Une architecture hasmonéenne unique découverte à Jérusalem

0
18

Une structure impressionnante – de 5 mètres de haut couvrant un périmètre de soixante mètres-carrés – a été exhumée du sol, dans la Cité de David, juste à l’extérieur des murs de la Vieille Ville de Jérusalem.

Ses murs épais d’un mètre sont faits de blocs de calcaire taillé rugueux, indiquant qu’il s’agissait d’un bâtiment public ou d’un château d’un style ou d’un autre. Les pièces de monnaie trouvées à l’intérieur, en plus de nombreux tessons de poterie, contribuent à dater l’édifice du début de deuxième siècle avant l’ère commune et atteste de son usage continuel sous les dirigeants hasmonéens d’Israël. Flavius Josèphe et d’autres historiens contemporains ont témoigné de descriptions de la Jérusalem Hasmonéenne, mais il s’agit de la première découverte des vestiges d’un vaste édifice datant de cette période. Après quoi, Jérusalem a subi différentes périodes de destructions, du fait de l’acharnement de divers conquérants. Les pièces de monnaie remontent aux temps d’Antioche II et IV, certaines portant le nom d’Alexandre Jannaeus, en grec antique.

DEBKAfile 3 décembre 2013, 12:02 PM (GMT+02:00)

debka.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.

————-

Première : découverte d’un bâtiment datant de la période hasmonéenne dans la Cité de David à Jérusalem

C’est à temps pour Hanoukka qu’a été annoncée cette découverte archéologique exceptionnelle faite dans la Cité de David dans les murailles autour de Jérusalem. Ce qui est une première. En effet, des archéologues ont trouvé les restes imposants d’un bâtiment qui était sous le parking Givati et date de la période hasmonéenne de la ville, au deuxième siècle avant l’ère chrétienne, décrite par l’historien Josèphe Flavius mais dont peu relativement de traces avaient été trouvées jusqu’ici. Les vestiges de ce bâtiment en sont un premier exemple tangible de taille.

Le bâtiment découvert dans les fouilles de la Cité de David, faisait quatre mètres de haut et était construit sur soixante-quatre mètres carrés. Ses murs de plus d’un mètre d’épaisseur étaient construits de la manière qui est caractéristique de la période hasmonéenne. La dynastie portant ce nom reigna en Judée entre 140 et 116 avant l’ère chrétienne de manière semi-autonome avant de s’étendre dans ce qui devint le royaume indépendant d’Israël à cette époque.

Elle fut établie par Simon Maccabée, deux décennies après la révolte dite des Maccabées, conduite dans un premier temps par son père Matthias puis son frère Judas contre les tentatives faites par Antiochus IV pour imposer à la population juive une culture et des pratiques greques, opprimant et massacrant les Juifs, désacralisant le Temple de Jérusalem. Alors que son prédecesseur, Alexandre le Grand leur avait laissé une autonomie relative. C’est grâce à cette révolte que fut reprise Jérusalem et que fut purifié le Temple de Jérusalem, dédié à nouveau au judaïsme. Cette dynastie fut détruite lors de la conquête de la région par l’empire romain en 63 avant l’ère chrétienne.

L’Autorité des Antiquités d’Israël qui a réalisé ces fouilles grâce au soutien des Amis de la Cité de David Article original, nous explique que : “La construction de ce bâtiment commença au début du second siècle avant l’ère chrétienne, comme le prouvent des pièces de monnaie qui y furent découvertes, avec de nombreuses poteries. Des changements furent apportés à l’intérieur du bâtiment pendant la période hasmonéenne”.

Précisant que “Selon le Dr Doron Ben-Ami et Yana Tchekhanovets, les administrateurs des fouilles pour le compte de l’Autorité des Antiquités d’Israël, « l’importance de cette découverte vient principalement du fait que les bâtiments de la ville hasmonéenne de Jérusalem sont particulièrement rares dans la recherche archéologique, malgré les nombreuses fouilles qui ont été menées à ce jour. Hormis des vestiges des fortifications de la ville qui ont été découverts dans différentes parties de Jérusalem, ainsi que des poteries et d’autres petits objets, aucun des bâtiments de la ville hasmonéenne n’avait été découvert jusqu’à présent, et cette découverte comble un certain écart dans la séquence de la construction de Jérusalem. La ville des Hasmonéens, que nous connaissons bien grâce aux descriptions historiques qui figurent dans les œuvres de Josèphe Flavius, a soudain acquis de ce fait « une expression tangible Article original ».

Une découverte annoncée à temps pour les fêtes de Hanoukka qui marquent la reprise du Temple de Jérusalem et sa purification.
On trouvera de nombreuses vidéos montrant les découvertes archélogiques réalisées par l’Autorité des Antiquités d’Israël ici Article original

Hélène Keller-Lind
mardi 3 décembre 2013

desinfos.com Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here