Toulouse : l’école Ozar Hatorah cible de menaces antisémites

0
15

L’école juive, durement frappée par une tuerie le 19 mars, a porté plainte après des appels et courriels injurieux.

La police enquête sur des appels et des mails antisémites reçus par l’école juive Ozar Hatorah depuis qu’elle a été le théâtre du carnage commis par Mohamed Merah, a indiqué mercredi dernier le procureur de Toulouse Michel Valet.Selon le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), l’école était communément la cible de tels agissements avant le drame, mais elle en a été assaillie après la tuerie du 19 mars.

La direction de l’école a porté plainte le 26 mars, a rapporté le procureur.

Ce dernier dit avoir «immédiatement ordonné une enquête pour déterminer l’origine ou les origines de ces appels et de ces courriers malveillants».

Il ne s’est pas exprimé sur le nombre de ces appels, ni leur teneur.

Selon le secrétaire général du CRIF régional, la boîte électronique de l’école «a reçu une grande quantité de mails antisémites et antisionistes» depuis le 19.

Les mails ne visent pas directement l’école elle-même, a précisé Marc Sztulman,

«ils appellent au meurtre des juifs ou font des liens hasardeux avec le conflit israëlo-palestinien».

«On portera plainte le moment venu, nous avons d’autres préoccupations en période de deuil, mais on le fera contre tous ceux qui appellent à la haine raciale et au meurtre des juifs», a-t-il dit.

Mohamed Merah a froidement assassiné trois enfants et un enseignant juifs dans cette école le 19 mars, un acte qui a semé l’effroi en France.

AFP / Libération Article original

Antisémitisme Tuerie de Toulouse Ozar Hatorah Police Justice

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here