Syrie : plus de cent civils auraient été exécutés par les forces d’Assad

0
8

Le porte-parole de l’Armée syrienne libre appelle la communauté internationale à reconnaître les faitsDes forces affiliées au régime de Bachar al-Assad ont exécuté 130 civils, supporters de l’opposition près de Damas, a déclaré samedi l’Armée syrienne libre. Les victimes ont apparemment été massacrées dans le sud de la banlieue de Damas, à Al Ziyabiya, au milieu des combats pour le contrôle de la zone.

“L’armée d’Assad et leurs agents ont exécuté 130 hommes dans les zones à proximité de Al Ziyabiya”, a déclaré le porte-parole de l’Armée syrienne libre, Louay al Mokdad, cité par Oman Observer. “Nous appelons la communauté internationale à reconnaître immédiatement ce nouveau massacre commis par le gouvernement d’Assad.”

L’Observatoire Syrien des droits de l’Homme, organisation basée à Londres et soutenant l’opposition, s’est exprimée sur ces événements : “nous avons des informations indiquant qu’il y avait des combattants et des personnes emprisonnées à l’intérieur d’Al Ziyabiya alors que l’armée syrienne a lancé l’assaut sur la zone, mais nous ne savons encore rien de leur sort.”

Sana, l’agence de presse au service du gouvernement d’Assad, a rapporté que les forces du régime ont tué un grand nombre de “terroristes dans la périphérie de la banlieue de Bouayda,” faisant partie de l’effort pour “nettoyer la région des terroristes” – nomenclature choisie par le gouvernement pour désigner les forces de l’opposition.

Plus de 100.000 personnes ont péri dans ce conflit sanglant depuis qu’il a éclaté en mars 2011 selon les Nations Unies.

Après des mois de débat diplomatique, la Russie et les Etats-Unis ont convenu de travailler ensemble pour désarmer la Syrie après une attaque utilisant des armes chimiques près de Damas, le 21 août qui a causé des centaines de morts.

Leur plan de désarmement – visant à détruire l’arsenal chimique syrien d’ici la mi-2014 – a été approuvé par l’OIAC et le Conseil de sécurité.

Environ 100 experts internationaux devront passer plus d’un an en Syrie afin de détruire ses armes chimiques dans une mission de danger sans précédent, a déclaré lundi le chef de l’ONU Ban Ki-moon.

13-10-2013/ I 24 NEWS Article original

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here