Verdict : Lieberman est innocent!

0
19

Le Tribunal Central de Jérusalem a fait savoir, à l’unanimité, qu’Avigdor Lieberman est innocent des charges de fraude et d’abus de confiance qui pesaient sur lui.

Lieberman, ancien et, sans doute, futur Ministre des Affaires étrangères, était accusé, après 17 ans d’enquête, avec de faibles indications de la part de l’accusation, d’avoir agi pour promouvoir l’Ambassadeur Ze’ev Ben Ariyeh au poste de conseil du Ministère et d’ambassadeur d’Israël en Lettonie, en 2009, alors qu’il lui aurait transmis des informations confidentielles dans des enquêtes en cours contre lui.

(Aviel Magnezi et Eli Senyor)

Les trois juges qui ont clos le dossier, faute de preuves, sont : Hagit Kalmanovitch, Eitan Korhauser et Yitzhak Shimoni.

En janvier dernier, Lieberman, chef du parti de Centre-Droit Yisraël Beitenou, avait démissionné de son poste, alors qu’il était mis en examen.

Son acquittement total le rend libre de retourner à son poste de Ministre des Affaires étrangères, “gelé” par précaution, dansle gouvernement Netanyahou, ou à tout autre poste de la vie publique. On s’attend à l’annonce rapide de ses projets par Lieberman.

L’affaire n’étant “absolument pas politique”, la dirigeante de l’opposition, Shelly Yachimovich a commenté cet acquittement en déclarant d’un ton criminalisant :

“La corruption publique n’est pas moins grave que la corruption criminelle. Je demande au Procureur Général d’ordonner à la partie plaignante de faire appel”. ( Atilla Shmolfavi Article original)

Concernant la coalition au pouvoir, le Ministre de la Sécurité, Yizhak Aharonovitch (Yisrael Beiteinu), a laissé entendre que la fusion Likoud-parti russophone s’était fait au détriment de ce second parti et qu’il conviendrait d’en revoir les conditions, voire que ce parti retrouve son indépendance. Mais, c’est, peut-être, sans compter avec l’ambition personnelle de Lieberman, que beaucoup voient en possible futur leader d’un Likoud bis avec le renfort russophone, tremplin vers la construction de l’aura nécessaire à un “premier ministrable” (et plus seulement, le “représentant des Russes”)… La fusion n’était-elle que circonstancielle, en vue des élections d’octobre 2012? Ou résulte t-elle d’une stratégie concertée d’intégration pleine et entière à l’israélité, quitte à y laisser, temporairement, des plumes?

Ce verdict intervient le lendemain même de l’arrivée de John Kerry à Jérusalem, alors que les Palestiniens menacent de se retirer du processus de paix, que Livni fait des pieds et des mains pour expulser Habayit Hayehudi de Naftali Bennett de la coalition et le remplacer par les Travaillistes, et alors qu’on annonce l’invitation de Binyamin Netanyahu par Vladimir Poutine, à Moscou, à la fin de ce mois… Avec un nouveau Ministre russophone des Affaires étrangères? :

Juste avant que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry n’atterrisse à Jérusalem, mardi soir, 5 novembre, le bureau du Président russe a annoncé que le Premier Ministre Binyamin Netanyahu était invité à se rendre pour une courte visite de travail à Moscou, le 20 novembre, soit, dans deux semaines, avec le Président Vladimir Poutine.

Publié le : 06.11.13, 09:25 / Israel News Article original

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

  1. Bravo pour Lieberman. Ce sera un excellent interlocuteur avec l’URSS;

    on a besoin d’homme courageux comme lui mais il doit eviter la provocation pour être efficace vis à vis de l’exterieur. Cela n’empeche en rien d’etre ferme sur les principes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here