ACTUALITES / DEPECHES

LE PROBLÈME NATIONAL DE LA FRANCE - Shmuel TRIGANO

mardi 8 mai 2012, par France, par politique, par gauche, par Hollande, par Islamisme, par Front national

C’était pathétique de constater, au lendemain du premier tour, combien les commentateurs, même ceux qui font profession de politologues, ne comprenaient toujours rien à la situation de la France.

hamid.soltani

Ceux qui, hier, expliquaient – et expliquent toujours – que le fondamentalisme et l’antisémitisme islamiques - jusqu’à Mérah - sont le produit du chômage, de la misère sociale ou de l’« humiliation » nous expliquent aujourd’hui que le vote FN ou (beaucoup moins) le vôte Mélanchon sont le fruit amer de la « souffrance ». C’est étonnant de voir combien la sociologie ou la psychologie sont devenues les instruments par excellence de l’occultation de la réalité !

C’est le signe que nous sommes dans un univers où il n’y a plus de vérité établie ni de réalité objective, comme si tout n’était que le produit d’interactions dans lesquelles plus personne n’est responsable. C’est le même stratagème qui a été utilisé depuis 12 ans pour nier l’antisémitisme derrière de pseudo tensions « inter-communautaires ».

Or, le vote pour les extrêmes du spectre politique n’est rien de tout cela, mais l’indice d’une recomposition à venir du paysage politique. Le FN, en maintenant ses candidats aux futures législatives, pulvérisera l’UMP et favorisera l’avènement d’un inquiétant Etat-PS.

Quant à Mélenchon, il fera tout pour agiter la rue dans une perspective résolument anarchiste. Cette législature à venir risque fort d’être un coup pour rien, qui verra la situation se dégrader, d’elle même et indépendamment de la victoire de l’un ou de l’autre candidat, jusqu’aux prochaines élections présidentielles.

Le problème français est autant un problème relevant de l’économie que des choix politiques erronés de ces 20 dernières années. L’unification européenne a laminé la France, un Etat fondamentalement national et centraliste : elle l’a non seulement empêché d’intégrer les immigrés, qui n’ont plus eu devant eux de modèle d’identification culturelle clair, de choix impératif, mais elle l’a aussi profondément vidé de son contenu et de son économie.

Les gens qui réclament de la France qu’elle reste un Etat providence et qui exigent en même temps le multiculturalisme et l’affaiblissement de l’Etat-nation sont tout simplement des irresponsables.

L’Etat social (la sécurité sociale) ne marche que lorsque des citoyens ont suffisamment de choses en commun pour se serrer les coudes et s’entr’aider les uns, les autres, en cas de coup dur. Mais, là où il n’y a pas de communauté d’identité, de valeurs, de projet, de mémoire, il n’y a aucune raison pour qu’il y ait de la solidarité. Dans ce sens-là, le projet du PS est profondément irréaliste et voué à l’échec. Il n’y a pas de solidarité sans identité nationale, sans un minimum commun dans l’ordre des valeurs et de l’imaginaire. Le problème national de la France est ainsi central et il n’y a que des journalistes négligents pour se scandaliser que la campagne n’ait parlé que de cela au lieu de parler de la dette. Il n’y aura pas de solution à la crise économique, sans solution du problème national.

Le slogan rabâché sans cesse du « vivre ensemble » est l’exemple même de cette mystification idéologique. Le problème n’est pas de « vivre ensemble », côte à côte, comme des étrangers, dans un supermarché de droits à géométrie variable. Cette idée fausse a englouti des sommes considérables des budgets municipaux et régionaux. Le problème est d’« être ensemble » : être, c’est à dire partager, à la base, une même vision des choses, quitte à ce que chacune communauté lui donne sa variation spécifique. Dans tout Etat-nation démocratique, il y a une identité culturelle dominante qui doit être la référence déterminante de toute la société dans toutes ses différences. Sans nation, pas d’Etat-providence ni de solidarité universelle…

Shmuel Trigano

*A partir d’une chronique sur Radio J, le vendredi 4 mai 2012.



Retour Page d'accueil du site

Vous pouvez réagir à cet article, le Forum est un espace de liberté et d'échange, toutefois il est soumis aux règles suivantes :
Tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux et grossier pourra donner lieu à la suppression de votre compte .
Tout commentaire n'engage que son auteur et Jforum n'est en aucun cas partie prenante dans les divers propos de vos commentaires.
LES ARTICLES DE JFORUM

8 Messages de forum

  • Cette article taillé à la hache, ne correspond pas à la plume intelligente à laquelle Shmuel Trigano nous a habitué.

    Les termes, si grotesques, semblent tout droit sortis d’une plume mal affûtée. Des preuves seraient les bienvenues.

    Répondre à ce message

  • Personne ne réclame un état providence, mais un état régulateur qui permet de briser les injustices, il est temps pour certains de comprendre que la République n’appartient pas à des privilégier, mais qu’elle appartient au souverain.

    Ceux qui parlent d’identité nationale à longueur de discours sont des nostalgiques qui ne voient pas la France telle qu’elle est aujourd’hui.

    Dans un pays comme la France pour avoir de la solidarité il faut que chacun soit reconnu pour ce qu’il est.

    Répondre à ce message

    • Pourquoi dire que ceux qui parlent d’identité nationale ne voient pas la france telle qu’elle est aujourd’hui ??? C’est comme affirmer que ceux qui parlent de réduire les emissions de dioxide de carbone ne voient pas la terre comme elle est aujourd’hui.

      C’est parce qu’ils voient très bien dans quel état est la france, qu’ils parlent d’identité nationale et de toutes ces choses qui font que des hommes forment un peuple. Les autres voient la meme chose, mais ils se résignent, considèrent qu’il s’agit d’une fatalité et finissent par adhérer a une transformation qu’ils n’ont .pas souhaité et contre laquelle on les a convaincu qu’il n’y avait rien a faire. Ils finissent meme par l’aimer malgré eux, c’est dire combien les barreaux de l’esprit font la plus sure des prisons.

      Répondre à ce message

  • LE PROBLÈME NATIONAL DE LA FRANCE - Shmuel TRIGANO 4 mai 2012 16:37, par Marguerite

    The following is signed by 21 French economists ahead of this Sunday’s presidential elections. The authors attest that they belong to no political party, and the views expressed here are their own and do not necessarily reflect the views of their institutions :

    "François Hollande and his Socialist friends are a particularly mendacious and destructive sort of demagogue : They are purporting to help us by increasing our minimum wages rather than liberating our energies ; they will punish the rich rather than encourage all of us to engage in productive efforts ; they say they will spend more to stimulate "growth"—effectively, to buy more consumers—instead of letting us choose the best uses for our own resources.

    Socialism has never succeeded in its extreme form, communism. As the past several years in Europe have shown, it does not work in its milder form of social democracy either. If European history teaches us anything, it is that prosperity is closely correlated to economic freedom.

    So how can we continue in the 21st century, after decades and centuries of reflection and experience, to believe in economic recipes that emerge more from incantatory magic than from science ? It should no longer seem plausible to any European, certainly not in France, to imagine that the state can manipulate an economy as a locomotive driver can move a train, by pulling a few levers. We ought to know better than to hope that monetary units, conjured from scratch and representing no real value, can make men produce more. We have no excuse to keep clinging to the idea that a state will promote growth merely by spending more, when all the resources for this wasteful pandering come from taxing us or borrowing on our behalf.

    Growth can not be decreed : It is the result of unpredictable decisions and actions by countless individuals, all capable of effort and imagination. And growth can only come if these countless individuals’ impulses are not paralyzed by regulations, taxes, or dependence on the state. That is the path down which Mr. Hollande’s socialist policies would lead us, with the support of his inevitable Communist and environmentalist allies : A France that can produce nothing but economic stagnation and ever-higher unemployment and poverty, as the debt burden becomes unbearable.

    It is tragic that anyone can still think that one man’s life can be improved by robbing another. We are all united, as French citizens and as a human society. It is in all our interests to encourage each other to give the best of ourselves, and to defend each other’s right to the just rewards. France is suffering from the effects of decades of slow growth and high unemployment, and even worse from a younger generation that is losing hope for a better future.

    Sadly, whatever happens on Sunday seems unlikely to deliver France from socialism—our choices range from the status quo of a statist right, to the grand visions of a more-statist left. There is only one solution to restore hope to France : Abandon socialism entirely. To let it grip us even more tightly, as Mr. Hollande promises, would be a fatal error. "

    http://online.wsj.com/article/SB100...

    Répondre à ce message

    • Bravo Marguerite pour votre article, il est excellent.

      Oui, pour tirer la France de cette situation il faut donner envie aux investisseurs et aux créateurs d’entreprises de venir chez nous. Au lieu de les attendre au coin du bois parce qu’ils ont quelques sous dans leur besace, au lieu de leur faire peur. Donner envie, cela veut dure quoi ?
      - Cela veux dire TVA sociale, pour diminuer le cout du travail en France et rendre compétitives nos entreprises à l’export et également sur le marché intérieur (c’est ce que fait dejà l’Allemagne, c’est ce que Sarkozy voulait faire timidement et d’ailleurs et on se demande pourquoi si tard). Sur le marché intérieur aussi, en effet : nos producteurs y sont en compétition avec des produits venant de pays où il y a peu ou pas de protection sociale ; Le prélèvement au niveau de la consommation rétablirait un peu l’équilibre. L’Europe gagnerait à généraliser ce système pour luter contre la concurrence des pays extérieurs à l’UE et à bas cout salarial. Celui qui ne se défend pas ne peut survivre
      - Cela veut dire faire des ponts d’or aux nouvelles entreprises pour qu’elles viennent chez nous créer des emplois : peu d’impôts sur les bénéfices, terrains gratuits et peu de taxes diverses, que sais-je n’importe quoi assorti à des conditions d’embauche et d’intégration au niveau des produits achetés aux sous-traitants (pourcentage acheté à des sous-traitants français)
      - Cela veut dire alléger les taxes successorales pour éviter la destruction des sociétés familiales

      Bref, le contraire de ce que veut faire Hollande dont le programme semble issus du début du siècle passé. Au lieu de payer des chômeurs, payons les riches s’ils investissent et créent des emplois ! C’est pourtant simple ! On s’en fout s’ils sont plus riches du moment qu’ils augmentent la classe moyenne. Il faut jouer gagnant-gagnant, pas perdant-perdant.

      Répondre à ce message

  • LE PROBLÈME NATIONAL DE LA FRANCE - Shmuel TRIGANO 5 mai 2012 08:13, par Dinastar

    Mr Trigano vous etes dans le vrai mais encore bien loin d’ identifier la racine du mal. vous ecrivez que ceux qui rèclament plus d’ Etat-Providence en meme temps que plus de multiculturalisme sont des irresponsables.Le terme est bien trop clèment :Ce sont des NAUFRAGEURS ; Ces dirigeants qui pratiquent et font payer aux citoyens cette politique se trouvent aussi bien a droite qu’ a gauche. Chirac a jouè cette partition pendant 10 ans et Mitterrand pendant 14 ans.Sarkozy malgrè des effets d’ annonce ( ministere de l’ integration et de l’ identitè nationale ) a pratiquè peu ou prou la meme politique ( cf son discours de decembre 2008 a Polytechnique sur le devoir de mètissage et 200,000 nouveaux immigrants /an).La volontè deliberèe de noyer la France, son espace, sa culture dans un flux islamo-magrebin est une simple question d’ argent, de corruption , au plus haut niveau. La partie se joue entre la commission executive de Bruxelles ( ou la france siège ) et les pays petroliers-gaziers ( Algerie-Lybie-Quatar ) .La France ( et donc ses grandes societes Total Bouygues Technip etc..) rèussit a vendre dans ces pays contre un prix global dans lequel il y a bien entendu une somme d’ argent et aussi une quantitè d’ immigrants.Ce genre de " traite humaine " existait dèjà du temps de l’ empire communiste ( Ceaucescu vendait ses juifs retenus en otages contre 1500$ et des biens d’ equipements aux USA ). Que le citoyen lambda payent la note , dans son quartier, son ècole, devant le triste spectacle televisuelle, tant pis pour lui.Donc le terme " irresponsables " est bien trop faible pour designer l’ èlite politique qui pratique ce jeu destructeur : ce sont des naufrageurs qui travaillent de concert avec les grands groupes industriels et se servent du territoire et de la population comme monnaie d’ echange.

    Répondre à ce message

  • LE PROBLÈME NATIONAL DE LA FRANCE - Shmuel TRIGANO 5 mai 2012 16:22, par SAMMELEN

    Bonjour Monsieur TRIGANO Excellente analyse comme d’habitude .... mais comme vous le dites : un univers où il n’y a pas de vérité ni de réalité objective ... . par contre pour vos perspectives objectives on verra dans ce monde tellement changeant ... d’autre part pour ce qui est des solutions ,vous généralisez des grands mots où l’on peut mettre tout et son contraire ex dans tout état nation démocratique il y a une identité culturelle dominante mais peut elle exister dans cette mondialisation où l’on ne peut éviter et heureusement les métissages même avec des murs de 150 m de haut , avec quels critères ?... .de plus vous parlez de démocratie mais la démocratie est une nouvelle philosophie religion sans Dieu ,moderne , un homme une voix avec le vote... et heureusement que l’on ne naît pas démocrate de père en fils ou plus précisément de mère en fils ... et pour les non convaincus ,ceux qui pensent que cela n’a pas été écrit par Dieu ou je ne sais quel prophète la démocratie déploie cette qualité essentielle qui est l’empathie c’est à dire la faculté de se mettre à la place de l’autre pour mieux le respecter .... Bien à vous Monsieur TRIGANO Raymond SAMMELEN

    Répondre à ce message

    • LE PROBLÈME NATIONAL DE LA FRANCE - Shmuel TRIGANO 5 mai 2012 20:11, par marman68

      Si des vols sont commis, si des voitures sont brûlées, si nos murs sont remplit de graffitis ( nique ta mère, nique sarko, nique la justice, nique tout, si tous ces modes de méfaits sont commis et pas punis, bien souvent c’est de la faute aux prefets qui ne font appliquer aucunes lois, on reproche beaucoup de choses aux policiers, mais les policiers ont un patron, et ce patron c’est le Prèfet, et si le prèfet s’en fou, alors aucune lois ne sera jamais appliquées, ce n’est pas les flics qu’ils faut changer, mais c’est le prèfet qu’il faut virer. C’est le prefet qui donne un ordre, et c’est la police qui exécute cet ordre, le flic lui n’est qu’un ouvrier qui obéit a son patron ( LE PREFET ) Plus de 80 % des flics ne sont que des militaires et ils ne font qu’obéir aux ordres que leurs donne leur Patron, et il ce trouve que leur patron c’est le Prefet de police. Autre chose : A mon avis ils ne faut plus acceptés les étrangers en France car il n’y a pas de travail, il n’y a pas de logement, et si on les laisse rentrés en France qu’est ce qu’ont leurs proposent : LE CHOMAGE, LE RSA ,ET LA MISERE, et ensuite ils nous le reprochent en sucitant La Haine, La Violence et l’Antissémitisme, oui la violence, je vis dans un quartier ou il y’a baucoup de musulmans et je suis au regret de vous dire : qu’ils ne savent pas réglé leurs differents sans Haines et sans Violence ( qu’elle soit verbale ou autres, ), je suis au regret de vous dire que ce sont eux sous le prétexte d’être libre qui sucites la haine, et la violence sous toutes ses formes. Car malheureusement trop de jeunes musulmants ne respectent plus les lois françaises, et remarquez aussi une chose c’est que c’est toujours nous qui devont être tolérents tandis qu’eux nous chient dessus, il y’en a même un qui a baissé son pantalon pour chier dans un bus publiques le problème c’est qu’ils chient sur nos LOIS, et le pire c’est que personnes dit rien car dans bien des cas ce sont des gens qui incite la peur pour beaucoup d’autres, je pourrais encore vous en dire beaucoup, mais ne soyez pas surpris que les gens votent Front National car beaucoup d’entre eux pensent qu’il faudrait faire revenir CHARLES MARTEL, et que le problème de la France ce sont les musulmans, alors pour que ca change que les musulmans jeunes et vieux, surtout les jeune respectent la France, puisqu’ils ce disent TOUS FRANCAIS, alors aux moins qu’ils la RESPECTE CETTE FRANCE.

      Répondre à ce message

Réagir à cet article




Liens et Partenaires
| Plan du site | Contactez-nous | Suivre la vie du site RSS 2.0