Une synagogue demande de l’argent à Mel Gibson

0
21

Une synagogue endettée, située en californie, aurait demander une aide financière à Mel Gibson. En effet, l’acteur est très sollicité depuis qu’il a battu le record du divorce le plus cher !Selon le site TMZ, le temple envoyé un courrier à l’acteur pour l’aider à rembourser un prêt, sinon la synagogue risquerait la faillite. En échange, elle a proposé à Mel Gibson de racheter ses pêchés.

Une partie de la lettre a été révélée sur le site : « Notre proposition, monsieur Gibson, vise à vous laver des soupçons d’antisémitisme qui circulent sur votre compte. Quel meilleur moyen pour prouver à vos fans et aux médisants que vous n’êtes pas antisémite que de rejoindre notre cause et de nous aider à réunir des fonds pour notre association ‘S.O.S., sauvez notre synagogue’ ?»
L’acteur ne s’est pas encore exprimé sur cette demande.

RTL.Be Article original

================

Mel Gibson au tribunal pour avoir insulté un policier juif

Le policier juif qui avait essuyé en 2006 les insultes antisémites de l’acteur américano-australien Mel Gibson, a obtenu la tenue d’un procès contre son employeur, accusé de l’avoir discriminé après son incident avec la star, a-t-on appris jeudi auprès de la cour.

Une juge de la Cour supérieure de Los Angeles a estimé que James Mee, adjoint du shérif de Los Angeles, pouvait poursuivre ses responsables devant un tribunal, pour discrimination religieuse et environnement de travail hostile.

M. Mee, de confession juive, avait arrêté Mel Gibson à Malibu (ouest de Los Angeles) alors que la star roulait en état d’ivresse. L’acteur l’avait alors copieusement insulté, affirmant notamment que les Juifs étaient responsables de toutes les guerres de l’histoire.

L’acteur avait présenté ses excuses, mais avait été condamné à trois ans de mise à l’épreuve et 1.300 dollars d’amende.

M. Mee avait porté plainte contre le bureau du shérif en 2010, affirmant qu’il avait été écarté de six à sept postes de travail, après s’être plaint auprès de son chef du traitement de faveur reçu, selon lui, par Mel Gibson.

Il affirme également que ses responsables lui ont ordonné de supprimer certaines parties de son rapport, “participant de fait à couvrir le comportement antisémite de M. Gibson”, selon ses avocats.

Dans sa décision d’accorder un procès à M. Mee, la juge n’a cependant pas retenu l’accusation de représailles de la part de ses supérieurs, estimant que les preuves étaient insuffisantes.

Le procès a été fixé au 14 février prochain.

RTL.Be Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here