Vesoul (70) : Le « cousin » de Mohamed Merah présenté cet après-midi devant la justice

0
11

Ce Haut-Saônois de 20 ans sera présenté au parquet de Vesoul. Lundi, il aurait proféré des menaces téléphoniques à l’école juive de Toulouse « Ohr Torah »
Cette école est celle où le tueur Mohamed Merah a abattu trois enfants et un enseignant le 19 mars 2012.

Le suspect a été interpellé jeudi chez ses parents à Corbenay, une commune du Nord de la Haute-Saône. Il a été placé en garde-à-vue à Lure.

Selon nos informations, il n’était pas connu des services de police. Sa famille originaire d’Afrique du Nord était bien intégrée. Mais le jeune, d’après les enquêteurs, était en phase de radicalisation. Aucun lien n’a pu être établi avec un réseau islamiste.

Lundi en début d’après-midi, le jeune aurait téléphoné à l’école. Pour dire qu’il allait « tous les tuer ». Il se serait présenté comme étant le « cousin de Mohamed Merah ».

Le jeune homme devra répondre de menaces de mort en lien avec une religion. Il sera présenté cet après-midi au juge des libertés. Le parquet a demandé son placement en détention ce weekend. Avant un jugement en comparution immédiate sans doute lundi.

Sophie Courageot avec la rédaction Publié le 20/09/2013 | 10:08

franche-comte.france3.fr Article original

———————————–

MENACES DE MORT À L’ÉCOLE JUIVE OHR TORAH (EX OZAR HATORAH) À TOULOUSE

Lundi 16 septembre à 14h42, à l’école Ohr Torah à Toulouse – anciennement Ozar Hatorah et tristement connue pour l’attentat antisémite commis le 19 mars 2012 par Mohamed Merah qui tua 3 enfants et un adulte – la secrétaire reçoit un appel téléphonique. Lorsqu’elle demande à son interlocuteur l’objet de son appel, il lui répond : « je suis le cousin de Mohamed Merah et je vais venir vous tuer ce soir » puis il met fin à la conversation. La secrétaire prévient immédiatement le responsable du SPCJ à Toulouse qui prend aussitôt contact avec les services de Police concernés et se rend sur place. Les dispositifs préventifs sont immédiatement déployés. Une plainte est déposée.

Des équipes de policiers sont affectées à la surveillance de l’école et une enquête est diligentée par la Sureté Départementale.

D’après la Sureté Départementale et les services de Gendarmerie, l’auteur de l’appel est localisé en Haute-Saône (70). Il s’agirait d’un jeune homme d’une vingtaine d’années. Il est interpelé le jeudi 19 septembre à son domicile et placé en garde à vue. Puis il est déféré le vendredi 20 septembre devant le parquet de Vesoul et écroué dans l’attente de son jugement en comparution immédiate par le Tribunal correctionnel de Vesoul. Il a reconnu les faits au cours de ses auditions.

L’école est régulièrement la cible de tels appels et menaces, grâce aux dépôts de plaintes systématiques un certain nombre d’auteurs des faits sont arrêtés et jugés. Le préjudice psychologique de tels actes pour le personnel, les enseignants, les élèves et leurs familles est très important. Le travail de deuil et de reconstruction après l’horreur vécue en mars 2012 en est très affecté.

Nous vous tenons informés des évolutions éventuelles du dossier.

Le SPCJ
Posté : 21 Sep 2013 02:48 PM PDT

SOUTENEZ NOTRE COMBAT EN PARTAGEANT CETTE INFORMATION AVEC VOS AMIS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here