Voulez-vous assumer la “part arabo-orientale” de la France ?

0
17

Un rapport a été remis à Jean-Marc Ayrault, qui salue sa “très grande qualité”. Il veut, paraît-il, en finir avec les discriminations.

La plupart des rapports, y compris ceux qui sont excellents, que commandent les gouvernements finissent en général dans les tiroirs. Mais certains d’entre eux sont, parfois, bons pour la poubelle. C’est le cas du dernier en date. Sa philosophie est des plus rudimentaires. Il préconise l’abandon de l’intégration : ce mot et sa mise en pratique sont en effet jugés discriminants (!). En ce sens qu’intégrer voudrait dire – forçons un peu le trait – obliger les immigrés à ressembler à Superdupont, c’est-à-dire à porter une baguette sous le bras et un béret basque sur la tête…

Ce rapport a été rédigé par d’éminents sociologues, pédagogues, spécialistes et penseurs. Non, non, ils ne sont pas fous ! Juste dans l’air du temps et, dans le fond de l’air, la bêtise a remplacé le froid. Parmi les mesures suggérées, il y en a une qui a tout le charme des pensées profondes de Joseph Prudhomme (« ce sabre est le plus beau jour de ma vie »). Il s’agit de l’introduction dans notre droit de la notion de « harcèlement racial ».

L’application de cette novation juridique va très certainement donner du fil à retordre aux magistrats et aux avocats. Imaginez le type un peu lourd qui poursuit une jeune Africaine de ses pesantes assiduités : « Tu sais, moi il n’y a que les Noires qui m’attirent ! » Harcèlement sexuel ou harcèlement racial ? Les deux peut-être… Imaginez un autre, tout aussi lourd, qui n’arrête pas de tournicoter autour d’une jeune Arabe : « C’est toi que je veux, car il n’y a que les filles arabes qui m’émoustillent. » Harcèlement sexuel ou harcèlement racial ? Les deux peut-être.

Ça, c’est pour la dimension grotesque du texte. Mais il comporte aussi un volet tragique et pathétique. Pour inscrire durablement dans les mœurs françaises la « part arabo-orientale, etc., etc. », le rapport demande que le port du voile soit autorisé à l’école. Cet accessoire vestimentaire constitue à l’évidence une mutilation (certes moins définitive que l’excision) de la femme. Il signe sous le regard de tous son asservissement subi ou volontaire.

Dans de nombreux pays, les femmes qui oseraient refuser cet abaissement et cette humiliation sont fouettées, emprisonnées, parfois lynchées par une foule de mâles en colère. Telle est la loi dans certains régions « arabo-orientales ». Et on voudrait insulter ces malheureuses en autorisant ici ce qui est obligatoire là-bas ?

Reste qu’il faut assurer la paix civile en France. Et donc, accepter les différences, toutes les différences. Il y a une mesure qui irait dans ce sens.

Le rapport, hélas, n’en parle pas. Un des plus précieux et des plus séduisants legs de la civilisation « arabo-orientale » a pour nom la danse du ventre. Elle, et elle seule, est capable d’unir fraternellement toutes les jeunes filles de notre pays. Il faut donc que son apprentissage soit inscrit dans les programmes de première et de terminale. Avec épreuve au bac. Ainsi, cette danse, appelée aussi « danse orientale » (ça devrait plaire aux auteurs du rapport), fera onduler toutes les filles de France sans distinction de race ou d’origine.

S’ensuivront vraisemblablement des cas de harcèlement sexuel. Mais en tout cas pas de harcèlement racial. Ouf !

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Atlantico éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

Benoît Rayski
Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l’auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L’affiche rouge (Denoël), ou encore de L’homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l’ “anti-sarkozysme primaire” ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L’Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

atlantico.fr Article original

1 COMMENT

  1. Les éventuels responsables politiques actuels de la France vivent avec la peur suivante : Que devons nous faire pour ne pas pousser les Français à réagir à l’extrême. Sans le vouloir, si ce rapport n’est pas détruit, il est certain que le Français va se mobiliser. L’étranger qui respecte la France, les valeurs républicaines, les Françaises et les Français, les Forces de l’ordre, les Pompiers, l’hymne national, le Drapeau et les lois, sont les bienvenus. Les autres, avant qu’il ne soit trop tard, doivent ou bien s’intégrer maintenant ou bien quitter notre Patrie, définitivement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here