Un bombadement de l’armée tue 14 personnes près de Damas

0
7

Au moins 14 personnes ont été tuées mardi dans un bombardement de l’armée contre un village rebelle près de Damas alors que la violence fait rage à Damas et Homs, selon une ONG.”Le nombre des tués par un bombardement par le régime sur Kafar Batna a atteint 14, dont trois femmes et trois enfants”, a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

La localité de Kafar Batna est située à l’est de Damas, une région tenue par les rebelles.

Ce bombardement survient au lendemain de l’explosion d’une voiture piégée à Kafar Soussé, dans le sud-ouest de Damas, a indiqué l’OSDH.

Par ailleurs, la télévision syrienne a affirmé que l’armée syrienne avait “rétabli la sécurité et la stabilité dans la plus grande partie de Jobar”, un quartier dans l’est de la capitale pris par les rebelles il y a quelques mois.

La troupe a bombardé aussi Qaboun, dans le nord-est, et Barzé, dans le nord, selon l’Observatoire, qui s’appuie sur un large réseau de sources médicales et de militants.

Dans le centre de la Syrie, le régime a tenté pour la quatrième journée de pénétrer dans les quartiers du centre de Homs, en “se concentrant sur Bab Houd et la rue du Caire à Khaldiyé, sans toutefois réussir”, a affirmé le militant sur le terrain Yazane al-Homsi, joint par internet.

L’armée a bombardé ces quartiers qui se limitent à 1 ou 2 km2 alors que la ville de Homs s’étend sur 40 km2.

Selon l’OSDH, il y a eu des blessés de part et d’autres parmi les adversaires.

Le ville de Homs, qui se trouve au centre de la Syrie, comptait avant le début du conflit 800.000 habitants environ dont 25% alaouites, confession du chef de l’Etat, 65% de sunnites, 8% de chrétiens et 2% de chiites et ismaéliens.

C’est dans cette ville que les conflits confessionnels ont été les plus sanglants.

Depuis le début en mars 2011 du conflit en Syrie, qui a débuté par un soulèvement populaire pacifique et s’est militarisé face à la répression menée par le régime, plus de 100.000 personnes ont péri selon l’OSDH.

La violence a fait 82 morts lundi dans tout le pays, selon l’OSDH, dont 22 civils, 33 rebelles et 27 soldats.

02-07-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here