Un mur à la frontière libano-israélienne ?

0
8

Le projet concernerait la zone entre Metulla Kfar Kila.

Selon l’agence de presse officielle chinoise Xinhua, Israël aurait décidé de construire un mur de cinq mètres de haut entre Metulla, dans le nord d’Israël, et le village de Kfar Kila, au Liban-sud.
« La région en question a été une source de tensions par le passé. L’armée israélienne, la FINUL (Force intérimaire des Nations Unies au Liban) et l’armée libanaise évaluent les options disponibles afin de réduire cette tension dans le futur », a déclaré lundi à Xinhua un porte-parole de l’armée israélienne.

Le mur, dont la construction pourrait débuter dans les prochaines semaines, devrait s’étendre sur un kilomètre et être équipé de matériel de surveillance électronique, dont des caméras et des récepteurs.

« Le mur sera le premier du genre à cette frontière, et élèvera le niveau de la sécurité dans la zone », a expliqué l’officier du Commandement Nord de l’armée israélienne, au quotidien israélien Yediot Aharonot.

Lundi, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, avait déclaré à la Knesset qu’Israël devrait se préparer à de nouveaux défis à ses frontières nord et sud, selon le site internet de l’armée israélienne.

Le 29 novembre dernier, des roquettes tirées à partir du Liban sud avaient explosé dans le nord d’Israël, qui avait répondu en tirant une demi-douzaine d’obus. Et début décembre, une femme avait été blessée, au Liban sud, par l’explosion d’une roquette Katioucha qui devait viser Israël.

Si l’information est confirmée, Israël n’en serait pas à son premier mur. Outre le mur de Cisjordanie, Israël érige une barrière de sécurité infranchissable face à sa frontière avec le désert égyptien du Sinaï, source d’infiltrations et de trafic d’armes. Et le 1er janvier, le site du Jerusalem post rapportait que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a indiqué aux ministres de son parti, le Likoud, qu’il prévoyait de renforcer la barrière le long de la frontière avec la Jordanie. Selon ce site, M. Netanyahu a dit craindre que les migrants illégaux qui entrent clandestinement en Israël via l’Egypte ne le fassent depuis la frontière jordanienne, moins protégée, une fois que l’Etat hébreu aura achevé la construction de sa barrière à sa frontière égyptienne, dans le sud. Le Post a indiqué que la barrière le long de la frontière avec la Jordanie coûterait 630 millions de shekels (129 millions d’euros).

L’Orient le jour.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here