Berlin ouvre t-il les yeux sur les salaires versés aux terroristes ? ©

5
417

Le gouvernement allemand a reconnu, pour la première fois, que l’Autorité Palestinienne offre “probablement ” un soutien financier aux terroristes et à leurs familles et il a promis d’enquêter plus attentivement sur cette question.

A la suite de requêtes répétées d’un Député de l’opposition, le Ministère des Affaires étrangères à Berlin a aussi reconnu la semaine dernière, que ces financements versés aux prétendus “martyrs” et prisonniers palestiniens, effectuant leurs peines dans des prisons israéliennes pour des crimes relatifs à l’atteinte à la sécurité, ne proviennent pas uniquement de l’Organisation de Libération de la Palestine, mais partiellement aussi du propre budget de l’Autorité Palestinienne.

L’Allemagne soutient annuellement l’AP par environ 160 millions d’€, mais insiste sur le fait que l’argent n’irait qu’à des projets spécifiques de développement et pas  aux soi-disant “salaires” pour les Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ou aux parents de terroristes éliminés par Israël.

“Il y a des institutions palestiniennes  qui versent des allocations aux familles de ceux qui sont incarcérés en Israël et aux familles de ceux qui ont été tués ou blessés. Parmi eux, on trouve aussi les parents des “agresseurs au couteau”, explique un document du Ministère des Affaires étrangères daté du 1er septembre, que certains journalistes, notamment au Times of Israel, ont pu se procurer.

Le document poursuit en expliquant que les prisonniers palestiniens obtiennent un soutien financier de la part de la Commission de l’OLP en faveur des détenus et ex-détenus, parce que l’AP aurait cessé de verser directement ses propres “salaires” aux détenus, après la dissolution de son Ministère pour les affaires des détenus et ex-détenus, il y a deux ans. “Le gouvernement fédéral enquête sur des indications démontrant que dans certains dossiers individuels, l’Autorité Palestinienne a renfloué le budget de la Commission de l’OLP en faveur des Détenus et ex-détenus”, affirme ce document.

Palestinian Authority President Mahmoud Abbas at Khartoum's airport, July 19, 2016. (AFP/Ashraf Shazly)

Mahmoud Abbas. (AFP/Ashraf Shazly)

De plus, des familles de Palestiniens éliminés ou blessés par les forces de sécurité israéliennes, y compris ceux qui ont attaqué des hommes de troupes de Tsahal, reçoivent des subventions, reconnaît le document. “Ces allocations paraissent provenir d’un fonds pour les tués et les blessés, qui ne fait pas partie du budget de l’OLP, mais qui est bien versé par le budget propre de l’AP”.

Ce document a été envoyé au Député Volker Beck, qui dirige le Groupe d’Amitiés israélo-allemand, en réponse à la seconde requête qu’il a déposée le 22 août, après la réponse du gouvernement à une précédente question qui l’avait laissée insatisfait.

German politician Volker Beck. (CC BY-SA Mathias Schindler/Wikipedia)

Le député allemand Volker Beck (CC BY-SA Mathias Schindler/Wikipedia)

Berlin prétend ne pas financer l’OLP, mais seulement des projets spécifiques de développement, de culture et d’éducation, d’aide humanitaire et de prévention civile des crises, menés par l’AP.

“S’il est confirmé qu’une partie de ces versements décrits [aux prisonniers sécuritaires palestiniens et à leurs familles] provient du budget de l’Autorité Palestinienne, le gouvernement fédéral soulèvera le problème avec l’Autorité Palestinienne et d’autres partenaires”, déclare ce document. “L’Autorité Palestinienne et l’OLP sont appelées à prendre toutes les mesures nécessaires contre l’incitation à la violence et à accroître leurs efforts dans “la lutte contre le terrorisme”.

En 2014, le Président de l’AP, Mahmoud Abbas – qui est aussi le chef de l’OLP,- a, en apparence, fermé le Ministère chargé des détenus et ex-détenus et l’a reconverti en commission directement subordonnée à l’OLP [Sachant qu’il ne s’agit jamais que d’une affaire d’adresse postale et de prête-nom sur un compte bancaire].

“Le but de ce geste délibérément trompeur consistait à alléger la pression sur l’AP, de la part des pays donataires, qui ne veulent pas que leur argent soit assimilé à un soutien au terrorisme”, a précisé Yigal Carmon, le président de l’Institut de Recherche sur les Médias au Moyen-Orient (MEMRI), devant une Commission des Représentants du Congrès pour les Affaires étrangères, en juillet dernier.

“Cependant, les bureaux demeurent exactement les mêmes et les responsables chargés du dossier sont restés les mêmes, sous un autre titre professionnel. La source de cet argent demeure l’AP, qui le reçoit des mêmes pays donateurs et l’organisme qui supervise le circuit financier n’est autre que l’AP”.

Au début août, Beck, membre du Parti des Verts en Allemagne, a demandé par écrit que le gouvernement allemand soit informé sur les versements que l’AP attribue aux prisonniers sécuritaires et aux parents des terroristes blessés ou tués.

Répondant au nom du gouvernement, le Ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier a simplement déclaré que l’AP avait “arrêté ses versements” aux prisonniers à la suite de la dissolution du “Ministère des prisonniers” en 2014 [ce que tout indique que c’est faux] et que ce serait l’OLP [soit la même maison] qui gère ce soutien aux familles des Palestiniens détenus en Israël, avec le même argent des contribuables allemands et européens en général. 

F100316MS31-e1391624639136-635x357_531_354

“Le camp palestinien justifie cela en soulignant le besoin d’empêcher la chute de ces familles dans la pauvreté, que les Palestiniens perçoivent comme victimes fréquentes de sanctions collectives, telles que la démolition de leur logement et la révocation du permis de travail. L’ampleur de ce soutien dépend, entre autres choses, de la longueur de la détention”, écrit Steinmeier. “A la connaissance du gouvernement fédéral, il n’y a aucune distinction faite d’après les “raisons de la détention”. [ La durée suffisant à comprendre entre les lignes que plus la condamnation est forte, plus le crime est violent].

Dabs sa réponse à Beck, Steinmeier ne fait pas référence aux indemnités versées aux terroristes palestiniens et à leurs familles.

Beck promet de maintenir la pression sur Berlin dans ce domaine.

“Il est bon de supposer que le manque de volonté de savoir du gouvernement va bientôt prendre fin”, dit-il. “L’Allemagne et l’Union Européenne doivent faire savoir clairement à l’Autorité Palestinienne et à l’OLP que les versements aux terroristes et à leurs proches sont inacceptables et ne resteront pas sans conséquences”.

Il est inconcevable que les contribuables allemands financent une institution qui donne de l’argent aux familles des assassins d’Hallel Ariel, 13 ans, qui a été poignardée à mort dans son sommeil, à son domicile de Kiryat Arba, le 30 juin.

Hallel Yaffe Ariel, 13, was killed in a stabbing attack in her bedroom in the West Bank settlement of Kiryat Arba, June 30, 2016. (Courtesy)

Hallel Yaffe Ariel, 13 ans, tuée dans son sommeil à Kiryat Arba, le 30 juin. (Courtesy)

Comme cela apparaît dans la réponse du gouvernement, le 1er septembre, Berlin sait très bien comment fonctionne ce système de soutien aux terroristes et à leurs familles, rappelle Beck.

“Mais il est complètement incompréhensible qu’il ferme les yeux devant ce problème. Quand j’ai mentionné ce problème en 2014 au Ministre palestinien des affaires sociales, il a conclu notre déjeuner de façon très brutale. Et pourtant, des responsables allemands du bureau de la Représentation à Ramallah étaient présents à ce repas”.

Dans le cadre de la loi palestinienne, Ramallah verse près de 170 millions de $ par an aux terroristes prisonniers et à leurs familles. Les revenus mensuels de ces terroristes emprisonnés s’élèvent avec la durée de leur condamnation. Selon MEMRI, ces indemnités vont de 364 $ (1500 shekels) par mois pour une condamnation allant jusqu’à 3 ans, à 3120 $ (13.000 shekels), pour une peine de 30 ans et plus. Il y a un supplément de 78 $ pour les terroristes de Jérusalem et un supplément de 130 $ pour les terroristes arabes israéliens.

© JForum avec Agences

5 COMMENTS

  1. Pendant que des millions de personnes dans le monde meurent de faim ou tout au moins vivent dans la grande misère, l’on s’occupe seulement de donner et donner aux palestinistes qui revendiquent des territoires qui ne leur appartiennent nullement, et que s’ils le pouvaient, s’ils étaient grandement armés, ils auraient fait des massacres en Israël afin de ne plus voir près d’eux et des voisins proches, un ETAT JUIF (c’est leur seul problème). Alors non, plus de mensonges , plus d’argent versé à des tueurs de Juifs et ceci avec la collaboration ignorante ou pas de l’Internationale!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. la question “palestinienne” ; un puit sans fond ou l’on jette l’argent des contribuables européens et autres.
    une grosse arnaque qui fonctionne bien pour l’instant.
    demandez a la rfemme d’arafat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.