Corée du Nord : Trump a t-il un autre choix qu’agir?©

1
53
Trump : On en peut pas permettre ce que fait la Corée du Nord

Le Président américain Donald Trump a encore durci sa position sur la Corée du Nord, au cours de ses remarques aux reporters jeudi 10 août au soir. Rejetant les critiques intérieures contre ses menaces pleines de « feu et de fureur » qui devaient s’abattre sur le programmes nucléaires et de missiles de la belliqueuse Corée du Nord, Trump a déclaré : « Ils se comportent de la sorte envers notre pays depuis longtemps, depuis de nombreuses années, et il est maintenant largement temps que quelqu’un mette un terme à tout cela pour le bien-être du peuple de ce pays et pour tous les pays du monde. Aussi, si tel est le cas, peut-être que cet avertissement n’a pas été assez ferme »

Quand on lui demande ce qui pourrait être plus ferme,il réplique :  » Vous verrez bien ». « Le peuple de ce pays sera très à l’aise (restera en sécurité) », a t-il dit. « S’ils attaquent les Etats-Unis ou ses alliés, « Il leur arrivera des choses comme ils n’avaient jamais imaginé que ce serait possible ».

Mercredi soir, les forces des Roquettes stratégiques de Corée du Nord, dirigées par le Général Kim Rak Gyom, ont déclaré qu’elles envisageaient « une frappe enveloppante contre l’île de Guam, grâce au tir simultané de quatre missiles balistiques de portée intermédiaire Hwasong-12, dans le but d’interdire toute réaction aux forces ennemies sur ses bases militaires principales de Guam et de signifier une mise en garde cruciale aux Etats-Unis ».

Le Général a déclaré que le plan serait prêt vers la mi-août avant le gong d’approbation du chef suprême de Corée du Nord Kim Jong Un ». Dans un coup porté contre le Président des Etats-Unis, il a ajouté: « Un dialogue de qualité n’est pas possible avec un tel type dénué de raison et il n’y a que la force absolue qui puisse avoir un quelconque effet sur lui ».

En réplique, Trump n’a pas faity savoir qs’il envisage une frappe préventive contre la Corée du Nord, même si ses paroles ont indiqué que Washington n’attendrait pas que les Nord-Coréens attaquent Guam.

Il a bien dit qu’il restait ouvert à la négociation avec cette dictature « isolée,avec la Chine prenant part,mais il a ajouté que les pourparlers qui se déroulent depuis 25 ans « ont eu très peu de résultat pour stopper le programme nucléaire de ce pays ». « Ce qu’ils ont fait, la façon dont ils s’en sont sortis est une tragédie et on ne peut pas la permettre », a déclaré Trump.

Trump s’exprimait à la suite de la réception par le Vice-Président Mike Pence et lui-même d’un point rapide de sécurité de la part du Chef d’Etat-Major de la Maison-Blanche John Kelly et du Conseiller National à la Sécurité H.R. McMaster,  qui sont tous deux d’anciens généraux.

mercredi, le Secrétaire à la Défense américaine, Jim Mattis a alerté la Corée du Nord, dans les termes les plus virulents qu’il fallait qu’elle stoppe toute action qui pourrait conduire directement « à la fin de ce régime et à la destruction de son peuple ».

Ajoutons : l’Administration Trump ne peut pas se permettre indéfiniment de laisser une rhétorique guerrière rebondir ici et là de la part d’un petit Etat-voyou. Le Président est obligé de recourir à une forme quelconque d’action militaire afin de lui couper l’herbe sous le pied et refuser à Kim-Jong de se targuer d’avoir toujours le dernier mot.

DEBKAfile Special Reportage Spécial 11 Août 2017, 8:05 AM (IDT)

Mattis prévient la Corée du Nord d’arrêter la surenchère avant d’être irrémédiablement détruite

 

 

Le Secrétaire américain à la Défense James Mattis a mis en garde dans les termes les plus fermes la Corée du Nord, mercredi 9 août : elle doit arrêter toute action qui déboucherait sur la « fin de son régime » et la destruction de son peuple ».

Il a déclaré dans un communiqué : « La République Populaire de Corée doit cxhoisir d’arrêter de s’isoler et abandonner sa poursuite de la fabrication ds’armes nucléaires.  La République Populaire de Corée devrait cesser toute prospective d’actions qui vont irrémédiablement conduire à la fin de son régime et à la destruction de son peuple ».

Mattis a souligné que les actions du régime de Corée Populaire  » continuera d’être grossièrement dépassée par nos propres actions et qu’elle perdra toute course à l’armement ou tout conflit qu’elle tenterait de déclencher ».

Mattis a ajouté qu’alors que le Département d’Etat faisait des efforts diplomatiques, les Etats-Unis et ses alliés disposent des « capacités défensives et offensives les plus précises, les plus testées au monde et les plus solides surTerre ».

Jeudi, le Président Donald Trump a averti : « La Corée du Nord ferait mieux de ne plus proférer de menaces contre les Etats-Unis. Parce qu’elles seront contrées par le feu et la fureur tels que le monde n’en a jamais vu de pareils ».

 

DEBKAfile  Reportage Spécial 9 août 2017, 9:23 PM (IDT)

Tags:  Donald Trump,  North Korea,  Kim Jong-Un,  Guam,

Marc Brzustowski

1 COMMENT

  1. si les américains sont victime d’une attaque par la Corée du Nord alors la riposte sera fait point et les risques seront pour la Corée du Sud et la Chine car elle sera victime d’une vague de réfugié de Nord Coréen a coup de million

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here