Tueur au scooter. Que sait-on de lui ?

0
12

Ce lundi 19 mars, un homme a tué un adulte et trois enfants dans un collège-lycée juif de Toulouse. L’affaire fait suite aux meurtres de deux militaires jeudi dernier à Montauban et d’un autre soldat le 11 mars à Toulouse. Le lien a désormais été établi entre les trois faits divers, grâce à l’arme et au véhicule employés. À ce stade de l’enquête, que connaît-on du tueur ?

Son arme

Les meurtres commis devant le collège-juif lundi ont été réalisés avec deux armes. Un examen balistique a établi que la même arme de calibre 11.43 avait été utilisée dans les attaques contre des militaires (à Montauban jeudi 15 mars et à Toulouse dimanche 11 mars) et l’école juive à Toulouse ce lundi matin. Selon Francetv info citant une source policière, l’arme (un 45 ACP) « a été trafiquée de manière à être plus performante ».

Son véhicule

Le même scooter a été utilisé dans les trois affaires. Il s’agit d’un engin volé à Toulouse il y a plus d’une semaine, un scooter noir de grosse cylindrée, type T-MAX de marque Yamaha.

Les enquêteurs ont identifié sur les images de surveillance la plaque d’immatriculation du scooter utilisé par le tueur de la fusillade de l’école juive de Toulouse, selon une source policière. « On sait maintenant que le scooter a été acheté en mai dernier », a-t-on précisé de source policière.

D’après la spécialiste justice à France 2, Audrey Goutard, le scooter aurait été en revanche repeint en blanc, de même que son casque.

Sa description physique

Une femme a déclaré avoir été bousculée par le tueur, « un homme de taille moyenne assez corpulent », alors qu’il venait de cribler de balles trois militaires du 17e RGP de Montauban.

« Le tueur m’a bousculée, il s’est retourné et dans le mouvement, la visière de son casque s’est relevée de quelques centimètres, j’ai alors aperçu un tatouage ou une cicatrice au niveau de sa joue gauche. J’ai aussi entrevu ses yeux à travers la visière. Il avait un regard froid d’une lucidité effrayante. Un regard que l’on n’oublie pas », a-t-elle confié.

Sa personnalité

Nicole Yarde, président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) en région Midi-Pyrénées, explique à RTL qu’elle a pu voir le massacre dans l’école, filmé par une caméra de surveillance. « Je n’arrive pas à penser que cet homme est fou. Dans l’aspect très déterminé, très calme, ça n’est pas la folie telle qu’on l’imagine, c’est le mal ».

Selon le site du Point, une première piste dans l’enquête s’attarderait sur le profil d’anciens militaires parachutistes, renvoyés en 2008 du régiment de Montauban, pour s’être rapprochés du mouvement néonazi. Le site ajoute que trois anciens militaires du 17e RGP, dont l’un se serait déjà manifesté, sont actuellement recherchés.

Sophie Pams. Article original

1 COMMENT

  1. Mon opinion? C’est un de ces bouseux crapule, assassin lâche, arabo-musulman obéissant aux dogmes de cette fraude de Al-Quran qui ne sert même pas pour s’essuyer – le papier étant trop gros et rugueux et l’encre salissant tout. C’est peut-être simple et facile de parler, suggérer, commenter pour celui qui est loin de la réalité physique mais la réalité morale et mentale dit le contraire! IL FAUT QUE TOUS LES JUIFS DU MONDE, PAS SEULEMENT LES FRANÇAIS SE JOIGNENT FORMENT DES GROUPES DE DÉFENSE ET SE VENGENT DE TOUS LES ATTENTATS ET TUERIES PRATIQÚEES CONTRE NOUS!!! Il faut changer une mâchoire entière pour la dent qu’ils nous arrachent, la tête entière pour l’oeil, leur rendre TOUT de la même monnaie et en surcroît avec intérêts, correction monétaire, amende. Nous ne pouvons plus nous laisser faire, nous courber au-devant de ces ordures que je n’appelle pas d’animaux car ce serait mépriser et insulter les animaux.

  2. Il se peut que l’individu soit un fanatique d’extrême droite comme celui de Norvège, certains souhaiteraient le souhaiter en cette période d’élection. Mais il se peut, et c’est fort probable que nous avons à faire à un salafiste/alkaïda/hamas/djihadiste frère de talibans, qui d’une part élimine des soldats français musulmans considérés comme des traites puisqu’ils appartiennent à des régiments combattant en Afghanistan, mais aussi n’hésitant pas à tuer des enfants juifs, puisque comme le dit le mufti de Jérusalem à Ramallah, tuer des Juifs est un devoir des nazis-musulmans, les enfants ne sont-ils pas porteur d’avenir? autant donc tuer de préférence des enfants, sans état d’âme, comme les enfants Fogel.
    Attendons voir avec quel empressement les autorités vont trouver le coupable, l’électorat peut en dépendre…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here