Attaque au couteau à Afula: le Shin Bet confirme le caractère terroriste

1
173

Michal, à gauche, et Gabriel Malka, les parents de Shuva Malka, 18 ans, poignardée lors d’un attentat terroriste présumé et hospitalisée dans un état grave dans la ville d’Afula, dans le nord du pays, le 11 juin 2018 (Capture d’écran)

 

Le Shin Bet, le Service de sécurité intérieure israélien, a confirmé mardi le caractère terroriste de l’attaque au couteau perpétré la veille à Afula, au nord d’Israël, dans laquelle une jeune fille juive a été grièvement blessée.

Peu avant midi, la jeune victime, Shuva Malka, 18 ans, a été poignardée dans une rue d’Afula et s’est effondrée devant un café. Elle a été immédiatement transférée au Centre médial Haemek.

Le terroriste, originaire de Djénine, ville sous contrôle de l’Autorité palestinienne, entré illégalement sur le territoire israélien, a rapidement été neutralisé par les forces israéliennes de sécurité.

Yaakov Tanenbaum 

 

 

Shouva Malka, la jeune fille de 18 ans poignardée par un terroriste à Afoula lundi après-midi se trouve toujours dans un état qualifié de “grave mais stationnaire”.

Le terroriste, originaire de Jenine, avait réussir à s’enfuir mais a été retrouvé et neutralisé par des policiers qui lui ont tiré dans les jambes. Il est soigné dans un hôpital israélien! Il semble que “l’effet Azaria” fonctionne et que les forces de sécurité hésitent désormais à éliminer les terroristes.

Mikhal Malka, la maman de la jeune fille a raconté que sa fille se rendait à l’épreuve d’Instruction civique dans le cadre de son baccalauréat lorsque son chemin a croisé celui du terroriste, qui s’est jeté sur elle par derrière et l’a sauvagement poignardée à plusieurs reprises dans le dos et le cou.

Elle a réussi à courir quelques centaines de mètres et s’est effondrée dans un café de la chaîne “Aroma”. Elle a reçu les premiers soins sur place et a eu le temps de dire qu’elle avait été poignardée par un terroriste arabe.

Malgré la gravité de l’état de la jeune fille, ses parents ont préféré y voir un miracle du fait qu’elle n’ait pas été tuée.

“Nous remercions le Ciel ainsi que tous ceux qui prient pour elle”, a dit la maman. Elle a également lancé un appel au gouvernement israélien pour qu’il fasse en sorte que les enfants israéliens n’aient plus besoin d’avoir peur dans les rues du pays.

Elie Berda, le maire de Migdal Haemek où habite la famille a exprimé son horreur de ce qui s’est passé, et a adressé ses voeux de prompt rétablissement à la jeune fille. Il a rappelé le cas de Shelly Dadon hy”d, également originaire de Migdal Haemek, et qui avait elle-aussi été assassinée à Afoula par un terroriste il y a quatre ans.

Vidéos:

Photo PP Magen David Adom

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.