Assad et Hezbollah commettent un massacre à Dera’a : 140 morts©

0
25
Le Régime syrien et le Hezbollah commettent un massacre à Dera’a : 140 morts

Blitz over Daraa

Blitz sur Daraa

 

Les troupes de Bachar El Assad et de ses alliés, le groupe terroriste Hezbollah libanais aux ordres de l’Iran, sont réputés  pour leur cruauté barbare envers les populations qu’ils conquièrent. Mais même selon  leurs normes épouvantables, le massacre qu’ils ont provoqué contre les 100.000 citoyens de la ville de Dera’a dans le Sud Syrien, cette semaine, doit resté marqué comme un jalon de ce que doit être l’enfer.

Stationnés dans la ville, à moins d’un kilomètre de la frontière jordanienne, on trouve encore près de 3.000 rebelles opposés à Assad, dont certains ont rejoint l’Armée Libre Syrienne afin d’être entraînés et armés par les Etats-Unis et la Jordanie. L’offensive de l’armée du régime syrien et du Hezbollah qui a été lancée contre leurs positions, dimanche 11 juin, a fait au moins 140 morts et blessé des centaines d’autres dès les premières heures de l’assaut.

Les sources des renseignements militaires de Debkafile expliquent que cela a commencé par des dizaines d’hélicoptères qui ont largué 150 barils d’explosifs sur ces positions,alors que les avions bombardiers et de combat syriens menaient au moins 25 sorties contre les positions rebelles en haut des toits au sommet des plus hauts bâtiments et que l’artillerie syrienne déclenchait plus de 120 missiles sol-sol contre différents points-clés dans la ville de Dera’a.

Les forces syriennes et du Hezbollah ont alors progressé à l’intérieur de la ville sous ce déluge infernal.

 

Nos sources révèlent que le fer de lance de cet assaut était entièrement composé par la Brigade Al Qaïm du Hezbollah, suivie par des unités de la 4ème Division Blindée de l’élite de l’armée syrienne (sous les ordres du frère, Maher El Assad) disposant de tanks T-90 avancés, de fabrication russe. Le commandant de cette offensive est le Colonel Ghayath Galla.

Colonel Ghayath Galla

(Le 6 juin, JForum, reprenant une source DEBKAfile dévoilait, dans un reportage exclusif que le  Commandant  de la 4ème Division, le frère de Bashar El Assad, le Général Maher Assad, et ses officiers avaient été aperçus en train d’inspecter lee terrain autour de Daraa en prévision de cette offensive.)

Selon les sources des renseignements militaires de Debkafile, beaucoup des rebelles syriens survivants à l’assaut initial sur la ville et situés en première ligne n’ont eu aucun autre choix que de se retirer. Ils ne pouvaient trouver refuge que dans deux endroits : en Jordanie, plus au Sud, ou au passage frontalier d’Al-Tanf à la frontière syro-irakienne, qui est détenu par les forces spéciales américaines et jordaniennes. Ces forces ne sont intervenues à aucun moment, dans la débâcle de Dera’a. Mais il y a même pire, car d’après d’autres sources de l’armée jordanienne, les gardes frontières jordaniens ont tiré sur un convoi de ces forces voulant pénétrer en Jordanie et tué 5 de ces hommes, en en blessant deux autres.

L’afflux de troupes syriennes, du Hezbollah et des milices irakiennes pro-Iraniennes, jusque-là stationnées à Damas, se poursuit  :

selon des rebelles interrogés par Reuters, l’acheminement de troupes d’élite vers la ville et les bombardements incessants des dernières semaines sont le signe du lancement prochain d’une campagne pour reprendre Deraa, à moins de 8 km de la frontière avec la Jordanie.

« Tout indique que le régime prépare une campagne militaire de grande ampleur à Deraa, qu’ils prévoient d’encercler, et de rejoindre la frontière jordanienne », a ajouté le porte-parole des rebelles.

Adham al-Karad, commandant de la brigade de missile du Front du Sud, a déclaré pour sa part: « Notre surveillance montre des véhicules de transport de troupes, des blindés lourds (…) si les renforts continuent à ce rythme, cela va être très grand. »

Après avoir conquis Dera’a, la prochaine victime des massacres de l’armée syrienne et du Hezbollah sera très probablement Quneitra, qui se situe à moins de 9 kms de la frontière israélienne. Sa conquête amènera les toutes dernières villes bordant les frontières jordaniennes et d’Israël sous la domination irano-syrienne.

DEBKAfile Reportage Exclusif 12 Juin 2017, 9:43 AM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here