Un influent commandant rebelle syrien succombe à ses blessures

0
6

Un commandant de premier plan de l’insurrection syrienne a succombé à des blessures reçues la semaine dernière lors d’un bombardement sur la ville d’Alep, a-t-on appris lundi auprès de militants de l’opposition.

La mort d’Abdelkader Saleh, qui commandait les brigades islamistes Al Tawhid, est un coup porté à l’opposition armée au régime du président Bachar el-Assad.

Transféré dans un hôpital turc, il n’a pas survécu à ses blessures. Il avait été touché jeudi dans un raid aérien qui visait une réunion des Brigades et qui a été fatal à un autre commandant du mouvement armé.

Les brigades Al Tawhid, que Saleh avait constitué en agrégeant des dizaines de groupes insurgés, bénéficient du soutien du Qatar.

Après avoir perdu plusieurs positions ces dernières semaines, Saleh, qui était âgé d’une trentaine d’années, travaillait à un regroupement des combattants insurgés dans la région d’Alep.

La ville, située à 45 km au sud de la Turquie, était avant l’insurrection la capitale commerciale de la Syrie et la plus peuplée du pays.

Reuters Article original | 18/11/2013 | 07h03

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here