Europe 2018, Israël et les Juifs : les questions qui fâchent©

14
446

Europe 2018 : les problèmes qui s’annoncent pour Israël et les Juifs

 

Si on veut suivre les évolutions en cours en 2018, il est utile d’établir un inventaire partiel du nombre de questions problématiques pour Israël et les Juifs dans les pays d’Europe occidentale et dans l’Union Européenne.

La diabolisation répandue d’Israël demeure un problème crucial. Les sondages réalisés dans neuf pays nous décrivent les hauts pourcentages de leur population qui abondent dans le sens de déclarations aussi délirantes que “Ce que fait l’Etat d’Israël aux Palestiniens aujourd’hui n’est pas différent, en principe, de ce que les Nazis ont fait aux Juifs sous le IIIème Reich” et “Israël mène une guerre d’extermination contre les Palestiniens”. Les statistiques démontrent  que, dans ces pays,au moins 38% de la population sont en accord avec de telles assertions. En Pologne, la courbe est plus haute et atteint 63%[1].

Ces “ressentiments” de citoyens européens ne nous apprennent rien sur les actions réelles d’Israël. Ils sont, néanmoins indicatifs du niveau d’extrême déformation des perceptions anti-israéliennes dans un certain nombre de pays. Sur l’Allemagne, sept sondages existent à propos de ces attitudes, réalisés entre 2004 et 2015. Le dernier en date, en 2015, démontrait que 41% des Allemands perçoivent qu’Israël se comporterait “comme les Nazis”[2].

Sur un continent où l’Allemagne nazie a pu disposer d’autant de collaborateurs dans les pays qu’elle occupait, le gouvernement israélien est pleinement dans son droit de mettre en cause les Etats sur la virulence avec laquelle il est diabolisé.

L’antisémitisme dans plusieurs pays de l’Union Européenne semble continuer d’augmenter. Nombreux sont ceux au sein de l’establishment européen qui ont fait d’énormes efforts pour effacer l’information ou éviter de mentionner le rôle important des Musulmans dans nombre d’agressions et l’incitation à la haine contre les Juifs et Israël. C’est ce qui a permis de retarder l’avènement en force de cet aspect central de l’antisémitisme  dans le domaine public européen.

A l’heure qu’il est, il existe une variété d’études très détaillées démontrant que l’antisémitisme parmi les immigrés musulmans et leurs descendants dépasse de très loin celui des populations autochtones des pays européens. Tous les Juifs tués en Europe occidentale, pour des raisons idéologiques durant ce siècle, ont été assasisnés par des musulmans.

Une étude publiée en septembre 2017 au Royaume-Uni démontre que 12, 6% des Musulmans qui y vivent ont des prédispositions fortement antisémites. On le perçoit d’autant plus que 3, 6% de la population générale a, par ailleurs, ce même type de comportement. La même étude révèle que 34, 7ù des Musulmans du R.U ont des opinions très hostiles à Israël, contre 9%de la population britannique générale[3].

Une recherche en Allemagne concernant les réfugiés récents de Syrie et d’Irak indique des ressentiments antisémites et anti-israéliens bien plus forts que dans la population locale[4]. L’afflux supplémentaire – et sans sélection – de Musulmans en Europe a pour conséquence l’importation de toujours plus d’antisémites.

L’Union Européenne a pris certaines mesures anti-israéliennes qui sont antisémites, selon la définition de l’Alliance International pour la Mémoire de la Shoah[5]. En outre, des déclarations de l’U.E sur des événements liés au conflit palestino-israélien expriment souvent des distorsions anti-israéliennes. On peut en conclure que plus l’Union Européenne s’affaiblit et meilleur c’est pour la sécurité d’Israël.

La situation sociétale globale en Allemagne s’est gravement détériorée, au cours des deux précédentes années, du fait de la politique irresponsable d’accueil des réfugiés prônée par la Chancelière Angela Merkel. Au cours des élections de septembre 2017, les deux principaux partis du pays : le Démocrates-Chrétiens (le CDU) et les Sociaux-Démocrates (SPD) ont décliné jusqu’à leurs niveaux les plus bas depuis 1949.

Lors de ces élections, le parti de droite extrême anti-Islam est devenu le troisième par ordre d’importance en Allemagne. Il n’a pas de programme constructif et, sans autre perspective, ses cercles dirigeants dérivent de plus en plus vers l’extrême-droite. Au total, concernant Israël et les Juifs, on doit d’autant plus s’inquiéter à propos de l’Allemagne de 2018, qu’on ne l’était en 2015.

Il y a eu une explosion d’expressions antisémites au sein du parti travailliste britannique. On ne peut pas exclure que le gouvernement conservateur du pays soit renversé en 2018, à cause des problèmes générés par les négociations sur le Brexit. Le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn, un facilitateur patenté de l’antisémitisme, qui s’honore d’avoir le Hamas et le Hezbollah pour amis, pourrait très bien remporté les prochaines élections[6].

On peut qualifier la situation des Juifs de France comme “négativement stable”. Deux candidats des élections présidentielles de 2017, l’extrême-droite Marine Le Pen et l’extrême-gauche Jean-Luc Mélenchon ont bénéficié de 40% des votes. Tous deux dénient toute responsabilité de la France dans les crimes antisémites horribles commis durant la période de guerre par le gouvernement de Vichy[7]. C’est un énorme recul,alors que l’actuel Président français Emmanuel Macron, ainsi que ses prédécesseurs depuis Chirac ont tous reconnu cette responsabilité.

La position des partis traditionnels d’extrême-droite est devenue plus significative dans une grande diversité de pays européens. Le terrorisme musulman n’a fait que les renforcer. Ceux de ces partis qui souhaitent participer à des coalitions de gouvernement modèrent, habituellement, d’une manière ou d’une autre, leurs positions officielles. Cette attitude a permis l’entrée du FPÖ, situé à l’extrême-droite au sein du gouvernement autrichien, en fin 2017.

La Suède demeure un pays problématique, autant pour ses Juifs que pour Israël. L’un des incidents les plus importants en Europe, en 2017 s’est déroulé dans la seconde plus grande ville du pays : Göteborg. Sa synagogue a été la cible de jet de bombes incendiaires, alors que les jeunes organisaient leurs activités à l’intérieur. D’autres jets de bombes incendiaires sont survenus à Malmö, la troisième grande ville du pays.

Cette ville de Malmö est souvent considérée comme la capitale de l’antisémitisme européen. La plupart des auteurs d’agressions sont musulmans. Après l’attaque de Göteborg, le Premier Ministre suédois Stefan Löfven, a bien été contraint par les circonstances de condamner l’antisémitisme. Il a même indiqué que les immigrés y jouent un rôle de premier plan[8].

La situation aux Pays-Bas, concernant l’antisémitisme et Israël, est en règle générale, moins grave que dans la plus part des pays mentionnés ci-dessus. Pourtant, en 2017, il est devenu même encore plus net que par le passé, que la police et le système judiciaire sont partiellement dysfonctionnels quand il s’agit de régler les incidents antisémites.

En Suisse, les communautés juives sont confrontées à un problème très particulier. Les autorités helvétiques savent pertinemment que les institutions juives sont une des cibles privilégiées du terrorisme. Pourtant, elles refusent de payer pour la sécurité des synagogues et des institutions juives. Alors que les autorités fournissent bien une sécurité de cet acabit à des cibles potentielles non-juives, cela reflète une politique discriminatoire[9].

La liste incomplète ci-dessus peut fournir un outil de mesure utile aux autorités israéliennes et internationales, ainsi qu’aux organisations juives pour définir l’agenda 2018 de leurs actions.

Par Manfred Gerstenfeld

manfredgerstenfeld-322x279-df2dd

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

—————-

.

[1] library.fes.de/pdf-files/do/07908-20110311.pdf; “Kritik an Israel nicht deckungsgleich mit antisemitischen Haltungen,” gfs.bern, 28 March 2007. (German); www.hlsenteret.no/publikasjoner/antisemittisme-i-norge

 

 

[2] www.bertelsmann-stiftung.de/fileadmin/files/BSt/Publikationen/GrauePublikationen/Studie_LW_Germany_and_Israel_today_2015.pdf, p.35

 

 

[3] www.jpr.org.uk/publication?id=9993

[4] AJC Berlin Ramer Institute: Attitudes of refugees from Syria and Iraq towards integration, identity, Jews and the Shoah Research Report: December 14, 2017

 

 

 

[5] www.holocaustremembrance.com/sites/default/files/press_release_document_antisemitism.pdf

[6] www.theguardian.com/commentisfree/2015/aug/13/jeremy-corbyn-labour-leadership-foreign-policy-antisemitism

[7] www.jpost.com/Opinion/France-Extreme-Right-and-Left-leaders-distort-Holocaust-history-507785

[8] www.government.se/speeches/2017/12/speech-by-prime-minister-stefan-lofven-at-demonstration-against-antisemitism/

 

[9] www.israelnationalnews.com/Articles/Author.aspx/908

14 COMMENTS

  1. Les Juifs sont ainsi, et peu faiseur d’histoire, qu’ils pensent que “ça va passer”…
    Au point qu’ils retournent (!) dans les pays de leurs tourments, oublieux et peu rancuniers des cendres de leurs aïeux, encore tiedes…
    En touristes… ou émigrants.
    En 1933,en Allemagne et en Autriche, ils pensaient cela…
    En Russie tzariste, ils pensaient cela…
    En Pologne…
    En France…
    En Angleterre…
    En Espagne…
    Au Portugal…
    En Terre d’Islam,
    Sous les Romains…
    Sous les Grecs…
    À Suze,
    Sous les Medes, les Perses, Babylone…
    L’Egypte des pharaons, le creuset…
    Partout, finalement, et même sous differents jougs en Ysraël, des cinquantaines de générations de Juifs ont eu ce comportement mental de “ça va passer”…
    Mamie Rivka avait dit à Jacob : “va chez mon frère Lavan, le temps que la colère de ton frère Essav passe…”
    De même Avraham, qui ne pensait pas que Sarah pouvait lui etre ravie pour le Pharaon, et qui s’attendait à ce que les frasques d’Ysh’mael passent…
    De même Isaac, que les combleurs de puits se lassent…
    …. Et même Ysraël, le pays, aujourd’hui, qui pense que” ça va passer”…
    Peut-être Dieu Lui-même, dans Son infinie Miséricorde, nous a conditionnés à penser ce “ça va passer”, Lui qui attend que l’Homme sorte de sa glaise immemoriale , et s’élève, enfin, au statut de l’Heritier Veritable , sous l’égide du peuple formateur, et formé et élu pour cela. :

    ו וְאַתֶּם תִּהְיוּ-לִי מַמְלֶכֶת כֹּהֲנִים, וְגוֹי קָדוֹשׁ: אֵלֶּה, הַדְּבָרִים, אֲשֶׁר תְּדַבֵּר, אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל. 6… mais vous, vous serez pour moi une Royauté de Pretres, “et” une Nation Sainte.’ Tel est le langage que tu tiendras aux enfants d’Israël.”
    Finalement, il faut reprendre les cartes en main, et cesser d’attendre que ” ça passe “…

  2. L’antisémitisme est indéniable en Europe. Il avance à visage découvert souvent des populations musulmanes et de la gauche pas toujours radicale, mais également d’une extrême droite et de certains milieux chrétiens. Il est parfois masque par l’antisionisme. Les gouvernements européens ne sont pas capables de lutter ni contre l’antisémitisme ni contre l’antisémitisme qu’ils soutiennent. Ces problèmes seront réglés quand il n’y aura plus de Juifs en Europe.
    Quant à Rico, son petit couplet anti Trump sent le bourrage de crâne.

  3. nibot 33 est oui ! le térrorisme en françe tel qu’il est compté 20 ans pour sent débarrassé et par derrière la poussé intégriste fait son chemin antisémitisme compris tous les voyant sont au rouge une belle pagaye en perspective si jamais sa fini en affrontement générale faut bien se dire que s’est toujours les mêmes qui sent sortiront et nous on est en plein milieu des extrémistes il y en a dans tous les milieux qu’il soit politique ou religieux pas facile de si retrouver bonne année a tous

  4. Article redicule même si peut présenter certaines vérités…

    Mais des sondages, on peut faire dire ce qu’on veut…

    L’antisemitisme existe sans aucun doute comme le racisme.

    Mais maintenant, toutes les personnes qui ne sont pas d’accord avec la politique d’israel Ne sont pas des
    Antisemites.

    Si Trump pouvait éviter d’entraîner Israel et les juifs à l’étouffement avec sa bêtise, son manque de culture et son racisme…

    Je pense que vos articles ne cessent d’encourager la peur et le drapeau rouge.

    Maintenant, libre à celui qui le désire de quitte ce « petit pays » comme certain le pense pour aller rejoindre Israel ou les USA.

    Ah oui, je ne suis ni antisemite, ni gauchiste au cas où….

    • Vous n’êtes pas antisemite, je le crois, mais voyez vous la conquête del l’Europe par les islamistes, peut être pas. Vous ne voyez pas non plus que ces islamistes utilisent la démocratie Européenne pour conquérir la dite Europe où ce qu’il en reste encore. Il y a t il un pays démocratique musulman, non, c’est qu’ils ne laisseront jamais un pays Palestinien se créer démocratiquement, cela dérangerait leur dominance sur leur propre peuple. Les musulmans en majorité en Israël aiment mieux vivre là que sous la dominance des lois de leurs confrères. Je ne suis pas anti Islamique , mais anti extrémiste quel qui soit. Mais ne pas reconnaître que la montée de l’antisemitisme existe… C’est grave et dangereux pour l’Europe.

    • @Rico,
      J’ai plus d’ami Français non juif que d’ami juif qui quittent la France tellement ils sont en désaccord et ne croient plus en l’avenir de leur propre pays dont l’avenir est voué à l’islamisme et/ou la perte de liberté.
      Revoyez votre histoire, quand les grands fachistes se rencontrent, on constatent les mêmes symptômes.
      Partir ou faire de la résistance ? Les premiers résistants en France furent surtout Juifs, Arméniens, Espagnoles.

  5. Faut-il encore que le Judaïsme mondial s’implique autant que faire se peut pour aider les Juifs européens les plus démunis. M’est avis que cela n’en prend pas résolument le chemin …

    • Tout à fait d’accord avec vous. Les gens aisés et les jeunes pourront se mettre à l’abri en Israël ou ailleurs, les autres seront obligés de rester…

  6. IL Y A EN FRANCE DES DEPARTEMENTS ENTIERS COMME LA SEINE ST DENIS , DES VILLES COMME ROUBAIX OU LA REPUBLIQUE EST COMPLETEMENT ABSENTE ET OU LES ARABES QUI SOIENT FRANCAIS OU PAS Y FONT LA LOI ET APPLIQUENT LA CHARIA,DES BARS OU LES FEMMES N’ONT PAS LE DROIT D’ENTRER ET PENDANT CE TEMPS LA ,AU NOM DE LA PAIX CIVILE ET PAR PEUR LES HABITANTS N’OSENT PLUS PARLER.C’EST TRES GRAVE .CE SONT DES METASTASES QUI VONT TOUT FAIRE POUR SE REPANDRE,JUSQU’AU JOUR,JE L’ESPERE OU LES GENS VONT SE REVEILLER ET REPRENDRE LES CHOSES EN MAIN ” LA PEUR N’A JAMAIS EMPECHE LE DANGER”.POUR MA PART JE PENSE QUE SI DANGER IL Y A IL N’EST PAS TRES GRAND CAR TOUS CES FELES N’ONT RIEN DANS LA TETE,C’EST LE VIDE SIDERAL. ILS SONT CAPABLES DE TUER QUELQUES INNOCENTS MAIS CELA S’ARRETE LA , ILS SE FONT TOUJOURS MASSACRER ET LA PLUPART DU TEMPS SE MASSACRENT ENTRE EUX !!!!!!!!!

  7. L’Europe arrive bientôt à l’apoger de ses contradictions, frustrations et débilité d’ou resurgissent les mêmes symptômes identifiés, connus, dont l’antisemitisme est le principal marqueur.
    La politique Anti-americaine répugnante de cette Europe qui renie son histoire est aggravée par l’arrivee de Trump qui pourtant fait des envieux en France et ailleurs, les médias tel que Arte (Franco allemand….tiens…tiens) France 5, place au centre de leur critique Trump, et vous dessine un beau portrait de l’Iran….contrat obligent de cette Europe à la dérive que les populations ne veulent plus.
    Européanisé sozialism ou Eurabia la guerre civile vient à grand pas, et chacun y va de ses recettes les plus abjectes pour parvenir au pouvoir. L’Europe et les politiques qui la gouvernent ne sont plus crédibles.
    Hier, De Gaulle « je vous ai compris »
    Aujourd’hui, Macron ou tout autre dictateur : »vous allez comprendre »…..

  8. Faut arrêter de faire des sondages pour savoir qui nous aime ?
    Il est temps de dire :”PERSONNE NE NOUS AIME…PER-SONNE”.
    C’en est devenu un POSTULAT.
    De la même manière que dans les années 70 on disait en boucle : “Hitler, connais pas”.
    Aujourd’hui, la définition du juif ou d’Israel, pour les non-juifs, est de dire en boucle :
    “JUIF ?” => “ON N’AIME PAS”.
    “ISRAEL ?” => “NAZIS, APARTEID, GENOCIDEUR”.
    Ces mêmes personnes qui disent cela n’ont JAMAIS mis les pieds en Israel.
    Pis, les pays d’Europe sont déjà islamisés.
    La Ligue Arabe Islamique se sera enchichies de Belgarabia, Germarabia, Françarabia, Hollandarabia, Anglarabia, etc…….
    Tous ces pays seront foutus alors que ISRAEL sera TOUJOURS DEBOUT.

  9. […] La diabolisation répandue d’Israël demeure un problème crucial. Les sondages réalisés dans neuf pays nous décrivent les hauts pourcentages de leur population qui abondent dans le sens de déclarations aussi délirantes que “Ce que fait l’Etat d’Israël aux Palestiniens aujourd’hui n’est pas différent, en principe, de ce que les Nazis ont fait aux Juifs sous le IIIème Reich” et “Israël mène une guerre d’extermination contre les Palestiniens”. Les statistiques démontrent  que, dans ces pays,au moins 38% de la population sont en accord avec de telles assertions. En Pologne, la courbe est plus haute et atteint 63%[1]. […]

  10. L europe , c est quoi ? Aujourd hui , c est eurabia !
    C est aux Juifs de se prendre par la main , et partir , ils ont a peine le temps de se preparer .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here