VIDEO. A New York, la police traque l’artiste de rue Banksy et ses graffitis

0
8

Le “street artist” britannique, dont on ne connaît pas l’identité, a élu domicile à New York pour un mois, au grand dam des autorités. La police de New York aimerait mettre la main sur cet artiste qui ne cesse de jouer avec elle. Banksy, dont la vraie identité demeure secrète, a choisi d’investir la mégalopole pendant un mois. Que sait-on de lui ? Tout juste qu’il est anglais et qu’il est recherché par les autorités pour dégradation. Ce “street artist” incarne à lui seul l’art de rue, seul espace où il accepte de pratiquer son art.

Des vigiles ont dû protéger, samedi, deux des dernières réalisations de l’artiste, pour éviter les dégradations qui ont accompagné ses créations ces derniers jours. Banksy dévoile chaque jour une nouvelle création. Son emplacement est annoncé sur internet. Les amateurs se ruent alors sur place, mais la plupart des œuvres sont rapidement taguées ou vandalisées.

Si ce show new-yorkais, intitulé “Better Out Than In” (“mieux vaut dehors que dedans”) met les fans en transe, il n’est pas du goût de la police ou du maire Michael Bloomberg. “Les graffitis dégradent les propriétés, c’est un signe de décadence et de perte de contrôle, a-t-il déclaré. Il y a des places pour l’art, et d’autres qui ne le sont pas”.

21-10-2013/ France TV Info Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here