Une épouse de gendarme vend des figurines nazies sur le net

0
28

La société de vente par correspondance incriminée est basée au domicile de fonction de ce colonel. Le bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a porté plainte.
Hitler, Göring, Rommel: un site français de vente par correspondance proposait jusqu’à jeudi soir des figurines 12 pouces de hauts dignitaires nazis. Plus choquant encore, c’est la femme d’un gendarme qui tenait ce commerce. Alerté par des internautes, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNCVA) a porté plainte. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Quimper auprès de la gendarmerie nationale qui a elle-même diligenté une enquête administrative contre l’officier.

Le BNVCA accuse le site – qui propose également des uniformes, des armes et des insignes évoquant le IIIe Reich – «d’apologie de criminels et d’une organisation criminelle contre l’humanité et de provocation à la discrimination nationale raciale». D’après son président, Sammy Ghozlan, cité par Libération, ce serait la première fois qu’un site vendant des objets nazis est domicilié en France.

D’après les mentions légales, la société est en effet basée à la «cité de Ty-Vougeret» à Dineault, assimilée localement à l’école de gendarmerie où le mari de la gérante, Christine Delsirié, détient le grade de colonel. La Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) a confirmé l’information et souligné que le militaire «devra expliquer pourquoi le siège social de la société titulaire du site a été domicilié dans son logement de fonction situé hors caserne».

«Le meilleur Rommel réalisé à ce jour»

L’hébergeur Planet-Work, basé à Paris, a été «officiellement averti» du lancement d’une procédure pouvant éventuellement aboutir au blocage du site internet, rapporte Ouest-France. Leur cliente «n’avait peut-être pas mesuré la portée de ce qu’elle mettait en vente», précise la société en assurant que les objets litigieux ont été retirés. Ne restent que les Superman, Indiana Jones et autres figurines usuelles.

Toutefois, une figurine de Rommel, créée par l’entreprise 3Reich, semble avoir échappée à la vigilance de la propriétaire du site. Elle ne sortira qu’en janvier 2012 mais peut déjà être précommandée moyennant une somme de 119,90 euros. Le descriptif est effrayant d’enthousiasme: «Un tout nouveau Rommel produit par 3R… Le meilleur jamais réalisé à ce jour. Tout semble parfait, de la sculpture et peinture du visage au Télémètre Binoculaire périscopique entièrement en métal. Splendide!»

Sur le site du fabricant, une mention en bas de page: «Nos produits ont un objectif purement pédagogique et n’ont pas pour intention de glorifier ou d’exploiter les horreurs et atrocités de la guerre». Le contenu du catalogue, qui ne contient que des figures allemandes et japonaises de la Seconde Guerre mondiale, laisse planer un doute légitime quant à la sincérité de cette assertion.

Tristan Vey

Le Figaro.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here