Les ratés de la lutte contre l’antisémitisme ©

7
325

La résurgence d’un antisémitisme latent, qui s’est manifestée en disapora par une vague d’actes antisémites, a tout naturellement suscité des appels à agir sans attendre, adressés aux gouvernements israélien et américain. Hélas, ces deux gouvernements, déjà pourvus de ministères dédiés à  combattre l’antisémitisme, le font de façon terriblement inefficace, en raison d’un manque cruel de coordination.

Il y a en Israël une demi-douzaine d’agences, chargées de combattre l’antisémitisme, partout où il se manifeste. Elles déploient leurs efforts dans de nombreux domaines. Or, ils partent dans tous les sens et sont inutilement redondants. De plus, dans la culture israélienne leurs actions sont malheureusement synonimes de luttes bureaucratiques improductives pour le pouvoir.

Ironiquement, au moment où il est crucial pour Israël de faire front commun, dans cette guerre mondiale contre l’antisémitisme résurgent, ce qui nécessite un commandement centralisé et unificateur, afin de concentrer les efforts sur l’essentiel, le président américain Donald Trump décide de son côté, de se retirer de ce champ de bataille, en supprimant le poste d’envoyé spécial du Département d’Etat pour combattre l’antisémitisme. Et ce, afin de libérer des fonds pour augmenter massivement les dépenses de défense de l’Etat.
On dirait que la guerre contre l’antisémitisme soit vouée à autant de chances de succès, que la soi-disant guerre contre le terrorisme. Les deux phénomènes étant irrationnels, ils  impliquent un égal mépris de la vie humaine. Et il n’y a vraisemblablement aucun moyen d’en venir totalement à bout, mais certainement une meilleure façon de les combattre.

La réponse d’Israël à l’antisémitisme serait à la fois plus productive et plus efficace, si toutes ces antennes obéissaient à un seul chef, qui orchestrerait leurs efforts, au lieu de la situation actuelle, où les responsabilités sont réparties sous plusieurs casquettes. Ce maestro, par exemple, règnerait en maître sur le département de la lutte contre l’antisémitisme du Ministère des Affaires de la Diaspora.

Naftali Bennett est la tête de ce ministère, qui a reçu mandat, l’année dernière, de diriger la campagne du gouvernement contre l’antisémitisme. Pour ce faire, une veille de l’antisémitisme sur les médias sociaux,  a été mise en place. Un programme d’enseignement de l’Holocauste, destiné aux réfugiés des pays musulmans en Europe, a été concocté. Et une banque de données en ligne, donnant accès à toutes les lois contre l’antisémitisme qui existent à ce jour, a été élaborée. Selon Yogev Karasenty, qui supervise cette division au ministère, les agences de sécurité américaines seraient sur le coup, et il se dit certain qu’elles vont arrêter sans tarder, les responsables de la vague actuelle d’incidents antisémites.

Mais qu’en est-il du ministère des Affaires étrangères et son Bureau aux Affaires juives en diaspora et aux Religions du Monde, qui dispose de son propre département de lutte contre l’antisémitisme ? Le rapport du contrôleur de l’État de 2016, dénonçait un manque de coordination, entre le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Affaires stratégiques, dans le cadre de la lutte contre le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions). Il a également pointé que le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Affaires de la diaspora, ne coopéraient pas suffisamment, pour lutter contre l’antisémitisme.

Et il y a aussi le ministère des Affaires stratégiques. Chargé lui, de combattre l’antisémitisme du mouvement des SDE. Sans oublier le Mossad, et son unité appelée Bitzur, qui contribue à assurer la sécurité des communautés juives à travers le monde.

De plus, Herb Keinon, journaliste au Jerusalem Post, a noté que pas moins de deux organismes se réunissaient régulièrement pour discuter de l’antisémitisme: le Forum de Coordination Interministériel sur l’Antisémitisme, avec à sa tête le Directeur général du Ministère de la Diaspora, et le Forum de Coordination pour Combattre l’Antisémitisme, qui comprends également des présentants de l’Agence juive.
Mais tout cela n’est encore pas suffisant, pour le Conseil des gouverneurs de l’Agence juive. Il s’est plaint la semaine dernière, par la voix de plusieurs chefs de la fédération américaine, qui exigent entendre des condamnations claires de la part de l’État juif.

En attendant, le grand frère démocratique d’Israël, veut minimiser la menace que représentent ces incidents antisémites exponentiels, qui secouent les Etats-Unis. Nonobstant l’envoyé spécial du Département d’Etat, mandaté par le Congrès, qui se dédie à la lutte contre l’antisémitisme, et a fait voter en 2004 la loi sur l’antisémitisme mondial. C’est justement par cette loi, qu’il incombe au bureau du Département d’Etat, dirigé justement par cet envoyé spécial, de coordonner la veille et la lutte contre l’antisémitisme.

Ira Forman, ancien directeur exécutif du National Jewish Democratic Council, était cet envoyé en poste, sous la présidence de Barack Obama. Trump ne lui a pas encore nommé de remplaçant. «C’est bipartisan au possible », a déclaré Forman au journal Jewish Insider, «et j’espère simplement que les gens à la Maison Blanche vont reprendre leurs esprits”.

Nous espérons que les employés du cabinet du premier ministre feront de même. Le rôle majeur qu’Israël peut et doit jouer, dans la lutte contre l’antisémitisme à l’étranger, c’est de faire un maximum d’efforts pour tirer la sonnette d’alarme à temps, afin que des mesures soient prises, avant qu’il ne soit trop tard.

Jerusalem Post

7 COMMENTS

  1. Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

    Et les antisémites ne veulent pas entendre. Ils n’entendent que le bâton. Aussi gardez votre salive, économisez votre énergie. Des siècles et des siècles que cela dure.

    Je propose un remède et un seul pour les calmer, en attendant que cette “maladie mentale” qu’est l’antisémitisme s’atténue, à défaut de disparaître.

    Tel “malade” conduit ? Pas de chance, il mourra dans un accident mortel. Cela arrive tous les jours.

    Tel autre prend le métro ? Pas de chance, il tombera sur les rails et mourra écrasé. Cela arrive….

    Tel autre tombera du balcon. (Cela arrive….

    Tel autre tombera dans la Seine (ou ailleurs) et se noiera

    Tel autre sera écrasé, la nuit. Il en mourra bien sûr. Aussi quelle idée de se promener de nuit !

    Tant qu’à faire, autant qu’il arrive ce genre d’accidents à des personnalités connues entre elles (journaux antisémites, BDS, etc…). Lorsqu’il y aura ….disons une soixantaine d’accidents, les ordures commenceront peut-être à se poser des questions telles que : leur poubelle n’est pas sûre (elle fuit) ou elle est trop étroite ou son couvercle se ferme mal, etc….Chacun fermera sa g. et rentrera chez soi. Et commencera (bien obligé) à ne penser à nous (Juifs) que de temps à autre, puis nous oubliera (dans son intérêt).

    Aux grandes causes le grands moyens.

    Bonne fête de Pourim à tous.

  2. Pourquoi ne pas expliquer SIMPLEMENT et clairement la vérité d’Israël ? :
    -Sa superficie comparée à celle du monde arabe.
    -Ses origines et l’invention du” peuple palestinien “.
    -Le nombre de juifs expulsés des pays arabes.
    -Ce que le monde juif a apporté au monde et parallèlement l’apport du monde arabe.
    – Une vraie définition de ” la colonisation ” israélienne face aux colonisations permanentes dans le monde.
    -” LE MUR “contre les attaques terroristes par rapport à tous les murs construits dans le monde ( même pour la tour Eiffel ), sans parler du mur dans lequel on enterre Israël !
    Je sais tout ceci est rabâché mais enfoui dans un ramassis de mots : il faut des flayers à distribuer dans les campus,dans les supermarchés , dans l’extrême-gauche qui est ignorante, perverse et bien plus dangereuse que l’extrême- droite aujourd’hui.

  3. la haine du juif et du mécréant est inscrite dans le coran et enseignée aux petits musulmans dans les écoles coraniques même autorisées actuellement en France et dans toute l’Europe …mais les autorités se tournent contre les quelques nazillons encore clairsemés de l’extrême droite et ferment les yeux sur l’antisémitisme viscéral des l’islamogauchistes et de toutes ces associations pro palestiniennes subventionnées

  4. S’il n’y a pas de chef qui coordonne toutes ces organisations sur l’antisémitisme, il faudrait
    trouver une personnalité politique, au sein du gouvernement israélien, par exemple pour que tout soit bien coordonné et surtout efficace. Car l’antisémitisme est corriace, il ne disparaîtra pas comme par enchantement. Ilfaut être UNI et tirer la charrue ensemble dans le même sens, cela prendra des décennies.

  5. il faudrait savoir si TRUMP n’est pas empeché de lui trouver un remplaçant car tout est fait pour lui mettre des batons dans les roues et une grosse partie des juifs américains ont virés à gauche , donc pas facile d’y voir clair .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.