Washington : attentat sur un site sensible de la Marine. 13 morts

0
11

Au moins treize personnes ont été tuées, trois blessés restent en condition critique. On a d’abord cru à l’existence de deux à trois tireurs, activement recherchés. C’est à la suite de ce massacre qu’on s’est aperçu qu’Aaron Alexis, de Forth Worth Texas -un employé du site, en tant que contractant civil -, une fois neutralisé (tué), était seul. On a, longtemps, parlé d’un second tireur, réfugié au 4 ème étage de l’immeuble, d’où il aurait fait feu.

D’importants moyens ont été engagés par la police. Deux complices et tireurs potentiels, dont un Noir d’environ 40 à 50 ans, armés et habillés en membres des forces armées, font ou ont fait l’objet de recherches intensives (source : police).

Plusieurs rafales de coups de feu – un “déluge” de balles, selon un témoin interrogé par le Washington Post Article original – ont été tirés dans un immeuble de bureaux, hautement sécurisé, de la Marine américaine dans le quartier de Navy Yard à Washington, tuant au moins treize personnes et faisant huit blessés, selon NBC news citant un haut responsable de la Marine. Une cellule de crise antiterroriste est réunie autour du Président Obama. Une équipe d’intervention du FBI a été dépêchée sur le site. L’Amiral Jonathan W. Greenert, le chef des Opérations Navales, membre de l’Etat-Major, a été évacué vers le Pentagone, avec son épouse, Darleen, dès la première alerte. Ce haut-lieu se situe à 5 kms du Capitole, abritant le Congrès et le Sénat. Le bâtiment du Sénat a été fermé, dans la soirée, alors que des hommes déterminés à tuer sont en fuite.

Ce site est, naturellement, très impliqué dans la préparation des frappes américaines menées par des moyens maritimes.

Il y a deux jours, le cerveau d’Al Qaeda, Ayman Al Zawahiri, a diffusé une vidéo, demandant à un ou des “lone wolves”, loups solitaires, de frapper les Etats-Unis de l’intérieur. La participation de plusieurs hommes laisserait envisager une attaque coordonnée contre une cible représentant la puissance américaine, remarquable par la quantité de ses porte-avions, capables de frapper n’importe quel point du globe… mais, cette fois, incapable de se protéger elle-même.


Aaron Alexis.

Néanmoins, le profil du tireur éliminé, Aaron Alexis, porte plutôt les stigmates d’un être perturbé -que son père décrit comme victime d’un stress post-traumatique conséquent au 11 septembre 2001 (?) – , ayant déjà provoqué plusieurs épisodes d’usage d’armes à feu, en voiture ou dans son voisinage. Converti au Bouddhisme (non à l’Islam-isme), suivant une formation poussée en aéronautique,on le présente comme un individu nourrissant des rancoeurs contre la Navy, où disait-il, sa couleur de peau ne lui permettrait pas d’évoluer.

Il faudra attendre l’arrestation dd’éventuels complices pour comprendre les motifs de cet acte…

Le site concerné est le bâtiment 197 des Quartiers Généraux du Commandement des systèmes Navals. Ces hommes étaient et, pour l’un d’eux, sont encore, armés jusqu’aux dents, avec des fusils d’assaut AR 15, malgré les restrictions sécuritaires et contrôles multiples sur cette zone hautement sensible.


AR 15 dit “zombie destroyer”

Les tirs se sont produits à 08H20 (14H20 en France), précise l’US Navy dans un communiqué. Les tireurs ont fait feu à au moins trois reprises dans l’un des immeubles de cette enceinte où travaillent quelque 3.000 employés de la Marine américaine.

“Les services de secours sont sur place”, selon la Marine qui a ordonné aux employés du site de chercher “un abri sur place”. Les blessés seraient dans une condition “critique”, a affirmé le Washington Post sur son site internet.

Il y aurait eu deux tireurs, habillés en treillis.

En raison de cette fusillade, plus aucun avion n’est autorisé à décoller de l’aéroport Ronald Reagan. Les avions à destination de l’aéroport, situé à quelques kilomètres du quartier de Navy Yard où a eu lieu la fusillade, pouvaient en revanche toujours atterrir, selon Chris Paolino, un porte-parole de l’aéroport.

Le site de Navy Yard à Washington abrite le quartier général du Commandant des systèmes navals de la Marine américaine (NAVSEA), chargé de la conception et de la construction des navires et sous-marins américains.

Par Le Figaro.fr Article original, et recoupement de sources dont Herald Sun (photos), Washington Post Article original, Le Point, avec AFP.

Mis à jour le 16/09/2013 à 16:44 Publié le 16/09/2013 à 14:59

1 COMMENT

  1. les usa paient la politique laxiste et pro arabe de leur président
    je pense qu’il n’y a pas eu pire président que celui là

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here