Un commandant militaire du Hezbollah tué en Syrie

0
9

Un haut commandant militaire du Hezbollah a été tué hier dans les combats en Syrie où le parti chiite soutient le régime de Bachar el-Assad dans sa bataille contre les rebelles autour de Damas et dans la région stratégique de Qalamoun, près de la frontière avec le Liban.

Selon l’AFP, cette information a été confirmée par un responsable de la sécurité. « Ali Bazzi, un haut commandant militaire du Hezbollah, a été tué aujourd’hui (hier) en zone de combats », a indiqué la source, sans indiquer un lieu précis.

Deux autres membres du parti chiite ont été tués en Syrie au cours des dernières heures et enterrés dans leurs villages.

Ali Bazzi était originaire de Bint-Jbeil, au Liban-Sud, mais vivait à Saïda. Il était marié et avait trois enfants. Un site d’informations locales sur Bint- Jbeil a publié des photos de Ali Bazzi en treillis militaire, portant une arme automatique, la barbe poivre et sel. « Ali Hussein Bazzi (…) est mort en martyr alors qu’il faisait son devoir sacré de jihadiste », indique le site en précisant qu’il sera inhumé aujourd’hui à Saïda.

Deux autres membres du Hezbollah, Ali Saleh, de la localité de Abassiyé, et Qassem Ghamlouch, de Bint-Jbeil, ont été tués au cours des dernières heures en Syrie et enterrés, ont rapporté des villageois à l’AFP.

Dimanche, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) avait rapporté la mort de membres du Hezbollah dans les dernières heures dans les régions de Nabak, ville au nord de Damas où l’armée progresse face aux rebelles, ainsi que dans les régions de la Ghouta orientale et de la Ghouta occidentale près de la capitale.

Liban, OLJ

09/12/2013

lorientlejour.com Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here