Washington et l’Europe ventre- à- terre devant l’Iran nucléaire.

0
18

La délégation iranienne est arrivée à l’Assemblée Générale de l’ONU, à New York, cette semaine, accueillie à bras ouverts par un comité d’accueil enthousiaste d’Occidentaux, conduits par l’Administration Obama, sans avoir eu à rétrocéder le moindre iota de sa politique agressive conforme à ses ambitions nucléaires. “Nous accueillons un Iran prêt à s’engager sérieusement dans ce processus diplomatique, étant donné qu’il représente l’engagement de la communauté internationale de tenir l’Iran pour responsable, mais aussi d’être ouverte à une solution diplomatique ».

Ce message, pour le moins, alambiqué est la façon dont Ben Rhodes, Conseiller-adjoint à la Sécurité Nationale américaine, a fait référence, lundi 23 septembre, au vif désir du Secrétaire d’Etat John Kerry, de rencontrer l’Iranien Mohammad Javad Zarif, jeudi, aux côtés des ministres des affaires étrangères des cinq puissances mondiales.


Mohammad Javad Zarif et son maître de ballet à faire danser les ours occidentaux.

Leur objectif proclamé consiste à tester la volonté de Téhéran de progresser dans les négociations nucléaires. Mais, avant ce test, l’Administration Obama a, d’ores et déjà, donné son accord au contact en face-à-face du plus haut niveau, entre les Etats-Unis et l’Iran, jamais entrepris depuis la révolution islamiste de 1979.

Rhodes n’a pas fermé la porte à une rencontre, même de courte durée, entre le Président Barack Obama et le Président Hassan Rouhani, lors de ce rassemblement annuel des grands dirigeants de ce monde, à New York.

Le Secrétaire aux affaires étrangères britannique, William Hague et la représentante exclusive des affaires étrangères de l’Union Européenne, Catherine Ashton, ont déjà rencontré le nouveau Ministre iranien des affaires étrangères, lundi, après quoi Ashton s’est fendue d’un commentaire disant qu’elle l’avait trouvé résolu à poursuivre les discussions (sur le programme nucléaire iranien) et que « beaucoup de choses découlent de cela » oui, mais quoi ?”>Article original.

Comment expliquer cet empressement décuplé, à Washington et en Europe, à aboutir à toute force à un rapprochement historique avec la République Révolutionnaire Islamiste d’Iran ?

Téhéran est-il d’accord de renoncer à son programme nucléaire? Le nouveau Président et même le Guide Suprême Ali Khamenei affirment que leur gouvernement ne développera jamais, ô grand jamais, de bombe nucléaire. Qu’est-ce que cela apporte qu’ils le disent ? Leurs belles paroles mielleuses ont-elles, pour autant fait disparaître comme par enchantement, leurs installations nucléaires, ouvertes et cachées ?

L’Iran a t-il annoncé s’apprêter à ouvrir toutes ses installations nucléaires aux inspecteurs de l’observatoire international ? Est-ce que Rouhani va faire cette offre, quand il s’exprimera devant l’Assemblée Générale, mercredi ? L’Iran a-t-il promis d’arrêter de développer des missiles balistiques, capables de transporter des ogives nucléaires ? Et qu’en est-il du parrainage de longue haleine du terrorisme d’Etat contre Israël et des cibles juives à travers le monde entier ? Est-ce que tous ces réseaux porteurs de germes de mort ont, brusquement, été rappelés à rentrer chez eux ?

Et Téhéran a t-il commencé à retirer ses troupes de Syrie, dont la stratégie toute entière est sous la coupe réglée et le Commandement direct du chef des Pasdaran, Qassem Soleimani* Article original ? a-t-il mis un terme à son partenariat infernal avec la boucherie de Bachar al Assad, renoncé à son contrôle sur le Liban et arrêté d’envoyer des roquettes et missiles au Hezbollah ?

Quelqu’un a t-il remarqué que l’Iran est en train de construire sa base navale de la Mer Rouge à Port-Soudan Article original, juste en face des côtes d’Arabie Saoudite ? Ou qu’un grand centre de production et de distribution à grande échelle de missiles, visant à fournir les alliés de l’Iran au Moyen-Orient, est mis sur pied au Soudan ?

Et, finalement, l’Iran a t-il abandonné son ambition primordiale de rayer Israël de la carte, ou a-t-il mis fin à la négation de la Shoah commise par les Nazis ?

Le nouveau président, si lisse, a esquivé la seconde question en déclarant froidement : « Je ne suis pas historien ! ».

Lui et les membres de son régime se sont, soudain, vus offrir carte blanche pour remplir de propagande doucereuse les colonnes des éditoriaux des plus importants médias occidentaux, à l’intention de leurs auditoires ébahis.

Mais, tout en polissant son image de marque civilisée aux yeux de l’Occident, Rouhani s’est assuré, avant de s’envoler pour New-York, de pouvoir exhiber (le 22 septembre) les dents d’acier de l’Iran, lors de la plus vaste parade militaire de missiles jamais présentés, d’une portée de 2000 kms. Les 30 armes sophistiquées de cette revue contenait 12 missiles Sejil et 18 Ghadr, capables d’atteindre Israël et les bases américaines du Golfe – bien que Rouhani le rusé ait déclaré, droit dans les yeux, qu’ils étaient destinés « à des objectifs uniquementdéfensifs ».


Sejil 12-a.

Le Président iranien enturbanné dispose d’une motivation évidente pour leurrer l’Occident et l’amener à accepter la “conversion” de la République islamique, d’un régime qui se consacre à « exporter la révolution islamique à un état tant désireux de paix : il n’a été élu que pour une chose, mettre un terme aux sanctions qui paralysent le pays sans renoncer à aucun des objectifs du régime.

Il est moins clair de comprendre ce qui motive le Président Obama à mordre à l’hameçon et avaler tout crû les belles paroles iraniennes, pour rêver tout haut d’un rapprochement historique, sans contrepartie, avec la République Islamique d’Iran. A chaque occasion, il proteste, en maugréant que la sécurité d’Israël reste sa préoccupation prioritaire. Pourtant, dès qu’il le peut, il se précipite ventre-à-terre pour accepter un Iran nucléaire dont l’ambition avouée est, justement, de détruire Israël.

Derrière leur nouvelle façade bien lisse, le naturel des Ayatollahs revient toujours au galop. Mais c’est Washington qui a profondément changé. Des sources proches du Premier Ministre Binyamin Netanyahou affirment qu’il est très déterminé à faire tomber le masque qui couvre le vrai visage de l’Iran – même s’il restera une voix isolée, quand il s’adressera devant l’ONU, à la fin de ce mois.

Jeudi dernier, Netanyahou a tenté de lancer un bac d’eau glacée sur les allégations de Rouhani, prétendant que son programme nucléaire était nourri d’intentions pacifiques, en les désignant comme particulièrement frauduleuses. Il a démenti toute sincérité dans l’offre de l’Iran de s’impliquer dans une démarche diplomatique, comme relevant de la poudre aux yeux à l’intention des médias, « qui ne devrait tromper personne ». Et pourtant…

Mais personne en Occident, ne l’écoutait. Et à l’intérieur, des gens de plus en plus nombreux, se demandaient ce qui était advenu de la promesse pré- électorale de Netanyahu, de stopper l’Iran si près d’obtenir la bombe nucléaire.

DEBKAfile Reportage Spécial 24 septembre 2013, 9:49 AM (IDT)

debka.com Article original

* : Lire l’excellent documentaire en anglais, de Dexter Filkins,
THE SHADOW COMMANDER. Qassem Suleimani is the Iranian operative who has been reshaping the Middle East. Now he’s directing Assad’s war in Syria. Le Commandant en chef de l’Ombre. Qassem Suleimani est le cerveau opérationnel qui a reformaté tout le Moyen-Orient. Aujourd’hui, c’est lui qui dirige la guerre d’Assad en Syrie.”>Article original
http://www.newyorker.com/reporting/2013/09/30/130930fa_fact_filkins?currentPage=all

Adaptation : Marc Brzustowski.

1 COMMENT

  1. ISRAEL NE CROIT NI L’EUROPE NI L’OBAMA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    LES CARPETTES DE SERVICE SE PROSTERNENT DEVANT LES DIABLES IRANIENS , PLUS

    FEROCES ET MENTEURS QUE JAMAIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    PRIONS POUR QUE NOTRE PAYS SE SORTE DE CE GUEPIER , AVEC L’AIDE DE D……

  2. israel va devoir donc frapper seul l iran .ce pays a exactement la meme strategie de communication qu adolf hitler qui a bernè les anglais et les français.on sait ce qui a suivi.. israel va etre le pays sacrifiè par les americains et leurs alliès pour calmer les islamistes et recommencer a faire du good business .mais les juifs sont deja passès parl enfer de la shoa et ils sont revenus et en une generation sont devenus puissance nucleaire majeure .. ce qui n est que justice apres tout.lorqu on examine la religion des savants qui ont mis au point cette tres belle arme .ce serait un comble si l etat des juifs n avait pas la bombe….

  3. En tant que géopolitiste “généraliste”, je trouve l’extrême méfiance de cet article de debkafiles très lucide, même si la stigmatisation des “administrations” Obama et Hollande va un peu loin. Les Occidentaux sont placés en face d’une République islamique au double discours : diatribes haineuses et négationnistes de Ahmadinejad et “main tendue” mielleuse et avec un aggiornamento sur la Shoah de son successeur Rohani, volonté de négocier et exécution récente de plus de 200 opposants, etc. Perfidia plus quam persica ! Ce sont de redoutables joueurs d’échecs, ils risquent d’avoir la bombe d’ici quelques mois – et HaShem a déjà, pour retarder cette sinistre échéance, suscité trois méga-séismes ( magnitudes s’échelonnant entre 7,7 et 8,1 sur l’échelle de Richter ) depuis 18 mois, autour de Bushehr.

  4. Les frères Rapetout qui nous gouvernent et n’hésitent pas à bouter la guerre et dépenser le fric arraché aux français qui bossent et qui n’en peuvent plus de voir leur portemonnaie se vider à mesure que leur machine à pomper le fric tourne à plein régime toujours plus gourmande. Et résultat la France, qui fait la guerre à crédit, s’enfonce chaque jour d’avantage dans le néant. Paroles, Paroles oui mais rien que des mensonges et toujours plus de mensonges. La France va mieux disent-ils mais moi quand je vais faire mes courses j’observe que de mois en mois j’ai moins en moins de choses dans mon caddy pour de plus en plus d’argent.
    A cela s’ajoute le coup de peigne du jour avec la feuille d’impôts. On finira par se nourrir avec le papier des rappels d’impayés à cause de ces imbéciles de socialistes à la manque.

  5. {{Je parlais naturellement de notre grandissime président se transformant de jour en jour en perroquet de service .}}

    {{Il n’arrête pas de parler , alors que le peuple de France a de plus en plus de mal à joindre les deux bouts .}}

  6. {{Monsieur ” Blablabla ” . Quand il parle , il n’y a que lui pour s’écouter .
    }}

    {{A n’en pas douter , les “Grands ” l’utilisent comme un Kleenex .}}

    {{Heureusement qu’il y a le Mali pour le réconforter en l’acclamant comme un z’héro .}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here