Ziad Bahaa Eldin, un économiste pour sauver l’Egypte du Chaos

0
10

L’économiste Ziad Bahaa Eldin “très probablement” nommé Premier ministre (présidence)

LE CAIRE, 07 juil 2013 (AFP) – Ziad Bahaa Eldin, un technocrate de
centre-gauche qui a dirigé plusieurs institutions économiques égyptiennes,
sera “très probablement” nommé Premier ministre en Egypte, tandis que Mohamed ElBaradei prendra la vice-présidence, a déclaré dimanche soir le porte-parole de la présidence intérimaire.
“Ziad Bahaa Eldin sera très probablement nommé Premier ministre et Mohamed ElBaradei vice-président”, a indiqué a indiqué Ahmad al-Mouslimani, porte-parole de la présidence qui s’exprimait sur la chaîne privée ONTV quatre jours après le coup militaire qui a déposé le président islamiste Mohamed Morsi, contesté par des manifestations d’une ampleur sans précédent.

Le président par intérim Adly Mansour “penche en faveur des nominations de Bahaa Eldin et Baradei”, a-t-il ajouté à l’AFP, en indiquant qu’une décision
finale était attendue “demain” (lundi).

Le choix de M. ElBaradei, ancien directeur de l’Agence internationale de
l’énergie atomique (AIEA) et prix Nobel de la Paix comme chef du gouvernement, annoncé samedi soir par l’agence officielle Mena et plusieurs sources politiques et militaires, s’est heurté aux objections du parti salafiste al-Nour, partenaire islamiste d’une coalition principalement composée de mouvements laïques.

Alors que la transition a été lancée avec la nomination d’Adly Mansour
comme président par intérim et la dissolution de la chambre haute dominée parles islamistes, les nouvelles autorités ne souhaitent pas s’aliéner les
salafistes, alors que les partisans de M. Morsi, issu des Frères musulmans,
maintiennent une forte mobilisation dans la rue.

M. Bahaa Eldin, 48 ans, un avocat d’affaires de formation, a dirigé
plusieurs institutions chargées des investissements étrangers ou de la
surveillance des marchés, puis fait partie du conseil d’administration de la
banque centrale.

Il est entré en politique après la chute de Hosni Moubarak début 2011 commel’un des dirigeants d’une formation laïque de centre-gauche, le parti
social-démocrate égyptien, et avait été élu député d’Assiout (sud) fin 2011 .
Il est le fils d’un écrivain et intellectuel égyptien renommé, Ahmad Bahaa
Eldin.

S’il est nommé, ce choix traduirait une volonté des nouvelles autorités de
s’attaquer en priorité aux graves difficultés économiques du pays, en proie àune chute du tourisme, un effondrement des investissements étranger et unechute de ses réserves de devises notamment.
mon-se/sbh/cr/abl

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here