Égypte : un film d’amour entre une chrétienne et un musulman censuré.

0
30

Plusieurs cinéastes et critiques égyptiens ont dénoncé lundi « les atermoiements » de la censure, qui ont empêché selon eux la projection d’un film égyptien racontant une histoire d’amour entre une chrétienne et un musulman.

Dans un communiqué, les signataires « condamnent le fait que la censure n’ait pas permis la projection de ‘Cairo exit’ de Hesham Issawi, qui devait participer (…) à la compétition officielle du Festival de Louxor pour le cinéma africain » (21-28 février). « La direction du festival a suggéré à la censure que le film ne soit présenté qu’au jury, aux critiques et aux journalistes mais la censure n’a pas répondu, ni par un accord, ni par un refus », ont-ils ajouté, en critiquant « les atermoiements de la censure qui n’ont pas permis la projection du film ».

Le film devait être projeté lundi matin, mais ne l’a pas été faute d’une réponse de la censure. Si le directeur du festival décidait de passer outre la censure, il serait passible d’une peine de prison, les films devant obtenir une autorisation écrite avant d’être projetés dans le pays.

Les signataires, parmi lesquels figurent les réalisateurs Mohammed Khan et Khaled Youssef, ont « regretté que de telles pratiques aient lieu après la révolution du 25 janvier qui a adopté le principe de la liberté et de l’état civil ».

« L’histoire traite de nombreuses questions touchant le tissu social égyptien. Le conflit religieux entre musulmans et Coptes est un important tabou dans les médias égyptiens », affirmait l’an dernier le réalisateur du film, Hesham Issawi, au site internet du festival de Tribeca, à New York, qui a sélectionné le film en 2011.

Les histoires d’amour entre personnes de confessions différentes sont un sujet très sensible en Égypte. Des rumeurs sur des liaisons ont déjà provoqué des violences meurtrières entre familles chrétiennes et musulmanes. Les Coptes (chrétiens Égypte) représentent de 6 à 10% des quelque 82 millions d’Égyptiens.

LOUXOR (Égypte), 27 fév 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here