Bezons : des journalistes menacés en marge de la perquisition

1
13

Bezons : des journalistes menacés en marge de la perquisition

>Île-de-France & Oise>Val-d’Oise>Bezons|T.C.|10 août 2017, 12h18|2
Illustration. Les policiers ont contrôlé l’identité des deux personnes et ont découvert du cannabis et deux couteaux dans le coffre. LP/Olivier Boitet
T.C.
Bezonsmenacesjournalistes

De nombreux journalistes étaient en train de filmer et prendre en photo l’immeuble où se déroulait une perquisition au domicile de Hamou Benlatrèche, suspecté d’avoir foncé en voiture sur des militaires à Levallois-Perret, rue Lucien-Sampaix, à Bezons, ce mercredi. Parmi eux, une équipe de France 24 a été l’objet de menaces de la part de deux personnes qui faisaient des allées et venues en voiture devant eux.

« Vous êtes la pire espèce du monde, je vais revenir et vous défoncer… », auraient-ils crié. Les fonctionnaires qui étaient très nombreux dans ce secteur ont fait arrêter la voiture et ont contrôlé l’identité des deux personnes à bord, vers 22 heures. Le passager avait sur lui un morceau de résine de cannabis. Dans le coffre, ils ont découvert un couteau de cuisine et un autre de marque Laguiole.

  leparisien.fr

1 COMMENT

  1. C’était Pierre Émile et Jean Paul, des amis de la « personne » (vous constaterez que j’emploie le « mot » journalistique-bobo-socialo français qu’il est recommandé d’utiliser au Frankistan) soupçonnée (avec preuves) de l’agression de 6 militaires à LEVALLOIS.
    Hamou Benlatreche, algérien en situation irrégulière, et présente comme résident français, avait de nombreux aqmis dans le coin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here