Des missiles français aux mains d’Assad et des milices chiites©

0
4827

LES FORCES SYRIENNES, PANACHEES DE MILICES CHIITES PRO-IRANIENNES, S’EMPARENT D’ARMES ANTICHARS FRANÇAISES À DARAA

Au cours de son opération militaire dans le gouvernorat sud de Daraa, l’Armée arabe syrienne (ASA) a saisi des armes antichars APLIAS de fabrication française appartenant à l’Armée syrienne libre (ASL). Selon les observateurs locaux, c’est la première fois que ces armes tombent entre les mains des forces gouvernementales.

Les forces syriennes s'emparent d'armes antichars françaises à Daraa

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

L’APLIAS est une arme antichar sans recul portative de 112 mm, conçue en France par GIAT Industries. L’arme est capable de toucher des cibles à une distance aussi éloignée que 500 mètres et peut pénétrer 720mm de blindage homogène enroulé (RHA) ou 2m de béton.

L’arme fabriquée en France a été aperçue pour la première fois lors de la bataille de Tha’lah en juin 2015. À l’époque, des combattants du groupe ALS soutenu par les États-Unis, la division Amoud Hurran, ont été observés en train d’utiliser l’arme contre la SAA.

Les forces syriennes s'emparent d'armes antichars françaises à Daraa

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

Selon des activistes pro-gouvernementaux syriens, l’arme a probablement été fournie à l’Armée Libre Syrienne via la Jordanie. Cependant, on ne sait toujours pas si l’armée jordanienne, qui exploite APILAS, a été la source de l’arme, ou si elle était expédiée depuis la France.

En début de cette semaine, d’anciens combattants de l’Armée Libre Syrienne à Daraa ont remis à la SAA douze missiles antichars (ATGM) fabriqués en France par MILAN. Les militants pro-gouvernementaux ont déclaré que ces missiles ont également été fournis à l’Armée Libre Syrienne par l’entremise de la Jordanie.

Les forces syriennes s'emparent d'armes antichars françaises à Daraa

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

Ces armes exposent le soutien occidental aux militants du sud de la Syrie et constituaient une menace sérieuse pour le régime Assad. Cela ne semble plus le cas, à présent… Par contre, ces armes sont à la disposition des milices chiites de l’Iran et risquent maintenant, de se retourner contre la Jordanie ou/et Israël. 

©JForum avec agences.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.