Abdallah, chauffard en mission à Blagnac “entend des voix” … du Muezzin

3
117

Qui est Abdellah B., le chauffard de Blagnac qui a blessé 3 étudiants ?

Les voix … de son maître à penser? 

Abdellah B. est l’individu de 28 ans qui a renversé volontairement un groupe d’étudiants devant le campus IGS de Blagnac. Trois d’entre eux ont été blessés. L’auteur des faits est actuellement mis en examen et incarcéré. Il a déclaré, durant sa garde à vue, « être en mission »

Coup de folie ou attentat ? L’individu qui a foncé délibérément sur trois étudiants qui traversaient la route, vendredi 10 novembre a été mis en examen et placé en détention. Il est accusé de « tentative d’assassinats » pour avoir renversé les trois jeunes, en blessant une aux jambes et deux autres à la tête. Les deux derniers ont d’ailleurs passé le week-end à l’hôpital, tandis que la première a pu sortir dans la journée de samedi.

Abdellah B., 28 ans, célibataire et sans enfant, vivait chez sa mère à Blagnac. S’il n’est pas fiché S, il est bien connu des services de police pour avoir été condamné une dizaine de fois, notamment pour trafic de stupéfiants. Il est suivi par le juge d’application des peines dans le cadre de sursis avec mise à l’épreuve comportant notamment une obligation de soins, en raison de troubles mentaux anciens ayant nécessité des hospitalisations en milieu psychiatrique à plusieurs reprises.
Selon plusieurs sources proches de l’enquête, le conducteur aurait revendiqué une schizophrénie.

Le chauffard de Blagnac aurait « entendu des voix »

Le chauffard a été interpellé rapidement après les faits, vendredi, à proximité de son lieu de résidence, boulevard de l’Europe à Blagnac. Il a expliqué aux policiers « avoir entendu des voix » lui intimant « de faire du mal à quelqu’un ». La perquisition chez sa mère n’aurait apporté aucune preuve de radicalisme. D’après des propos rapportés par La Dépêche, les voisins de la famille, où logeait également deux cousines, avaient peur de lui. Sa silhouette est effectivement imposante, puisqu’il mesure plus d’un mètre 90.

L’enquête est menée par la police judiciaire de Toulouse, et non pas par les services de lutte anti-terrorisme. La piste de l’attentat n’est donc pas retenue.

infos-toulouse.fr

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here