Un agriculteur canadien libéré après un an d’emprisonnement au Liban

0
9

Un agriculteur du Nouveau-Brunswick a été relâché d’une prison de Beyrouth et devait être rapatrié samedi au Canada, a-t-on appris auprès de la sénatrice de la province, Pierrette Ringuette.

Henk Tepper, 44 ans, devrait atterrir à Ottawa avec ses avocats samedi
après-midi, heure locale. Il est soupçonné d’avoir exporté des pommes de terre avariées en Algérie en
2007 et avait été arrêté en mars 2011 au Liban, à la suite d’un mandat d’arrêt
international lancé par Interpol.

Le cabinet de la ministre des Affaires étrangères Diane Ablonczy se
félicite, dans un communiqué, que “les membres du consulat canadien sur place
aient aidé à la libération de Henk Tepper”, sans plus de détails.

La sénatrice du Nouveau-Brunswick, Pierrette Ringuette, se disait inquiète
pour la santé de M. Tepper à qui elle avait rendu visite dans sa prison de
Beyrouth, fin 2011.

“Je connais Hank Tepper depuis un petit moment”, déclarait-elle lors d’une
conférence de presse en décembre 2011.

“Mais le Hank Tepper que j’ai vu avait perdu une vingtaine de kilos, il avait les yeux rougis et le dos courbé comme s’il portait un sac de cinquante kilos de pommes de terre”.

La sénatrice avait exhorté le gouvernement fédéral canadien à faire
pression sur les autorités libanaises pour obtenir la libération de
l’agriculteur, critiquant l’immobilisme du ministre de la Justice sur cette
affaire et demandant ouvertement si Hank Tepper “est un citoyen de seconde
classe parce qu’il n’est pas né au Canada”.

Selon la sénatrice, l’agriculteur était arrivé sur le territoire canadien à
l’âge de 7 ans.

MONTREAL, 31 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here