Daesh ou pas, Paddock a monté 23 fusils chargés sans être détecté© Vidéo

4
1397

Daesh revendique le massacre de Las Vegas qui laisse au moins 59 tués et 527 blessés.

Il prétend que Paddock portait (ou lui fait porter a posteriori et post-mortem) l’alias de “Abu Abdul Bar Al-Amrekini” 

C’est la similarité du modus operandi qui interroge, tout en laissant un faible espace pour une affiliation idéologique, insuffisante à classer Paddock parmi les « islamistes », à ce stade du moins… 

Alors que le porte-parole officiel américain a insisté sur l’absence d’indication à ce stade, permettant d’affirmer une quelconque affiliation de Paddock à une organisation terroriste structurée, diverses sources au Moyen-Orient ont déclaré, au cours de la nuit de lundi à mardi, qu’il aurait été en contact avec certains partis au Moyen-Orient et elles suggèrent même que le FBI dispose de photos de ses visites. On n’a désigné aucun pays spécifique quant à l’origine de ces pistes qui attendent d’être vérifiées. 

L’organe de propagande de Daesh, Amaq, a revendiqué que Stephen Paddock, qui a tué 59 personnes et blessé 515 autres, serait « l’un de ses soldats ». Mais cette forfanterie d’une organisation récupératrice aux abois n’a été vérifié par aucune autre source et on ne trouve pas l’once d’une fréquentation djihadiste dans le passé lointain ou proche du tueur de masse Stephen Paddock. En revanche, le climat social et la facilité avec laquelle la contagion (copycat, imitation) de ce type de faits terroristes se propage, au-delà même d’un quelconque motif idéologique déclaré, a tout lieu d’inquiéter. D’autant qu’aucune société ne semble parée à faire face à ce phénomène polymorphe et multicauses… 

Jusqu’à cette revendication qui n’explique rien, tout un chacun se demandait quelle pulsion diabolique a poussé Stephen Paddock, un Américain de 64 ans, de Mesquite au Nevada, ancien employé de Lockheed, dans le secteur de la Défense, à commettre l’attentat à l’arme à feu le plus horrible et inutile de toute l’histoire américaine? Ce massacre a été planifié bien à l’avance, méthodique et précis jusque dans les moindres détails. Le tableau reconstitué pas à pas par les enquêteurs de police et du FBI, accumule les détails, mais aucune réponse acceptable – du moins, jusqu’à cette revendication de Daesh, qui n’empêchera pas de tenter d’entrer « dans la tête du tueur » pour déceler un déclencheur principal, au-delà du portrait du monstre psychopathe qui semble poindre…

Les enquêteurs savent que la planification a pris une certaine période de temps, nécessitant une prévision prudente pour récolter les armes, les munitions, repérer l’endroit, prévoir l’événement qui conviendrait à cette exécution de masse…

Trois jours plus tôt, Paddock a pris résidence dans une chambre ou suite du 32 ème étage de l’Hôtel Madalay Bay. Les fenêtres surplombaient le concert de musique country prévu pour dimanche soir, avec un auditoire massif de 22.000 personnes, comprenant de nombreux visiteurs étrangers à cette ville. Il s’est, par conséquent, donné suffisamment de temps pour faire l’inventaire des conditions dans lesquelles le massacre allait se dérouler.

Il avait collecté 23 fusils automatiques extrêmement puissants et de longue portée dans sa chambre, avec une grande quantité de munitions, sur les 47 armes à feu dont il disposait, dont 19 à domicile, suffisamment (sur place) pour maintenir constants ses tirs en rafales durant 20 minutes,en alternant le style de fusil utilisé.  Auparavant, il a d’abord dû éclater deux fenêtres.

Les interprètes étaient en train de jouer leur dernier morceau  quand la bousculade et la fuite en avant du public hurlant ont commencé, dans une débandade infernale, dans toutes les directions. Certains se faisaient abattre, les autres se faisaient piétiner.

Le bilan morbide a atteint 59 personnes tuées et 527 blessés, sans que la liste soit close à ce stade, dont des agents de police.

Il disposait aussi de deux caméras prêtes à le prévenir quand les agents du maintien de l’ordre se rapprocheraient de lui. Quand l’équipe du SWAT s’est approchée de la chambre, il n’a pas attendu de se faire coincer, et a retourné une arme contre lui.

Le Shériff de Las Vegas, Joseph Lombardo, a rapidement cherché à offrir des assurances qu’après la mort du principal suspect, il n’y avait plus de menace en cours, puisqu’il s’agissait du’n « loup solitaire ». Quoi qu’il en soit, il a pris la précaution de boucler la totalité de la bande de Las Vegas.

Comment ce tueur en série a été en mesure d’assembler tranquillement son arsenal meurtrier dans une chambre d’hôtel sans attirer l’attention de l’équipage de l’hôtel ni ses clients fidèles? A t-il reçu des visiteurs ou des appels téléphoniques marquants?

On a nourri de gros espoirs d’en apprendre plus, par l’entremise de sa colocataire, l’Américano-asiatique Marilou Danley, joueuse professionnelle, âgée de 62 ans, pour comprendre l’état d’esprit de Paddock et les contacts qu’il a pu établir, afin de découvrir ses véritables mobiles. Elle aurait dû entamer un interrogatoire rigoureux, mais n’a été jointe que par téléphone, étant à l’étranger.

Le FBI a fait appel aux membres présents de l’auditoire pour se présenter avec les bribes d’information dont ils disposent, en particulier des photos, des vidéos et des messages sur les réseaux sociaux, dans l’espoir de trouver des réponses en examinant au peigne fin cette masse de données brutes.

Le Président Donald Trump a livré un message spécial de soutien aux familles endeuillées et aux blessés qui ont subi « un acte commis par le mal à l’état pur ». Il a remercié le Département de la Police Métropolitaine de Las Vegas pour son professionnalisme et le travail des premiers secours pour leur abnégation dans les actions indispensables afin de sauver des vies.

Le Président a ordonné de mettre le drapeau américain en berne au matin…

The Las Vegas shooter had 42 high-capacity guns

4 COMMENTS

  1. Moi je ne comprend plus rien tellement on nous prend pour des cons:
    « Quand c’est daesh c’est pas l’islam et quand c’est pas daesh c’est des fous …….comme le psychiatre militaire palestinnien muslim qui avait abattu plusieurs personnes aux USA…bravo au recrutement militaire US???? »
    Afin en ce qui nous concerne, 2 de nos compatriotes Françaises ont été abattu par un musulman daeshoi ou non daeshoi (parce que peut être qu’il y aurait autres choses que daesh), on nous bassine avec le debat sur le port d’arme aux US comme si c’était un problème qui se posait chez nous, mais pas un mot sur le port du Coran en Eurabia ?
    Ah l’antiamericanisme comme l’antisemitisme, quelle belle marque de vaseline pour niquer les pauvres gueux que nous sommes devenus a la merci des monarchies internationales.

  2. […] L’organe de propagande de Daesh, Amaq, a revendiqué que Stephen Paddock, qui a tué 59 personnes et blessé 515 autres, serait « l’un de ses soldats ». Mais cette forfanterie d’une organisation récupératrice aux abois n’a été vérifié par aucune autre source et on ne trouve pas l’once d’une fréquentation djihadiste dans le passé lointain ou proche du tueur de masse Stephen Paddock. En revanche, le climat social et la facilité avec laquelle la contagion (copycat, imitation) de ce type de faits terroristes se propage, au-delà même d’un quelconque motif idéologique déclaré, a tout lieu d’inquiéter. D’autant qu’aucune société ne semble parée à faire face à ce phénomène polymorphe et multicauses… Lire la suite sur jforum.fr […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here