ACTUALITES / DEPECHES

Une mise au point sur le cimetière de Sousse et sa profanation

jeudi 31 janvier 2013, par Antisémitisme

Le cimetière de Sousse, situé à l’entrée de la ville sur un promontoire qui domine la mer, est un lieu chargé d’histoire car les stèles funéraires, qui montrent une continuité historique rare sur plus d’un siècle, sont recouvertes d’inscriptions en hébreu, en judéo-arabe, en français et en italien.

hamid.soltaniAu cours de mon travail de recherche sur « La communauté juive de Sousse de 1857 à 1957 », à laquelle je suis attachée par mes origines, j’y ai découvert de grandes richesses mais aussi un état de délabrement déjà très préoccupant en 2010.

Quels sont les faits qui ont entraîné une flambée médiatique sur le Net ?

Le 24 janvier 2013 un jeune juif, David, a été inhumé au cimetière de Sousse. Quelques juifs présents, sensibilisés par la profanation d’une tombe de femme en janvier 2013, ont publié le même jour, sur les réseaux sociaux, un article et des photos de tombes saccagées, provoquant ainsi une très vive émotion en Tunisie, en France et ailleurs. Était-ce une profanation liée à la situation actuelle de la Tunisie ou un problème récurrent ?

L’association Hadrumète, (nom phénicien de Sousse), qui réunit des juifs français originaires de Sousse, s’est immédiatement mise en relation avec les responsables de la parution afin de faire émerger la vérité sur le problème.

Dès 2007, des dégradations systématiques avaient été constatées sur le site du cimetière. Une délégation dirigée par la Présidente, Madame Viviane Adida, avait alors rencontré le Gouverneur, Ragoubi Taieb et le Maire de Sousse. Par la suite, nous avons, grâce à des dons collectés en France, engagé des travaux coûteux, avec l’autorisation des autorités tunisiennes : surélévation du mur d’enceinte à une hauteur de quatre mètres, renforcement du portail et des serrures et surveillance accrue par des rondes policières.

Il semble que ce soit le même processus qui se prolonge dans les actes de vandalisme constatés en janvier 2013, même si les photos de tombes saccagées publiées sur le site le 24 janvier 2013 sont antérieures à cette date.

Des voyous continuent de s’introduire dans le cimetière, en cassant le mur d’enceinte. Ils profanent des tombes et s’emparent du marbre des stèles pour le revendre, actes offensants. Nous excluons donc actuellement, toute connotation politique à ces dégradations, en accord avec la communauté juive de Sousse qui en est révoltée et aimerait que l’on mette fin à ces violations.

Depuis la propagation des images sur Internet, différentes démarches locales ont été entreprises. En voici les éléments communiqués par un avocat juif de Sousse qui nous écrit :

« Je viens par moi-même ce matin de clôturer une rencontre fructueuse avec le Gouverneur, en l’occurrence, Monsieur Mokhlese Jemal, a qui j’ai signalé plusieurs profanations constatées sur l’enceinte du cimetière et notre volonté de mettre fin à ces atteintes. Monsieur le Gouverneur a pris note de tous les points qui ont été soulevés en me promettant une action rapide notamment en ce qui concerne la réparation de la clôture, la restauration des tombes, l’entretien général du cimetière, et le renforcement des patrouilles. Nous avons aussi contacté par téléphone Maître Mounir Tounsi qui est en même temps membre du Conseil de la Municipalité de Sousse et qui m’a promis que le sujet du cimetière serait traité en priorité lors de la prochaine réunion, (notamment la question de désigner un gardien).

Le président du Barreau de la section régionale de Sousse, Maître Rached Barkache, interviendra aussi pour plaider cette question auprès du Gouvernement et du Conseil constitutionnel lors de son prochain rendez-vous avec le Chef de l’État, le Chef du Gouvernement et le Président du Conseil constitutionnel.

Le Grand Rabbin de Tunisie, Monsieur Haim Bittan, et le Chef du comité, Monsieur Khlifa Attoun, sont désormais informés. »

Nous espérons que ces informations auront apporté des éléments objectifs permettant d’éclairer la situation actuelle du cimetière de Sousse.

Je me permets cependant d’insister sur l’urgente nécessité d’une enquête pour découvrir et arrêter les coupables et sur la mise en place par le Gouverneur de Sousse de mesures de sécurité plus efficaces pour lutter contre ces actes de délinquance sur des morts.

Le cimetière de Sousse doit être protégé car il est le témoin d’une histoire au cours de laquelle Musulmans, Juifs et Chrétiens ont su vivre ensemble pendant des siècles.

Claire Rubinstein-Cohen

Docteur en Histoire

Auteure d’une thèse parue en 2011 et intitulée « Portrait de la Communauté juive de Sousse, 1857-1957 »

----------------------------

Le cimetière juif de Sousse (Tunisie) a été profané ce jeudi 24 janvier 2013 par des vandales antisémites qui ont cassé des pierres tombales.

Plus de 68 tombes juives ont été retrouvées profanées, le jour de la fête de la naissance présumée de Mohammed.

Ces actes d’extrémistes musulmans renforcent la peur de la communauté juive tunisienne, écœurée par l’absence de réactions des autorités, qui regardent faire ou détournent le regard.

Après les manifestations de haine contre la communauté juive, les radicaux s’attaquent maintenant à leur morts et aux cimetières.

Les islamistes tunisiens cherchent par tous les moyens à chasser les quelques familles juives qui ne sont pas encore parties.

Les choses semblent évoluer négativement, alors que sous Ben Ali, la communauté vivait sereinement.

Sous le régime précédent, les islamistes radicaux étaient considérés, à juste titre, trop dangereux.

Aujourd’hui ils sont au pouvoir.

La peur monte graduellement dans la petite communauté juive tunisienne, l’une des dernières existant encore dans le monde arabe.

La Tunisie, dont le gouvernement a été renversé par un coup d’État en janvier 2011, est passée de « Suisse du Maghreb » à « État islamiste ».

Malgré cela, les juifs qui sont restés en Tunisie ne veulent pas quitter leur terre.

En 1946, la communauté juive de la ville de Sousse comptait 3.530 personnes.

En 2013 il ne reste que 33 personnes.

De toutes ses nombreuses synagogues, il n’en reste qu’une seule : la synagogue “Keter Torah”, fondée par le rabbin Youssef Guez Zal (1860-1934), natif de la ville, grand rabbin de Sousse (1906-1928) et qui devint, sous le protectorat français, le premier grand rabbin autochtone de la Tunisie (1928-1934).

Cette Synagogue a été déjà souillée en mars 2011 d’inscriptions antisémites à la gloire de la « religion de paix » de Mohammed.

En novembre dernier, un réseau qui préparait des actions terroristes anti-juives – kidnapper des Juifs de la « Hara » de Zarzis, a été découvert et démantelé avant qu’il puisse se mettre en action.

Un fonctionnaire musulman au service de la communauté juive planifiait les kidnappings pour obtenir une rançon des « riches Juifs ».

Le cerveau du groupe, un agent de la sécurité chargé de la protection des Juifs du sud tunisien, avait recruté des jeunes après avoir obtenu le financement par un groupe terroriste libyen.

Ce qui se passe en Tunisie depuis la venue d’Ennahdha est dramatique pour les Juifs. Le nombre de tentatives d’attaques augmente au point qu’on ne peut plus dire qu’il s’agit d’actes isolés.

« Nous nous sentons dorénavant très inquiets », expliquait Perez Trabelsi, le président de la communauté juive du pays interviewé par Magharebia.

« Le gouvernement tunisien doit nous accorder davantage de protection afin de nous épargner ces menaces répétées qui planent sur nos têtes.

Toutefois, il s’agit de notre pays et nous ne le quitterons pas ; nous avons le droit d’y vivre comme tous les Tunisiens », a-t-il ajouté.

Dans une lettre ouverte, Gilles Jacob Lellouche, un Tunisien de confession juive qui s’était présenté sur une liste aux élections du 23 octobre 2011, avait exhorté les autorités à réagir avant qu’il ne soit trop tard.

De son côté, l’Association tunisienne de soutien des minorités, créée après la révolte, a déposé plainte l’année dernière pour des incidents antisémites commis en janvier 2012 lors de la visite en Tunisie du chef du gouvernement terroriste du Hamas, Ismaïl Haniyeh, et en février 2012 lors d’une tournée d’un prédicateur radical égyptien.

Devant le silence accablant du gouvernement tunisien, des associations et des avocats juifs en Europe ont porté plainte contre Hannibal TV qui a diffusé, vendredi 30 Novembre dernier, un prêche violemment antijuif du Sheikh Ahmad Al-Suhayli.

L’imam de la mosquée de Radés n’a pas caché sa haine contre les Juifs en disant « Ô Allah, comme vous avez détruit le peuple d’Aad et les Tamud, détruisez cette horde de Juifs…

Que leurs femmes soient stériles ». Le religieux tunisien a qualifié les Juifs de « tueurs de prophètes et grands singes » et a prié qu’Allah les anéantisse.

L’antisémitisme est utilisé par certains milieux radicaux comme levier pour diaboliser d’Israël (en Europe, les radicaux de gauche utilisent l’antisionisme comme levier pour développer l’antisémitisme).

Il est temps de dire tout haut que le gouvernement islamiste tunisien refuse de confronter les radicaux salafistes, et qu’il refuser d’assumer ses responsabilités.

De fait les Juifs tunisiens ne doivent se faire aucune illusion sur leur sort.

Les Juifs de Sousse en particulier, qui se sont réveillés jeudi en découvrant la profanation de leur cimetière, portent encore l’amer souvenir des conditions de vie humiliantes en terre d’islam, marqué par la soumission et la précarité.

La communauté juive de Sousse, 1500 personnes en 1857, était soumise au statut de la Dhimma.

Des membres de la communauté ont été contraints de porter l’étoile jaune de novembre 1942 à avril 1943.

Des sépultures juives, des stèles renversées et brisées, des pierres tombales et des dalles endommagées.

Les dégradations sont importantes.

© Souhail Ftouh pour www.Dreuz.info



Retour Page d'accueil du site

Vous pouvez réagir à cet article, le Forum est un espace de liberté et d'échange, toutefois il est soumis aux règles suivantes :
Tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux et grossier pourra donner lieu à la suppression de votre compte .
Tout commentaire n'engage que son auteur et Jforum n'est en aucun cas partie prenante dans les divers propos de vos commentaires.
LES ARTICLES DE JFORUM

6 Messages de forum

  • Je suis étonné que l’on découvre ces saccages funèbres à Sousse que tout recemment. Je ne sais pas si nous parlons d’une même cimetière juif de Sousse, je suis surpris que l’on parle de cimetière surplombant la mer. Pour moi il s’agit du cimetière juif du Borgel, à la sortie de la ville sur la route de Monastir. J’ai voulu visiter la tombe de mon grand-père maternelle décédé en 1956 et enterré là ; c’était l’été 2000 je crois. J’ai découvert en lieu et place un immense terrain vague au sol complètement retourné à perte de vue, des monticules de terre et quelques morceaux de dalles funéraires ça et là. Je n’ai jamais retrouvé la tombe de mon grand-père.

    Répondre à ce message

  • Une mise au point sur le cimetière de Sousse et sa profanation 30 janvier 2013 09:58, par Armand Maruani

    Victor , de JForum vous pouvez vous rendre au cimetière du Borgel de Tunis .

    http://www.youtube.com/watch?v=x_nt...

    Répondre à ce message

  • En réalité "être adepte à Dieu", c’est avoir la parole divine liée à notre âme, ce que n’ont pas tous les non croyants tant qu’ils resteront dans cet état et continueront à se forger des convictions sur des dires, des clichés : chacun doit rechercher la Vérité en étudiant les écrits religieux disponibles à ce jour (Bible, Coran), contrebalancer les lignes directives de chaque religion, rechercher la Vérité et surtout abolir tout conditionnement, influence d’autrui, élan de violence, de haine, de racisme et d’antisémitisme gratuit. Aucun peuple n’est maudit, chaque peuple peut aller vers Dieu. Et même si un individu, inculte, ignorant, indique qu’un peuple a été « rejeté » par Dieu, tout le monde peut se racheter en suivant, s’attachant à la parole de Dieu dont l’essentiel se résume à aimer son prochain comme soi-même, à ne point faire de mal, et à éloigner toute médisance. Une âme divine ne s’acquière que par l’adhésion aux commandements et préceptes de Dieu édictés dans la Torah car rappelez-vous, même Jésus Christ disait : « N’allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes, je ne suis pas venu abolir, mais accomplir (Matthieu 5 17)) ». Par conséquent, Jésus Christ n’a jamais remis en question la Torah et au contraire, poussait les gens à l’accomplir vraiment. Les tout premiers Chrétiens étaient certes Juifs mais ceux qui ont suivi venaient du monde païen et pratiquaient la Torah comme les Juifs conformément aux préceptes de Jésus Christ. Ce n’est qu’en l’an 321 où la religion chrétienne a été profondément modifiée en raison de l’afflux de païens qui ont voulu s’appeler Chrétiens mais tout en continuant à être païens. Si les représentations en forme de statues des apôtres figurent dans les églises, si le sapin, le père Noël continuent à être en vigueur, c’est parce que l’influence païenne a pris le dessus sur la religion chrétienne. D’ailleurs, aujourd’hui, très peu de chrétiens prient, observent le jour du Seigneur, … Or, si on s’en réfère à Jésus Christ, celui-ci observait toutes les Lois juives scrupuleusement. Jamais, il ne s’est nourri d’animaux impurs, jamais il n’a profané le jour du Shabbat (journée commençant le Vendredi soir au coucher du Soleil et s’achevant le Samedi soir à la sortie des étoiles) en effectuant un quelconque labeur. Il en est de même concernant les apôtres. Pourquoi les chrétiens se sont abrogés de toutes ces obligations ? Pour avoir une âme divine, il convient de se conformer à la volonté de Dieu, décrite dans la Torah telle que Jésus Christ observait scrupuleusement : Ainsi, comme pour Adam et Eve, Dieu les a fait résider dans un paradis terrestre mais pas si gratuitement que çà, Il leur a mis 2 épreuves, à savoir de ne pas manger le fruit de 2 arbres. Et ils ont péché en n’obéissant pas aux ordres de Dieu. Ils ont donc été renvoyés du paradis terrestre, et ont été punis fortement. De même, Dieu a introduit des animaux impurs dans ce monde en nous demandant de ne pas les consommer (grosse épreuve) et qu’en cas de désobéissance, nous nous excluons d’office du monde paradisiaque futur que Dieu prépare et dans lequel n’y entreront que ceux qui ont observé la parole de Dieu. Mais ce n’est pas le seul ordre de Dieu, il y a surtout le Shabbat, jour réservé à Dieu où tout travail est formellement interdit. Même sa nourriture pour ce jour là devra être préparée avant l’entrée du Shabbat (Vendredi au coucher du Soleil). Et bien entendu, le non-respect de la parole de Dieu concernant le Shabbat exclut automatiquement la personne du monde futur. Il y a encore d’autres ordres de Dieu (ne pas voler, ne pas tuer, ne pas mentir, ne pas commettre d’adultère, aimer son prochain, …), il suffit de lire la Torah. Bien sûr, les animaux interdits ont été définis « impurs » arbitrairement par Dieu à titre uniquement d’épreuve pour distinguer ceux qui respecteront la parole de Dieu et faire un tri entre les êtres humains, les uns pour le bonheur éternel et les autres pour le malheur éternel (lire Daniel). La Torah est une deuxième chance que Dieu a donnée par rapport à celle qu’avait Adam et Eve et qui aurait pu leur permettre de se maintenir dans le paradis terrestre, si seulement, ils avaient obéi à la parole de Dieu. En élevant son âme à un niveau divin, on peut avoir la chance de mériter le meilleur du monde paradisiaque que Dieu prépare pour uniquement ceux qui ont observé scrupuleusement sa parole, ses commandements. Parce qu’ils auront considéré Dieu, sa parole alors en retour ils seront considérés par Dieu et auront des places de choix dans le monde futur. Pour résumer, le respect des paroles de Dieu édictés dans la Torah est capital pour entrer dans le monde paradisiaque futur. C’est peut-être pour certains contraignant mais c’est le prix à payer pour obtenir un laisser passer au monde éternel du bonheur. C’est mieux que gagner au loto, c’est le plus beau cadeau qu’une âme peut avoir. La mort n’est qu’une perte d’un habit provisoire (corps) d’une âme, l’âme est éternelle, autant lui donner un maximum de chances d’être heureuse éternellement : obéissons scrupuleusement aux volontés de Dieu édictées dans la Torah, le seul recueil de Vérité relatant la vraie parole de Dieu. Contrairement aux idées de haine gratuite qui circulent, même le Coran fait des éloges sur ceux qui observent la volonté de Dieu édictée dans la Torah : « À bon escient, Nous ( c’est Allah qui parle) les choisîmes parmi tous les peuples de l’univers » (sourate 44 intitulée la Fumée, Ad-Dukhân, verset 32). Dieu suscita parmi eux de nombreux prophètes et leur accorda ce qu’il n’accorda pas à de nombreux autres peuples : « (Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple : ‹Ô, mon peuple ! Rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous,lorsqu’Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu’Il n’avait donné à nul autre dans les mondes. » (sourate 5 intitulée la Table servie, Al-Mâ’idah, verset 20).

    Il les éleva au-dessus d’autres nations de la Terre, et leur accorda un grand nombre de faveurs : « Ô Enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, (rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples . » (sourate 2 intitulée la Vache, Al-Baqarah, verset 47).

    Comme on le voit, ceux qui refusent de suivre la voie de la Vérité n’ont aucun repaire. Ils resteront toujours cotonnés dans le désordre, la violence, la haine, la destruction (attentats, agressions, vols, viols, trafics de drogue, meurtres, haine gratuite, …). A cause de cela, comme il est écrit dans la Bible, les descendants d’Ismaël ont été rejetés par Dieu : Genèse 17, 18 Abraham dit à Dieu : "Oh ! qu’Ismaël vive devant ta face !" Genèse 17, 19 Mais Dieu reprit : "Non, mais ta femme Sara te donnera un fils, tu l’appelleras Isaac, j’établirai mon alliance avec lui, comme une alliance perpétuelle, pour être son Dieu et celui de sa race après lui. Genèse 17, 21 Mais mon alliance, je l’établirai avec Isaac, que va t’enfanter Sara, l’an prochain à cette saison." Ismaël et toute sa descendance, privés de toute alliance avec Dieu, de tout bénéfice au monde futur, au lieu de se racheter en accomplissant la volonté de Dieu, se sont enfoncés davantage en attaquant ceux qui avaient été choisis par Dieu d’où l’antisémitisme débordant que l’on voit aujourd’hui. Comme des prostituées, même les journalistes, les footballeurs, les directeurs de grosses entreprises sont achetés en pétrodollars pour incriminer Israël et les juifs ! Mais qu’ils se rassurent, Dieu anéantira tout ça. Dieu protège son peuple ainsi que tout adepte à sa Parole (pas seulement les Juifs), Il les a rassurés en indiquant comment il réglera les comptes de chaque ennemi de la Vérité : « selon que tu as vu le fer mêlé à l’argile de la terre cuite, ils se mêleront en semence d’homme, mais ils ne tiendront pas ensemble (Daniel 2 43) », « les nations sont comme une goutte d’eau au bord d’un seau, on en tient compte comme d’une miette sur une balance (Isaïe 40 15) », « ces paroles sont closes et scellées jusqu’au temps de la Fin (Daniel 12 9) », « en ce temps-là, ton peuple échappera, tous ceux qui se trouveront inscrits dans le Livre (Daniel 12 1) », « Un grand nombre de ceux qui dorment au pays de la poussière s’éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l’opprobre, pour l’horreur éternelle (Daniel 12 2) », « Aucun étranger incirconcis de coeur et incirconcis de corps n’entrera dans mon sanctuaire (Ezéchiel 44 9) », « Je ferai connaître mon saint nom au milieu de mon peuple Israël, je ne laisserai plus profaner mon saint nom, et les nations sauront que je suis Dieu, saint en Israël (Ezéchiel 39 7) », « Je manifesterai ma gloire aux nations, et toutes les nations verront mon jugement quand je l’abattrai sur elles (Ezéchiel 39 21) », « Je manifesterai ma grandeur et ma sainteté, je me ferai connaître aux yeux des nations nombreuses, et ils sauront que je suis Dieu (Ezéchiel 38 23) », « Tu mourras de la mort des incirconcis (Ezéchiel 28 10) », « Car je suis Dieu, ton Dieu, le Saint d’Israël, ton sauveur (Isaïe 43 3) », « Car mon peuple a été enlevé pour rien (Isaïe 52 5) », « Et toi, Israël, mon serviteur, Jacob, que j’ai choisi, race d’Abraham, mon ami (Isaïe 41 8) », « Ils seront réduits à rien et périront, ceux qui te cherchaient querelle (Isaïe 41 11) », « J’ai fait de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations (Isaïe 42 6) », « Je suis Dieu, votre Saint, le créateur d’Israël, votre roi (Isaïe 43 15) », « Longtemps j’ai gardé le silence, je me taisais, je me contenais. Comme la femme qui enfante, je gémissais, je soupirais tout en haletant (Isaïe 42 14) », « Mon peuple habitera dans un séjour de paix (Isaïe 32) », Ne crains pas car je suis avec toi, ne te laisse pas émouvoir car je suis ton Dieu (Isaïe 41 10) », « Ne crains pas, vermisseau de Jacob, et vous, pauvres gens d’Israël (Isaïe 41 14) », « Toutes les nations sont comme rien devant lui, il les tient pour néant et vide (Isaïe 40 17) », « Tu es mon serviteur, je t’ai choisi, je ne t’ai pas rejeté (Isaïe 41 9) », « Alors Dieu sortira pour combattre les nations, comme lorsqu’il combat au jour de la guerre (Zacharie 14-3) », « Aujourd’hui même, je le déclare, c’est le double que je vais te rendre (Zacharie 9-12) », « De même que vous étiez une malédiction parmi les nations, maison de Juda et maison d’Israël, de même je vous sauverai pour que vous deveniez une bénédiction (Zacharie 8-13) », « Dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement (Zacharie 8) », « Et de nombreux peuples et des nations puissantes viendront chercher Dieu des Armées à Jérusalem et implorer la face de Dieu (Zacharie 8-22) », « Et je frapperai de cécité tous les peuples, mais sur la maison de Juda j’ouvrirai les yeux (Zacharie 12-4) », « Il arrivera en ce jour-là que je chercherai à détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem (Zacharie 12-9) », « Il arrivera en ce jour-là que je ferai de Jérusalem une pierre à soulever pour tous les peuples, et tous ceux qui la soulèveront se blesseront grièvement (Zacharie 12-3) », « Il arrivera que tous les survivants de toutes les nations qui auront marché contre Jérusalem (Zacharie 14-16) », « Je les ramènerai pour qu’ils habitent au milieu de Jérusalem. Ils seront mon peuple et moi je serai leur Dieu (Zacharie 8-8) », …. Et d’ailleurs, Dieu reconfirme le rejet d’Ismaël et de toute sa race, donc tous ses descendants après lui : Genèse 22, 1 Après ces événements, il arriva que Dieu éprouva Abraham et lui dit : "Abraham ! Abraham !" Il répondit : "Me voici !" Genèse 22, 2 Dieu dit : "Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va-t’en au pays de Moriyya, … Dieu indique bien ton fils « unique » Isaac car Ismaël a été rejeté de la descendance d’Abraham et donc du choix de Dieu. Et c’est à nouveau confirmé puisque Dieu lui-même est d’accord pour chasser Ismaël de la descendance d’Abraham : Genèse 21, 9 Or Sara aperçut le fils né à Abraham de l’Egyptienne Agar, qui jouait avec son fils Isaac, Genèse 21, 10 et elle dit à Abraham : "Chasse cette servante et son fils, il ne faut pas que le fils de cette servante hérite avec mon fils Isaac." Genèse 21, 11 Cette parole déplut beaucoup à Abraham, à propos de son fils, Genèse 21, 12 mais Dieu lui dit : "Ne te chagrine pas à cause du petit et de ta servante, tout ce que Sara te demande, accorde-le, car c’est par Isaac qu’une descendance perpétuera ton nom,

    Il est très rare qu’une race soit aussi rejetée par Dieu ! Est-ce l’attitude des descendants d’Ismaël qui a conduit Dieu à rejeter toute sa race ? Dieu a conclu une alliance éternelle avec tout celui qui accomplira la volonté sa Volonté, respecte Sa Parole édictée dans la Torah. Dieu indique bien : « Ce n’est pas avec vous seulement que je conclus aujourd’hui cette alliance et que je profère cette imprécation, mais aussi bien avec celui qui se tient ici avec nous en présence de Dieu notre Dieu, qu’avec celui qui n’est pas ici avec nous aujourd’hui (Deutéronome 29 13) » Deutéronome 29, 9 Vous voici aujourd’hui debout devant Dieu votre Dieu : vos chefs de tribus, vos anciens, vos scribes, tous les hommes d’Israël, Deutéronome 29, 10 avec vos enfants et vos femmes (et aussi l’étranger qui est dans ton camp, aussi bien celui qui coupe ton bois que celui qui puise ton eau), Deutéronome 29, 11 et tu vas passer dans l’alliance de Dieu ton Dieu, jurée avec imprécation, alliance qu’il a conclue aujourd’hui avec toi Deutéronome 29, 12 pour faire aujourd’hui de toi un peuple tandis que lui-même sera pour toi un Dieu, comme il te l’a dit et comme il l’a juré à tes pères Abraham, Isaac et Jacob. Deutéronome 29, 13 Ce n’est pas avec vous seulement que je conclus aujourd’hui cette alliance et que je profère cette imprécation, Deutéronome 29, 14 mais aussi bien avec celui qui se tient ici avec nous en présence de Dieu notre Dieu, qu’avec celui qui n’est pas ici avec nous aujourd’hui. La Torah ne peut se placer au niveau des autres religions. Et peu importe que Jésus Christ fût Messie ou non. Ce qui importe le plus, c’est l’observation de la parole divine décrite dans la Torah par laquelle on peut être certain d’être favorisé par Dieu pour mériter une part dans le monde futur. En tous les cas, le Messie annoncé au Roi David par l’intermédiaire du prophète Nâtan est loin d’avoir accompli ce qu’il fallait : 1 Chroniques 17, 9 Je fixerai un lieu à mon peuple Israël, je l’y planterai et il demeurera en cette place, il ne sera plus ballotté et les méchants ne continueront pas à le ruiner comme auparavant, 1 Chroniques 17, 10 depuis le temps où j’instituais des Juges sur mon peuple Israël. Je soumettrai tous tes ennemis. Dieu t’annonce qu’il te fera une maison, 1 Chroniques 17, 11 et quand il sera pleinement temps de rejoindre tes pères je maintiendrai après toi ton lignage ; ce sera l’un de tes fils dont j’affermirai le règne. 1 Chroniques 17, 12 C’est lui qui me bâtira une maison et j’affermirai pour toujours son trône. 1 Chroniques 17, 13 Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils ; je ne lui retirerai pas ma faveur comme je l’ai retirée à celui qui t’a précédé. 1 Chroniques 17, 14 Je le maintiendrai à jamais dans ma maison et dans mon royaume, et son trône sera à jamais affermi." Jésus n’a rien fait de tout cela, à moins qu’il ne revienne pour accomplir sa tâche mais là encore, ce sera plus à l’avantage d’Israël, des Juifs que des Chrétiens puisque dans la parole que Dieu a adressée au Roi David par l’intermédiaire du prophète Nâtan, il s’agit bien du peuple désigné et chéri par Dieu. Que le Christ revienne ou non, le plus important actuellement est d’accomplir la Volonté de Dieu édictée dans la Torah. Considérer ou non le Christ comme étant le Messie n’est pas de notre niveau et ni de notre ressort, c’est l’affaire de Dieu. Donc point de haine gratuite entre les peuples, point de jalousie envers les Juifs, Israël pour qu’ils soient autant décriés méchamment ! C’est Dieu qui a créé ce monde, c’est Dieu qui établit ses choix, sa volonté : on doit l’accepter et en agressant, attaquant les Juifs, Israël, on ne peut être que certain de mériter le plus pire des châtiments de Dieu. Personnellement, je viens de me convertir au judaïsme et j’en suis très heureux : mon seul regret est de ne pas naître juif.

    Répondre à ce message

Réagir à cet article




Liens et Partenaires
| Plan du site | Contactez-nous | Suivre la vie du site RSS 2.0