USA/présidentielle: les candidats républicains unis sur l’Iran, la Syrie

0
8

Les principaux candidats à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine se sont accordés mercredi sur la nécessité pour les Etats-Unis d’agir contre l’Iran et la Syrie, qui représentent des menaces pour la stabilité au Moyen-Orient.
Lors d’un débat télévisé dans l’Arizona (sud-ouest), l’ancien président de
la Chambre des représentants Newt Gingrich a appelé les alliés des Etats-Unis
à apporter leur aide pour mettre fin au régime du président syrien Bachar
al-Assad et à la répression sanglante contre ses opposants.

Selon lui, les alliés devraient aider à « détruire de façon clandestine le
régime d’Assad. Il y a plein de groupes arabophones qui seraient heureux ».

Il ajouté que Washington devait développer ses propres ressources en
hydrocarbure, afin de faire cesser la dépendance envers le Moyen Orient, où
l’Iran menace de fermer le détroit d’Ormuz.

Newt Gingrich, Mitt Romney et Rick Santorum se sont accordés à dénoncer
comme « inacceptable » le danger d’un Iran nucléaire.

Seul Ron Paul, le républicain isolationniste, s’est distingué en assurant que les Etats-Unis ne devaient pas entrer en guerre « de façon si imprudente » et « sans preuve » quel’Iran est en train d’acquérir l’arme nucléaire.

M. Santorum a estimé que la « Syrie est la marionnette de l’Iran. Ils sont
une menace pas seulement pour Israël, ils ont été une force de déstabilisation
complète pour le Liban ».

Critiquant la politique du président Barack Obama vis-à-vis de Téhéran, il
a indiqué: « ce président a apparemment un très gros problème pour ce qui est
de faire face à l’Iran ».

Mitt Romney, en difficulté dans les sondages face à M. Santorum, a ajouté:

« je suis d’accord avec ces deux messieurs (Gingrich et Santorum)…

Vous voyez chez les républicains un engagement très fort pour dire que nous allons dire non à l’Iran ».

MESA (Etats-Unis), 22 fév 2012 (AFP) –

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here