Washington suspend son aide non létale à la Syrie

0
16

Washington a suspendu son aide non létale pour
le nord de la Syrie après la prise de contrôle, samedi, par des combattants du
Front islamique, d’installations de l’Armée syrienne libre (ASL), chapeautée
par l’opposition syrienne, a-t-on appris auprès de l’ambassade des Etats-Unis
à Ankara. “A cause de cette situation, les Etats-Unis ont suspendu toute fourniture
d’assistance non létale vers le nord de la Syrie”, a indiqué à l’AFP un
porte-parole de l’ambassade, T.J. Grubisha.
M. Grubisha, qui s’est dit “inquiet” de la saisie par les forces islamistes
des installations de l’opposition, a toutefois précisé que l’assistance
purement humanitaire n’était pas remise en cause par cette décision, car
distribuée par le biais d’organisations internationales et
non-gouvernementales.

“Nous sommes en train de recueillir les faits et de consulter nos amis de
l’opposition syrienne pour décider des nouvelles mesures en faveur du peuple
syrien”, a ajouté le diplomate américain.
Les tensions sont montées entre le Front islamique, créé le 22 novembre par
la fusion de sept groupes islamistes, et l’Armée syrienne libre (ASL), la
coalition rebelle chapeautée par l’opposition en exil appuyée par l’Occident,
bien que les deux camps luttent pour la chute du régime de Bachar al-Assad.

Le Front islamique s’était emparé samedi de dépôts d’armes appartenant à
d’autres groupes rebelles près de la frontière avec la Turquie.
Le passage de Bab el-Hawa est géré par plusieurs formations rebelles du
côté syrien, et plusieurs d’entre elles disposent d’un siège près de ce point
frontalier.
Parallèlement, la Turquie a décidé de fermer mardi “en raison des combats”
entre les factions syriennes, le poste-frontière de Cilvegözü (province turque
de Hatay, sud-est), important point de passage entre la Turquie et la Syrie,
en face de Bab el-Hawa, a annoncé mercredi le ministère turc des Douanes dans
un communiqué.

“Il s’agit d’une mesure temporaire” a souligné une source turque à l’AFP,
qui a assuré que cela n’affectera pas l’entrée en Turquie de déplacés syriens..
Les Etats-Unis livrent de l’aide dite non létale, notamment des radios et
des véhicules, aux seuls rebelles de l’ASL, par crainte de la voir tomber
entre les mains des groupes jihadistes qui combattent le régime de Damas
.

La Turquie qui soutient les rebelles contre le régime syrien, héberge sur
son sol plus de 600.000 réfugiés syriens.

ANKARA, 11 déc 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here