A Sarcelles, l’islamisme a finalement réussi à s’implanter

7
1379

A Sarcelles, l’islamisme a finalement réussi à s’implanter, malgré la vigilance des habitants

Depuis cinq ans, les habitants de cette ville du Val d’Oise assistent à la montée en puissance de l’islam radical.

À Sarcelles, la scène est devenue presque quotidienne. Devant l’école Jean-Jaurès, avenue du Maréchal-Koenig, les parents d’élèves sont invités à converser avec des fidèles venus de la mosquée voisine, contrôlée par des salafistes. À l’ombre du père du socialisme français et du héros de la France libre, quelques tréteaux sont même parfois installés. Au menu des discussions, la religion mais aussi des offres de service (soutien scolaire, aide matérielle…).

Dans cette Sarcelles longtemps connue pour ses communautés juive (« La Petite Jérusalem » traumatisée par une émeute antisémite en 2014 et l’agression de trois jeunes Juifs depuis janvier), chrétienne chaldéenne et pour son islam divers venu du Maghreb, d’Afrique noire ou d’Asie du Sud, les discussions de l’avenue Koenig témoignent d’une activité accrue des tenants de l’islam radical.

« Avant il n’y avait pas de “barbus”, il y avait des musulmans » Un habitant

Pendant longtemps, la ville a été plutôt à l’abri d’un islamisme qui gagnait les alentours. Jusqu’aux années 2012-2013, quand des radicaux venus de Seine-Saint-Denis sont apparus à Goussainville, à Garges-lès-Gonesse puis à Sarcelles. « Avant il n’y avait pas de “barbus”, remarque un habitant, il y avait des musulmans. »

La stratégie suivie par les radicaux est des plus classiques : entrisme dans les mosquées, politique tournée vers la jeunesse, investissement des champs associatifs et politiques. Un beau jour, un groupe radical issu de la communauté turque de Goussainville arrive ainsi pour louer un local dans le quartier Chantepie. Situé à deux pas d’un grand centre commercial, l’endroit ressemble au reste de la ville : des barres d’immeubles sans âme. Des musulmans du quartier ne tardent pas à dénoncer ces nouveaux venus qui cherchent à attirer leurs enfants dans leur nouveau lieu de prière. Le site est finalement fermé pour non-respect des règles de l’urbanisme.

Le groupe cherche ensuite à faire de l’entrisme dans la principale mosquée de la ville, Foi et Unicité. « Ils ont tenté un coup de force, explique son secrétaire général, Hammadi Kaddouri, ils ont même squatté mais nous les avons repoussés. Aujourd’hui, nous assistons encore à des coups tordus mais les gens le savent : nous ne sommes pas salafistes. Nous sommes très vigilants et nous n’hésitons pas à licencier ceux qui dérapent. »

Un islam politique

Une récente affaire démontre d’ailleurs qu’il est parfois difficile d’éviter de tels dérapages. Ayant ouvert il y a trois ans une école coranique sauvage dans un appartement de la ville, un jeune radicalisé avait été prié de rejoindre les locaux de la mosquée, pour être mieux surveillé par la communauté. L’homme vient d’être condamné à douze mois de prison pour avoir frappé et rasé un élève de 12 ans à la coiffure (teinte) « interdite par les règles coraniques ».

Après deux échecs, les vrais « barbus » se sont quant à eux finalement installés dans le quartier de l’école Jean-Jaurès où ils attirent 50 à 60 fidèles chaque jour, 100 à 150 pendant le ramadan (contre 300 à 400 fidèles pour Foi et Unicité, 1500 le vendredi).

La jeunesse est particulièrement courtisée par la mouvance. La rue de l’Escouvrier, dans une triste zone industrielle aux marges de la ville, abrite deux écoles confessionnelles, l’une hors contrat, l’autre au statut incertain. Sans oublier la création d’associations de parents d’élèves « indépendants » qui intègrent les conseils des écoles publics. Très actives, on y compte nombre de mamans voilées.

« Nous assistons aux prémices d’une implantation, assumée, identifiée par tous et par les services de renseignement. Mais l’État ne fait rien pour éviter la catastrophe annoncée » François Pupponi, ancien maire de Sarcelles

Un autre acteur, l’association « le Complexe éducatif européen », prônant le soutien scolaire, est également apparu. Fort soigné, son site Internet se garde de tout prosélytisme mais des femmes, dont des enseignantes, y sont voilées, parfois des pieds à la tête (sans aller jusqu’au niqab). Et sur les réseaux sociaux, son directeur semble beaucoup s’intéresser au « sionisme » et aux pays du Golfe. La MJC locale accuse en outre ce « Complexe éducatif » d’avoir tenté en 2016 une prise de contrôle, ratée, en usant de méthodes musclées.

Dans la continuité de cette montée en puissance, 2017 fut enfin l’apparition au grand jour d’un islam politique avec la candidature aux législatives du candidat « indépendant » Samy Debah qui, soutenu de facto par La France insoumise, a été battu au second tour. Tout en étant majoritaire dans sa ville de Garges-lès-Gonesse, ce qui annonce d’autres combats.

Se revendiquant comme un candidat comme les autres, Samy Debah est surtout le fondateur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Et, selon son adversaire victorieux, François Pupponi, bête noire des islamistes et de l’extrême gauche, il a bien été soutenu par l’ensemble de la mouvance islamiste. Pour le député socialiste et ancien maire de Sarcelles, « nous assistons aux prémices d’une implantation, assumée, identifiée par tous et par les services de renseignement. Mais l’État ne fait rien pour éviter la catastrophe annoncée ».

mercredi 21 mars 2018

Par Jean Chichizola 19/03/2018 | Publié le 19/03/2018 REPORTAGE –

lefigaro.fr

7 COMMENTS

  1. Mdr je suis né à sarcelles et j’ai grandi à sarcelles. Pausez vous les bonnes questions .
    Qui a favorisé le communotarisme dans cette commune ?
    Et aujourd’hui voilà le résultat !
    Les arabes musulmans ou pas mes juif ,les noirs d’Afrique ou des Antilles, les français de souches comme disent certains etc…..vivaient ensembles sans problème.
    Leurs seul problème commun etaient social.

  2. La force de l’intelligentsia de gauche, c’est d’avoir réussi à persuader les français depuis 1962, que les musulmans sont minoritaires et représenterait, une “chance pour la France “…le prochain épisode sera celui de l’arrivée massive de 5 à 10 millions de jeunes algériens, incapables de révolutionner leur pays,ils rêvent d’un avenir, dans le pays que leurs parents leur ont appris à maudire depuis leur naissance, la France, grâce au président en exercice, qui a à coeur de facilité les visas et le travail en apparence,mais qui sait qu’avec cette arrivée il bénéficiera d’un électorat fidèle…Après naturalisation accélérée…comme cela a déjà été fait par Mitterrand, Jospin et Toubira …avec 30% de musulmans la France deviendra alors le 1° pays musulman démocratique d’Europe….bientôt…l’espoir d’une autre hypothèse, France laïque majoritaire…est déjà en cours d’extinction, grâce aux avantages promulguée aux derniers rentrant majoritairement musulmans…les mensonges d’état pour faire croire que les 220 000 migrants annuels seraient de religions diverses depuis 20 ans est une véritable escroquerie morale….mais largement diffusés par les médias

  3. Et tout cela se fera comme dit Daniel GRUNFOGEL grâce à nos dirigeants qui sont des dhimmis , déjà soumis à Allah sans le connaître et peut-être sans le savoir !!! ils s’en rendront compte lors de la guerre civile qui sera inévitable !! Ces Hommes ne connaissent ni DIEU , ni Allah et pensent que tout le monde il est beau et gentil !!!!

  4. Gaulois furieux prend les déserts de khaddafi pour des réalités, ou il semble croire au père Noël. Sans les Amerloques, il crierait heil Hitler actuellement. La france gauchiste déteste les Américains. Depuis l’époque Napoléonienne, la france n’a gagné aucune guerre, à part la guerre d’Algérie dont la contribution de la victoire des HARKIS, s’est soldée par une lâcheté de la grande Zora, qui les a trahis et livrés aux égorgeurs du FLN. Pourquoi les médias n’en parlent jamais? L’europe Est déjà vouée à légemonie des musulmans qui commandent et obtiennent tout. Il sont prioritaires de partout, surtout en france. Dans les urgences ils menacent et passent avant les autres. La guerre est déjà perdue, grâce au taux démographique largement supérieur des fatmas par rapport aux autres étaies.

  5. Le problème ne sont pas les Arabes. le problème, ce sont les Français. Les Arabes ont décidé de se soustraire à la Loi républicaine au profit de la loi islamique. on connaît cela : cela nous rappelle l’Algérie française. On sait comment cela s’est fini. Alors pas d’inquiétude, laissons mûrir les choses et quand l’abcès crèvera, on sait que les Français les dégageront.
    Transformer les Arabes en Français, c’est une erreur historique qui se paiera au prix fort. Mais la France restera une République une et indivisible. Il a fallu deux guerres mondiale pour mater les Allemands. il n’en faudra pas tant pour mater les Arabes.

    • je ne suis pas du tout de votre avis,sauf votre respect. la FRANCE deviendra une république islamiste car cette guerre et il n’y en aura qu’une est dores et déjà perdue et depuis longtemps;les FRANCAIS d’ALGERIE sont partis comme chacun sait et si voulez toujours être FRANCAIS c’est vous qui devrez partir mais de FRANCE car “eux” sont déjà chez eux et FRANCAIS!!!!!!!bien cordialement et c’est un ashkenaze qui vous parle

  6. […] À Sarcelles, la scène est devenue presque quotidienne. Devant l’école Jean-Jaurès, avenue du Maréchal-Koenig, les parents d’élèves sont invités à converser avec des fidèles venus de la mosquée voisine, contrôlée par des salafistes. À l’ombre du père du socialisme français et du héros de la France libre, quelques tréteaux sont même parfois installés. Au menu des discussions, la religion mais aussi des offres de service (soutien scolaire, aide matérielle…).Lire la suite sur jforum.fr […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.