Égypte: un journaliste australien et un étudiant américain arrêtés.

0
9

La police égyptienne a arrêté samedi un journaliste indépendant australien, un étudiant américain et leur traductrice égyptienne, accusés d’avoir payé des Égyptiens pour manifester contre le régime, a annoncé un responsable de la sécurité.

Le journaliste Austin Mackell, l’étudiant Derek Ludovici et la traductrice Aliya Alwi ont été arrêtés à Mahalla, dans la région du Delta (nord), a déclaré à la presse le chef de la police de la province Nord, Mostafa Baz. Tous trois sont soupçonnés de s’être organisés via internet pour se retrouver à Mahalla et « inciter les gens à protester », le jour où des militants pros démocratie ont lancé un appel à la grève dans le pays pour marquer le 1er anniversaire de la chute du régime de Hosni Moubarak, a ajouté M. Baz.

Selon un autre responsable de la sécurité, des habitants ont déclaré à la police que ces trois personnes avaient payé des gens pour manifester. Aliya Alwi a écrit sur son compte Twitter qu’elle-même et M. Mackell étaient accusés d’incitation aux manifestations et au vandalisme. « Des témoins ont été présentés pour confirmer cela », a-t-elle ajouté.

« Le rapport contre nous vient d’être présenté. Il y est dit que plusieurs témoins nous ont vus «offrir de l’argent à des gens pour voler et provoquer le chaos », a-t-elle poursuivi. Dans un autre tweet, elle a affirmé qu’elle-même et M. Mackell avaient été remis à des agents des renseignements.

M. Baz a en outre affirmé que Kamal al-Fayyoumi, un militant des droits des travailleurs, avait été également arrêté, mais sans fournir les raisons de sa détention.

L’armée égyptienne, qui tient les rênes du pays depuis la chute de Hosni Moubarak le 11 février 2011, avait accusé des « étrangers » de fomenter les troubles dans le pays, théâtre de manifestations et d’affrontements sanglants ces derniers mois.

En juin, les forces de sécurité avaient arrêté Illan Grapel, un ressortissant israélo-américain accusé d’espionnage et d’incitation à manifester. Il a été relâché en octobre dans le cadre d’un échange de prisonniers.

LE CAIRE, 11 fév 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here