Toulouse : Casanova s’excuse après son dérapage sur l’Etoile Jaune

0
14

Alain Casanova a vite souhaité éteindre la polémique.

L’entraîneur du TFC avait dérapé vendredi en conférence de presse, en comparant la réputation de son équipe à l’étoile que portaient les Juifs…

« Tout le monde trouve injuste qu’une équipe, qui ne le mérite peut-être pas obligatoirement, soit de suite cataloguée. Nous, on garde cette étiquette-là comme, à une époque, malheureusement, les Juifs avaient leur croix sur le manteau aussi », avait lancé le technicien devant les médias. Une comparaison plus que douteuse et maladroite pour laquelle Casanova a présenté ses excuses.

« Faisant suite à la conférence de presse d’avant-match d’hier, j’ai pris conscience que certains de mes propos avaient pu froisser des personnes auxquelles je présente mes sincères excuses. La comparaison utilisée était je le reconnais inappropriée et maladroite, tant il est évident qu’il ne peut exister le moindre lien entre les deux situations évoquées », a-t-il expliqué dans un communiqué publié sur le site officiel du TFC.

1 COMMENT

  1. pas de quoi polémiquer,de toutes façons il est bien de rappeler ce qui a eu lieu en 39-45
    la comparaison n’est pas génante,car cette étoile est le paroxysme de l’injustice
    donc une référence en la matière et il ne faut pas sauter sur tout ce qui se dit

  2. C’est quoi ce débat ? Si chaque fois que je me fais allumer à cause de mes origines,sur une situation impliquant les Juifs ou l’État d’Israël je devais monter sur mes grands chevaux, il y a longtemps que j’aurai atteint le ciel éternel….

    Certains propos ne choquent que les ânes, pour ne pas dire autre chose….Hélas…

  3. Je ne comprends pas bien pourquoi quelqu’un qui ressent une profonde injustice ne la comparerait pas à l’injustice des injustices. Pour moi, au contraire il me semble qu’il compatit aux conséquences de cette infamie et qu’au passage il rappelle à certains qui enterrent allègrement le passé au nom de l’antisionisme, une époque d’abjection.

    Je ne crois pas qu’il soit bon de sauter sur tout ce qui bouge au nom d’un malheur dont les Juifs eurent l’exclusivité.
    Les polémiques sans fin autour des provocations de Le Pen n’ont certainement pas servi les Juifs mais par contre ont fait exploserr sa popularité.

    Aujourd’hui l’activisme antsémite a un visage : c’est le jeune noir musulman ou le jeune arabe des banlieues auxquels les éternels crétins, parfois juifs, indiquent tous les jours qui est le bouc émissaire idéal. C’est là qu’il faut dépenser notre énergie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here