision contestée du président américain Donald Trump, le 6 décembre dernier.

En Judée-Samarie, des affrontements entre émeutiers palestiniens et forces de l’ordre israéliennes à Bethléem ont fait cinq blessés du côté palestinien, qui ont été transférés à l’hôpital de Beit Jala, selon les informations du ministère de la Santé de Ramallah.

Des centaines de Palestiniens ont jeté des projectiles avec des lance-pierres sur les soldats israéliens. L’armée a répondu à l’aide de gaz lacrymogène et de balles caoutchoutées. Les manifestants ont aussi brûlé des pneus de voitures, créant de larges nuages de fumée.

Des drapeaux du groupe terroriste Hamas ont été brandis au cours de ces émeutes.

Pierre Klochendler/i24NEWSBethléem, 22 décembre 2017  Pierre Klochendler/i24NEWS

Le leader du groupe islamiste, au pouvoir dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar, a appelé jeudi soir à une “journée sanglante” dans les territoires palestiniens, suite au vote de l’ONU condamnant la reconnaissance par Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Le mouvement islamiste avait déjà appelé plusieurs fois à un “jour de rage”, en signe de protestation. Ces incitations ont mené à des manifestations et affrontements en Judée-Samarie et à Gaza entre émeutiers palestiniens et forces de sécurité israéliennes lors des précédentes semaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.