frappe israélienne ciblée sur Naameh, près de Beyrouth

0
10

Good morning LEBANON!

L’aviation israélienne a frappé une cible près de Beyrouth, au sud de la capitale, a indiqué, vendredi matin, l’armée israélienne dans un communiqué reproduit par le Jerusalem Post. Selon le communiqué, cette frappe aérienne ciblée est une réponse aux roquettes tirées jeudi du territoire libanais vers le nord d’Israël.

Tsahal réitère qu’il tient le Gouvernement libanais pour responsable de l’agression à coups de roquettes contre son territoire hier.

La frappe a été très ciblée et les pilotes sont rentrés sans encombre en Israël, poursuit l’armée israélienne.

Une source militaire israélienne a précisé que le “site terroriste” bombardé se trouvait à Naameh, entre Beyrouth et Saïda, sans plus de détails.
Selon des médias libanais, la frappe a visé une cible du Front populaire de Libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG) inféodé aux services secrets syriens et à l’Iran Article original“>Article original.

“Israël ne tolérera pas les agressions terroristes provenant du Liban”, a déclaré le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Peter Lerner, en lisant le communiqué de l’armée israélienne, vendredi.

Le Général de Brigade Yoav Mordechai a annoncé cette frappe sur Facebook, ce matin, vers 5h (elle s’est déroulée environ 1h plus tôt, selon le FPLP-CG), en souhaitant une belle et calme journée à tous les résidents du Nord d’Israël.


2 F-15-I “Ra’am” à l’exercice.

Les tirs de roquettes ont été revendiqués sur Twitter jeudi par un responsable des Brigades Abdallah Azzam, un groupe lié à el-Qaëda qui avait déjà revendiqué des attaques similaires contre l’État hébreu en 2009 puis 2011.

Des affirmations qui pourraient s’avérer correctes, la chaîne israélienne 10 ayant indiqué hier que “des groupes sympathisants avec el-Qaëda seraient derrière le tir de roquettes” et la chaîne al-Jadeed rapportant en soirée de sources sécuritaires autorisées que “les forces de l’ordre libanaises ont trouvé des pistes importantes dans le cadre de l’enquête et les coupables ne sont pas libanais” alors : pourquoi le Liban tient donc t-il tant à les héberger et à leur servir de tremplin?”>Article original.

NDLR : le FPLP-CG est un groupe coordinateur, qui notamment, se charge de l’acheminement d’armes et de roquettes aux autres groupes terroristes manipulés par l’Iran et la Syrie, notamment, en Judée-Samarie Article original. Il n’y a donc rien de contradictoire dans cet avertissement indirect aux commanditaires, plutôt qu’aux lampistes sous label “Al Qaeda”, comme tend à nous le faire croire le journal libanais… Il permet ainsi au FPLP-CG de se présenter en victime et de s’exclamer, en dénonçant une “agression israélienne” :

Les Brigades Abdallah Azzam ne se trouvent pas à Naamé”, a précisé le
porte-parole du FPLP-CG.

Jeudi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait lancé une mise en garde après le tirs des roquettes dont aucune, selon l’armée israélienne, n’a touché le territoire israélien désinformation libanaise -voir photos des dégâts à Naharyia et ailleurs!”>Article original. “Quiconque nous fait du mal, ou tente de nous faire du mal, devrait savoir que nous le frapperons”, a-t-il dit lors d’une intervention télévisée.


L’Orient-le-Jour pris en flagrant-délit d’arrachage de dent!

olj.com Article original | 23/08/2013 | 06h28

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here