Tuerie de Toulouse : Abdelkader Merah déféré devant un juge, sa compagne libérée

0
12

Le frère aîné de Mohamed Merah, Abdelkader, est entendu ce dimanche par un juge antiterroriste pour complicité d’assassinats, vol en réunion, association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme
Il a été conduit à l’aube au Palais de justice de Paris pour une probable mise en examen.

Après plus de 90 heures de garde à vue, les enquêteurs sont convaincus qu’Abdelkader a aidé avoir son cadet à préparer ses tueries.

Une information judiciaire a été ouverte après les sept assassinats perpétrés dans le sud-ouest ces derniers jours.

Sa compagne, transférée tout comme lui, samedi matin, au siège de la Sous-direction antiterroriste (SDAT), à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a en revanche été libérée ce matin à 4h30, après 94 heures de garde à vue, a annoncé son avocat Guy Debuisson.

La mère de Mohamed et Abdelkader Merah, interpellée mercredi, a été relâchée vendredi soir.

Selon son avocat, Me Jean-Yves Gougnaud, elle est minée par un «sentiment de culpabilité et de remords».

«Soulagement» pour la belle-soeur

«C’est un soulagement pour elle mais elle est également effondrée car son mari va être déféré» a déclaré Guy Debuisson, pour qui sa cliente «découvre la vie secrète d’un homme».

«En fonction des éléments qui ressortent de l’enquête, il parait évident que le mari a les plus grandes chances d’être incarcéré», a-t-il estimé, au sujet d’Abdelkader Merah.

L’examen du contenu des ordinateurs de l’aîné des frères Merah n’a pour l’heure rien révélé de probant et la perquisition de son domicile n’a mis au jour ni arme, ni explosif, selon la police.

Mais les enquêteurs ont acquis la conviction qu’Abdelkader Merah était présent au moment du vol du puissant scooter dont s’est servi Mohamed pour commettre ses assassinats.

Il affirme lui même avoir également accompagné son cadet chez un concessionnaire Yamaha pour s’informer sur le système de géolocalisation du deux roues.

Il aurait également, selon le Parisien-Aujourd’hui en France, longuement diner avec Mohamed la veille de la tuerie du collège-lycée juif Ozar Hatorah, pendant laquelle les enquêteurs le soupçonnent d’ailleurs d’avoir été à proximité des lieux.

LeParisien.fr Article original

1 COMMENT

  1. Qu’ il arrête d’amuser la galerie . Il était sûrement au courant de tout . N’est ce pas lui qui a poussé son frère vers cet extrémisme ? Une famille de pourris . Le père qui après avoir abandonné ses enfants , voudrait porter plainte contre la France pour assassinat . Lui même , n’a t il pas fait de la prison pour trafic de drogue ? Quant au criminel , d’après Monsieur Bonnet ex patron des RG , il aurait été un indic ou une balance , comme on veut . C’est à dire qu’el qaida , s’il avait été au courant , aurait dû l’abattre comme un chien . Une famille qui donne envie de gerber , pourrie jusqu’à la moelle .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here