Vidéo : Tsahal interprète l’Hatikva en langue des signes.

0
14

Cela ne peut se passer qu’en Israël.

La force d’un peuple, ce n’est pas le nombre d’avions et de tanks au km2, mais la puissance de son âme et sa force morale.

Des soldats formés lors de préparations spéciales pour les volontaires ayant un handicap apprennent « l’Hatikva » par solidarité avec leurs camarades atteints de surdité.


Les Soldats de Tsahal volontaires d’Ofek signent l’ ‘Hatikva,’ l’hymne national israélien. (photo credit: screen capture/YouTube)

Les cérémonies de Tsahal provoquent régulièrement des larmes dans la foule assemblée : parents, frères et sœurs, petits amis. Mais, une cérémonie de jeudi dernier, à la Base 11 Bahad de Tzrifin, a été particulièrement poignante, tant pour ceux qui y assistaient que pour les soldats eux-mêmes.

Comme tous les soldats qui terminent leur formation de base (les classes), les 150 nouveaux promus du cours d’entraînement spécial pour les soldats volontaires ont interprété l’hymne national d’Israël, « l’Hatikva » – mais, cette fois, avec une petite entorse faite aux codes habituels.

Ils l’ont fait en langue des signes.

Le Commandant du bureau des volontaires de Tsahal a déclaré au site israélien d’actualités Walla, que l’idée en a surgi chez les soldats qui souffrent de divers désavantages physiques. « Au cours des préparatifs en vue de cette cérémonie, ils ont occupé leurs pauses à apprendre les signes correspondant à l’hymne. Ils bénéficiaient de l’aide d’un interprète et la dernière répétition de mise au point s’est déroulée juste avant la cérémonie ».

« C’était vraiment émouvant, je ne peux même pas expliquer quel moment puissant cela a pu être », écrit sur Facebook, Yahala Lachmish, l’interprète réserviste en langue des signes, qui l’a apprise aux soldats. « 150 soldats qui choisissent de servir le pays et contribuent à leur façon, sans se préoccuper de leur handicap, et, comme signe d’identification à leurs camarades qui accomplissent leurs classes dans la même base, ils apprennent l’hymne tout entier dans un nouveau langage ! C’est vraiment incroyable et très particulier ! ».

“Cela a certainement conduit beaucoup d’entre nous à verser un peu plus qu’une seule larme” a confié à Walla l’une des mères de soldats. « Le fait d’apprendre qu’ils l’aient fait volontairement, comme on l’a entendu dire par le Commandant, ce geste qui consiste à apprendre « l’Hatikva » en langue des signes et de le chanter comme ça, c’est sûr que cela n’a pu que nous bouleverser un peu plus ! ».

L’entraînement à Ofek est conçu pour les soldats qui sont volontaires pour le service dans Tsahal, malgré des déficiences physiques. Certains, seulement, de ces soldats, -mais d’aucune façon, tous-, sont sourds, mais c’est toute la promotion qui a appris comment chanter l’hymne en langue des signes.

L’entraînement est suivi par des soldats qui ont une grande diversité de handicaps, dont certains qui sont aveugles et ceux qui ont besoin d’utiliser un fauteuil roulant. Ils remplissent une gamme étendue de rôles de soutien, les hommes durant trois ans et les femmes, pendant deux années, exactement comme les autres soldats conscrits.

Lors de précédentes cérémonies à Ofek, il n’y avait que les soldats sourds qui interprétaient l’hymne en langue des signes, alors que les autres chantaient.

En février 2012, les soldats de Tsahal ont accompli la première formation appelée “les Signes du changement” , un programme « conçu pour améliorer l’accessibilité et la communication entre les commandants et les soldats souffrant de troubles auditifs ou de surdité », selon l’affichage du Site internet de Tsahal.

Selon l’unité du porte-parole de Tsahal, plus de cent soldats qui connaissent des troubles auditifs sont actuellement intégrés dans Tsahal. Ils emploient l’écriture et la lecture sur les lèvres pour communiquer avec leurs pairs, lorsqu’ils servent dans des unités ordinaires de Tsahal.

Par LAZAR BERMAN 15 octobre 2013, 1:39 am


Lazar Berman

timesofisrael.com Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here