Chantage : plus d’armes à l’Iran contre 1 milliard de $©

1
776
Offre de la Corée du Nord à Israël: “Donnez 1 milliard de dollars et nous arrêterons la fourniture d’armement à l’Iran”
Le Wall Street Journal cite le témoignage d’un ancien diplomate nord-coréen, qui a déclaré que l’ambassadeur de Pyongyang en Suède avait rencontré son homologue israélien en 1999 pour demander de l’argent, en échange de l’arrêt de la livraison de missiles aux ennemis d’Israël.

La Corée du Nord aurait fait une offre à Israël en 1999 : 1 milliard de dollars en échange de leur accord pour ne plus vendre de missiles à l’Iran et à d’autres ennemis d’Israël, selon un article du Wall Street Journal publié dimanche, citant un ancien diplomate nord-coréen.

L’offre a été faite par l’ambassadeur de Corée du Nord en Suède à son homologue israélien, lors d’une réunion dans un café à Stockholm, dans laquelle l’ancien diplomate, Thae Yong Ho, a servi d’interprète.

Israël a rejeté l’offre et a plutôt offert une aide alimentaire, quelques jours plus tard, selon le diplomate, qui a relaté la réunion dans son nouveau mémoire.

Tthen, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Il et le Premier ministre israélien Ehud Barak (Photos: AP, Ido Erez)

Tthen, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Il et le Premier ministre israélien Ehud Barak (Photos: AP, Ido Erez)

 

Depuis, la Corée du Nord fournit régulièrement des armes, des missiles balistiques et des technologies nucléaires à l’Iran et à la Syrie. Selon un expert cité par le Journal, Pyongyang vend des armes conventionnelles et des missiles balistiques à l’Iran depuis au moins le début des années 1980.

Ce compte-rendu montre comment la Corée du Nord a essayé d’utiliser la menace de la diffusion de ses armes nucléaires et de son savoir-faire afin de faire chanter ses ennemis et d’obtenir de l’argent pour financer ses programmes nucléaires et de missiles.

Les responsables israéliens ont refusé de répondre au récit de Thae, qui s’est rendu en Corée du Sud en 2016.

L’ambassadeur d’Israël en Suède à l’époque, Gideon Ben-Ami, a déclaré la semaine dernière à l’Israel Public Broadcasting Corporation (IPBC) que l’ambassadeur nord-coréen Son Mu Sin avait eu des réunions secrètes entre 1999 et 2002, dont trois en 1999.

Ben-Ami a déclaré à l’IPBC que le contact entre les deux a débuté lorsque l’ambassadeur nord-coréen l’a approché lors d’un événement pour le féliciter de l’élection d’Ehud Barak au poste de Premier ministre.

Zvi Gabay, l’ancien directeur adjoint du département Asie du ministère des Affaires étrangères, a déclaré à l’IPBC : «Nous leur avons dit que nous voulions les aider par l’agriculture et peut-être de de l’argent, mais seulement en l’échange de l’arrêt defourniture d’armes à la Syrie et à l’Iran, ou en échange de l’établissement de liens (diplomatiques) avec nous, “mais la Corée du Nord a rejeté l’offre.

Aucun des deux responsables n’a fait mention de la demande de Pyongyang de 1 milliard de dollars.

Le journal a cité des documents déclassifiés du département d’Etat américain qui montraient que les Etats-Unis et la Corée du Nord discutaient des ventes de missiles de Pyongyang à peu près au même moment que la date du compte rendu de la rencontre de Thae avec l’ambassadeur israélien.

Ynet | Publié: 07.09.18, 10:35 
Première publication le: 07.09.18, 10:3

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.