Syrie : les bouchers tchétchènes à la rescousse de la rebellion

0
39

Des Jihadistes Tchétchènes et Caucasiens s’emparent d’une base syrienne et égorgent les prisonniers jusqu’au dernier.

Des combattants Tchétchènes et Caucasiens russophones d’Al Qaeda ont conquis la base aérienne syrienne de Minakh, dont l’importance est stratégique, à 10 kms d’Alep, lundi 5 août, révèlent les sources militaires de Debkafile. C’était la première victoire importante de la Brigade d’Al Qaeda du Nord-Caucase, le Jaish al-Muhajireen wal Ansar, et de son chef tchétchène Abu Omar. Ils n’ont pas laissé la moindre chance aux soldats syriens de s’enfuir. Ils les ont capturés et exécutés en leur tranchant la gorge ou en les décapitant – en conformité avec les usages d’Al Qaeda. L’officier, responsable des opérations des forces aériennes syriennes pour la région nord, a subi le même sort.
Ce sont des attentats-suicide qui ont rendu l’assaut possible, en faisant exploser la porte de la base aérienne, et en permettant aux assaillants étrangers de surgir à l’intérieur du bastion.


Abu Omar, Emir de la Brigade Nord-Caucasienne d’Al Qaeda

La chute de Minakh a provoqué un arrêt brutal des frappes aériennes des forces gouvernementales syriennes contre les régions détenues par l’opposition dans la province d’Alep. Etait basée là, une flotte d’avions d’entraînement Flamingo MBB-223, fabriqués en Allemagne et d’hélicoptères de combat MI-8, fabriqués en Russie. Cela a aussi ouvert la voie aux forces rebelles syriennes pour progresser en direction des avant-postes gouvernementaux, au cœur du pays alaouite du Président Bachar al Assad, dans les collines du Jabal al-Akrad, de la province de Latakieh, et conquérir un certain nombre de villages environnants.

Les troupes fidèles au régime Assad ont fait des percées importantes à Homs et Damas et on peut s’attendre à ce qu’elles arrachent la base aérienne de Minakh des mains des rebelles et reprennent leurs raids aériens contre les insurgés. Cependant, l’apparition de combattants d’Al Qaeda venus de Tchétchénie et du Caucase, à l’avant-garde sur les champs de bataille syriens, est d’une signification essentielle, dans un contexte plus large, pour la région géographique qui s’étire du Sud de la Russie jusqu’au Moyen-Orient et ce fait est aussi chargé de sens pour la guerre anti-terroriste américaine.

Doukou Umarov, Emir d’Al Qaeda en Tchétchénie-Caucase.

Le 30 juillet, un certain nombre d’agents opérationnels d’al Qaeda de haut rang, dans le sud de la Russie, ont exhorté leur Emir Doky Umarov, pour ramener leurs hommes envoyés en Syrie et se concentrer à nouveau sur des cibles russes, particulièrement, les préparatifs pour les Jeux Olympiques Article original d’hiver, qui auront lieu sur le site balnéaire de Sochi, sur la Mer Noire, en février prochain.

“L’énorme afflux” de volontaires jihadistes vers la Syrie, disaient-ils, serait mieux employé à combattre les Russes.

Les sources du renseignement militaire de Debkafile envisagent les conséquences de cet “énorme afflux” – et pas seulement par rapport à la position de la Russie dans la guerre syrienne, mais parce que le timing d’une victoire, d’al Qaeda en Syrie, coïncide avec les efforts actuels des Etats-Unis, d’Israël, du Liban et de la Jordanie pour vaincre le terrorisme jhadiste.

1. Les Etats-Unis dépensent toutes leurs ressources sécuritaires et de renseignement, dans le cadre d’une alerte terroriste globale, pour prévenir une ou des attaques terroristes majeures contre des cibles américaines, dans des pays musulmans et à l’intérieur même de l’Amérique, menées par Al Qaeda de la Péninsule Arabique (AQPA) ou Al Qaeda au Maghreb (AQMI). Pendant ce temps-là, Al Qaeda a ouvert un troisième front, à partir de la Syrie, en employant des adeptes du Nord Caucase et des Tchétchènes.

Il y a moins de 5 mois, le 15 avril, deux terroristes d’origine tchétchène, Dzhokhar and Tamerlan Tsarnaev, ont fait sauter une bombe en pleine course du Marathon de Boston, tuant trois personnes et en blessant des dizaines. D’abord, ce duo avait tué trois jeunes Juifs en leur tranchant la gorge.

La branche tchétchène d’Al Qaeda est l’aile la plus brutale du mouvement et se consacre, non moins que les autres, à l’assassinat d’Américains.

2. Non loin de la Base de Minakh, l’armée syrienne et le Hezbollah se massent autour de la ville proche d’Alep, prêts à faire fuir les rebelles de leurs places fortes. Cette bataille entraînera les troupes syriennes et chi’ites du Hezbollah, pour la première fois, dans une confrontation directe avec les Jihadistes sunnites du Caucase, un moment significatif du conflit sunnite-chi’ite, qui s’intensifie au Moyen-Orient, impliquant directement l’avenir du Liban et de l’Irak.

3. Ces jihadistes russophones particulièrement belliqueux ne se contenteront pas de poursuivre le Jihad sur le sol syrien. Ils voudront étendre leurs opérations jusqu’aux frontières de la Syrie et au-delà, avec Israël et la Jordanie, en défiant les Israéliens, les Jordaniens et les forces américaines basées dans le Royaume Hachémite, par un genre de guerre effroyable et bien différente par sa sauvagerie de tout ce qu’on a connu jusqu’alors.

debka.com Article original

DEBKAfile Reportage Exclusif 6 août 2013, 3:15 PM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski.

1 COMMENT

  1. Bien, il va me falloir utiliser à nouveau la reconnaissance vocale pour ajouter ma réponse, et j’espère que le logiciel n’abimera pas trop mon français. D’habitude je n’écris rien le Shabbat, mais face à autant de clichés anti-russes, je me dois de réagir. Il est évident que cet individu ne sait rien d’autre sur la Russie que ce que la propagande européenne lui a fourré dans la cervelle. Poutine et Medvedev, comme je l’ai déjà dit, son de vrais amis d’Israël – je ne vais ressorti toute mon argumentation que ce personnage n’a visiblement pas lu, car il répond par les slogans habituels, du même type que les slogans classiques contre Israël – La seule chose exacte dans ces affirmations de basar, est que ni Assad ni les autres arabes ne sont des amis de Moscou, tout au plus des “partenaires” de business. Faute de mieux. En effet, la Russie depuis qu’elle est devenue une puissance capitaliste, doit vendre des armes (en plus du pétrole et du gaz et d’autres machines agricoles) pour renflouer ses caisses. Et les USA tentent sans cesse de lui voler ses marchés, comme on l’a vu avec l’Irak – mais là, la tentative a échoué. La Russie se méfie au moins autant de l’Iran que les USA: elle est bien plus proche!!
    Quant à la politique de Moscou, là aussi l’UE a développé une campagne de propagande anti-russe et mensongère digne de celle qu’elle déploie contre Erets Israel Hai, à savoir qu’il existe bien en Russie une double opposition dont les media EU-USA ne parlent pas parce que cela contrairait leur propagande, le parti communiste russe marque près de 24% de suffrages et semble gagner du terrain, à côté de lui il y le parti dit “populiste” de Vladimir Jirinovski qui compte environ 17% de voix. Quant au soi-disant parti “d’opposition” qui rassemble au maximum 20 000 personnes et ne survit qu’avec l’argent de la CIA et de l’UE, mais compte aussi dans ses rangs et majoritairement d’ailleurs, l’ultra-droite néo-nazie (celle-ci se reconnait facilement à sa bannière noir-jaune-blanche dans les manifestations, qui accuse Poutine “d’enjuiver” la Russie!). Ce groupuscule n’a que seul but de déstabiliser la Russie afin de donner un coup d’arrêt à son expansion économique (ici, nous n’avons pas connu la crise et le chômage se maintient autour de 2%).

    Le terrorisme, ici on le combat partout en Russie, chaque jour de jeunes soldats meurent au Daghestan et en Ingouchie, tout le monde a encore en mémoire le massacre de Beslan – ces braves Tchétchènes que l’UE et les USA encourageaient de tout cœur contre l’horrible Russie, il y a encore 5 ans de cela!!- Non, ici aussi on sait ce que terrorisme signifie. On le combat, et pas par personnes interposées.

    Maintenant, en ce qui concerne l’affaire Politova, il a été démontré qu’elle collaborait avec la “résistance Tchétchène”, c’est-à-dire Al-Qaïda et les djihadistes de Tchétchénie. Si j’avais eu l’occasion je l’aurais flingué moi-même, c’est le sort réservé aux collabos de tout bord.

    Poutine n’est pas un héros, c’est quelqu’un qui aime son pays et veut le défendre au prix de sa popularité en europe , alors que l’ivrogne Eltsine était près à vendre son pays et ses immenses richesses naturelles pour un plat de lentille, ou plutôt un bouteille de vodka. Sans Poutine la Russie serait aujourd’hui dans le même état économique et sociale que l’Egypte ou la Tunisie. Toutes ses grandes entreprises auraient été rachetées par des sociétés américaines. C’est ce chaos économico-social que les USA rêvent de recréer en Russie afin d’éliminer un réel concurrent sur le plan mondial.

    S’il est vrai que les USA ont soutenu Israël (jusqu’à Obama) on le doit uniquement au puissant lobby Juif dans ce pays – barouh H’m -car comme l’ont démontré plusieurs articles sur ce site, l’attitude des gouvernements américains était peu chaleureuse envers le monde juif, même au cours de la seconde guerre mondiale. Certains étant même antisémites.

    Quant aux chrétiens pour Israël, ce sont des hypocrites, leur but est de reconvertir les Juifs au Christianisme, alors que celui-ci est la bible européenne de l’antisémitisme.

  2. Bonjour,

    Je voudrais quand même adresser un petit mot à tous les “fans” de la politique russe.
    1. Poutine n’est ni ami ni un justicier, sa politique est tortionaire et obscurantistes (ex. Anna politkovskaya, etc.)
    2. S’il réprime des jihadistes ce n’est pas parce que ce sont des bouchés mais parce qu’ils inquiète sa propre suprématie, notamment dans les régions périphériques.
    3. Assad non plus n’est pas son ami, c’est son allié (achat d’arme, refus du gazoduc qatari, securisation du “sud de l’empire, etc.).

    On semble oublier comme par enchantement que l’alliance russe va vers un pays en guerre avec Israël. Pour la simple et mauvaise raison qu’il “casse du jihadiste”.
    Toutefois, les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément de bon amis.

    Les officiels russe peuvent allumer toutes les bougies de Chanukah qu’ils voudront, pour moi, pensant au fait que “Gog” viendra “de Magog”, je ne peux m’empêcher de penser que cela pourrait aussi signifier : “la prochaine fois, ne les ratons pas!”; “attendons le bon moment”

    Ce n’est pas une escouade de jihadiste qui est à craindre. Cela arrange bien Poutine lui-même que les jihadistes caucasiens se “disperse” en Syrie. Il les combat par personnes interposées et au lieu d’en payer les fraits, il fournit l’arsenal contre paiement.
    En voilà un qui n’est pas devenu président pour rien !
    :o)
    Bref, tout cela pour dire qu’Assad est un pion, pas un ami. Pas plus qu’Israël. Ne soyez pas naïf. La Russie qui ne laissais pas “sortir” les juifs, la Russie “ami” ne l’a été que pour contrebalancé l’exclusivité américaine auprès d’Israël.

    Plus sérieusement, ce qui est à craindre c’est que le monde entier fasse bientôt comme l’Europe : ne sachant comment créer une unité de façade, elle “tape en choeur” sur Israël (au mépris du droit, naturellement).
    C’est du reste le “ciment” de l’UNO que de prendre des résolutions “tous en coeur” contre Israël (39% des résolutions), comme quoi, ce n’est pas fantasmagorique de ma part. Pourquoi ? Car seul Israël “rassemble”.

    Si vous voulez vraiment savoir qui sont vos amis à long terme, regardez plutôt du côté des chrétiens sionistes. Ils savent que la destinée d’Israël et de la “Kehila de Rabbi Yeshua” sont liés comme le seraient les deux boucs : l’un émissaire et l’autre sur l’Autel.

    Il y a qu’à voir le traîtement égal que tout les “antichrists” réservent aux uns comme aux autres pour comprendre que ce sont là véritablement de proches “parents”, certes non selon la généalogie, mais selon la crainte d’Hashem du moins et plus particulièrement dans l’espérance messianique!
    (alors qu’à contrario il y a difficilement plus antisémite que vos frères de sang sémites, eux-aussi, les arabes)

    A bon entendeur.
    Un ami sioniste qui vous veux du bien.

  3. Il me semble que les divisions SS “Handchar” et “Skanderberg” étaient plutôt composées de volontaires albanais et bosniaques (avec la bénédiction du grand mufti comme dit précédemment) .
    D’ailleurs, Hitler lui-même pourtant fin connaisseur en la matière était scandalisé par leur cruauté.car il leur arrivait d’arracher le coeur de prisonniers vivants.

  4. N’oublions pas que ce sont les Tchétchènes qui formèrent l’ossature de la division SS musulmane durant la seconde guerre mondiale. Et qu’avec le grand mufti de Jérusalem ils espéraient pouvoir massacrer les juifs de Palestine (que l’on appelait alors les palestiniens)

  5. Mon cher Armand, je me dépêche de répondre avant l’entrée du Shabbat qui ici se produit deux heures avant vous. Pour la petite histoire, quand on voit ici à la TV russe l’entente profonde et la complicité entre un Poutine et un Liberman, ou encore mieux l’amitié qui liait le président russe à Ariel Sharon – sans doute la langue aidant – les relations profondément amicales entre la communauté juive de Russie: par exemple Medvedev et venu en personne allumer la première lampe de la gigantesque Hanoukia de Moscou, a participé au premier repas avec une délégation de son parti, la restitution d’ouvrages anciens volés par les bolchéviques au flambant neuf Centre de Culture Hébraïque de Moscou, je ne me fais pas de souci pour Israël et j’espère que notre Avigdor va vite revenir à son bureau. Que diable, en Russie Israël a presque que des amis, un peuple qui connaît les mêmes combats et subit les mêmes atrocités. Il faut laisser tomber cette maudite UE antisémite.

  6. {{Merci gabriel67 pour tous ces renseignements . Je vois qu’on est sur la même longueur d’onde .

    Les russes ont des liens très étroits et beaucoup d’ affinités avec Israël . Quand on voit Poutine serrait la main d’un chef d’état muzz on sent qu’il est pressé de signer son contrat et de rentrer chez lui . Il n’en est pas de même quand il rencontre Nethanyaou ou Liberman , on sent qu’ils ont beaucoup de choses sérieuses à se dire et qu’ils se respectent . Vous pensez que les russes respectaient un Arafat hier ou aujourd’hui un Mahmoud Abbas ? Ils ont n’ont rien à foutre de toutes cette clique terroriste . Mais les russes sont très intelligents ils préfèrent leur vendre des armes pour mieux les contrôler car ils ont le même problème qu’Israël : Ils ne souhaitent pas de bombe muzz à leur porte . Israël n’est un danger pour personne . La planète entière le sait , mais certains feignent de croire le contraire . Aujourd’hui nous sommes à la croisée des chemins et de grands bouleversement s’annoncent .

    Ce qui est certain ce n’est pas Israël qui en sortira perdant . Bien au contraire .}}

  7. A propos, Armand, l’URSS n’existe plus depuis vingt ans, maintenant c’est la fédération de Russie. Quant aux relations entre la Russie et l’Iran, je les ai explicitées dans de nombreux commentaires sur ce site. Je vous les résume ici ainsi que pour Jacotito.

    1. Actuellement les relations sont au plus venimeux, car la Russie a refusé de livrer à l’Iran ses missiles les plus sophistiqués qui auraient pu représenter une réelle menace pour Israël, de plus Poutine s’est refusé toute livraison d’armes modernes à ce pays, comme d’ailleurs à la Syrie pour une raison évidente: il sait bien que c’est l’Iran qui arme{{ avec les USA}} la branche armée d’Al-Qaïda du Caucase dans le but de déstabiliser la Russie, ce qui montre bien l’aberrance de la politique mondial.

    2.La Russie aide l’Iran à construire des centrales nucléaires d’utilisation civile, ce qui lui permet de surveiller de près ce que font les Iraniens. Par ailleurs, si les Russes cessaient leur activité, on retrouverait immédiatement les Nord-coréens ou les Pakistanais sur place, qui eux n’auraient aucun scrupule à leur offrir le feu nucléaire.

    3. L’essentiel des systèmes de défense russes actuels se situe dans le sud de la Russie (la région de l’Oblast de Krasnodar) où se trouve les dispositifs d’écoute et d’interception les plus sophistiqués, tous braqués sur l’Iran, et complété par un gigantesque bouclier d’espionnage en Azerbaïdjan, directement aux portes de l’Iran.

    4. La fameuse phrase de Poutine lâchée à Sotchi, ne cesse d’irriter les nazislamistes de tout bord: ” la Russie ne permettra jamais que l’on touche à Israël.

    5. “on prend les alliés qu’on trouve”, cette phrase émane d’un général de réserve russe, qui me louait sa villa il y a quatre ans de ça. On prenait souvent le thé ensemble en parlant politique. Ce jour-là on a parlé du Proche-Orient, et il m’a affirmé que la totalité de l’état major russe est contre cette alliance avec l’Iran, mais que “vu la géopolitique mondiale, on n’a pas le choix”. Et puis il a ajouté cela:” moi et mes amis nous préférerions de loin une alliance avec Israël, qui représente un peuple courageux et patriotique et qui comme nous est au prise avec la barbarie islamiste et son terrorisme. Mais voilà, les Israéliens ne veulent pas de nous.”

    Armand, bien sûr que la Russie informe Israël sur l’évolution de la situation en Iran, car les deux pays collaborent étroitement dans le domaine de l’anti-terrorisme et cela leur permet d’échanger “d’autres informations”…

  8. {{Cher yacotito ,

    Dans ma précipitation j’ai souhaité que l’on ” aide militairement ” les russes et je profite de votre message (que je partage entièrement) pour supprimer cette phrase , mais les soutenir quand même politiquement , c’est à dire ne pas armer les rebelles . Quant aux relations de l’URSS avec l’Iran , je pense qu’elles sont identiques qu’avec celles qu’elle entretient avec les arabes . Je suis persuadé que l’URSS ne voit pas d’un bon oeil un Iran nucléarisé . Ce sont de grands stratèges et je ne serai pas étonné d’apprendre demain que l’URSS renseigne Israël sur ce programme qu’elle feint de cautionner . Ce n’est qu’une impression bien sûr . Mais je partage entièrement votre analyse quand vous écrivez qu’il ne faut absolument pas intervenir et les laisser se consumer tous seuls . Cette guerre est un véritable bourbier qui se passe à nos portes et devons être trés vigilants .

    Amitiés}}

  9. Pourvu qu’El Assad parvienne vite a assaillr cette base aerienne et annihiler cette vermine tchetchene jusqu’au dernier. Ces fils de chien, excusez l’expression, appartiennent a un peuple de bandits, d’assassins et de violeurs. On aurait du laisser Poutine faire tout le menage dans cette region rebelle quand il en avait l’opportunite.

  10. Armand,

    Je serais tenté d’être d’accord avec vous, les américains ayant une politique plus que suspecte, dictée par Obama qui est pro-arabe. Le problème est que les russes soutiennent l’Iran, qui ne pense qu’à nous détruire, on se demande bien pourquoi, vu que l’Iran est en guerre contre les sunnites et que les palestiniens sont sunnites. Les juifs sont devenus l’élément fédérateur par excellence pour tout intrigant ayant des ambitions peu avouables: les masses exploitées crédules et imbéciles ne marchent pas, elles galopent.

    Je pense que dans cette affaire de Syrie, il faut intervenir le moins possible: c’est trop embrouillé et de toutes façons, on fournirait aux ennemis en présence, un prétexte pour s’unir pour nous attaquer.

    Ce que l’on peut souhaiter, par contre, c’est que la guerre en Syrie dure le plus longtemps possible de manière à consumer les forces des deux cotés de manière significative. Si le hezbollah épuise aussi ses forces, ce serait l’idéal, y compris dans le cas d’une contamination de la guerre civile au Liban. Si cela arrive aussi en Egypte et entre l’Egypte et Gaza, c’est pas moi qui le regretterais.

    peut être les musulmans finiraient par comprendre, sans que l’on soit impliqués que la guerre n’amène que des malheurs. c’est ce qui est arrivé en Europe, où les peuples sont devenus pacifistes à un point qu’ils sont devenus des adeptes passionnés et inconditionnels du “kiss my ass” comme diraient les amerlocs. Mais c’est pas acquis !

  11. Malheureusement, pour cela il est trop tard. Avec ces gouvernements gauchistes ou trop lâches, l’Europe a déjà perdu cette bataille, il y a l’émigration légale massive à la fois légale encouragée par le “politiquement correcte” et l’illégale – le sommet de l’iceberg- qui ont décidé pour le destin de l’Europe. La seule sortie de ce naufrage européen serait un retour généralisé des forces dites “d’extrême-droite” seule capable d’enrayer ce désastre. Là encore, malheureusement, si certains partis populaires comme aux Pays-Bas, en Suisse ou en Autriche sont pro-israéliens, il en reste pas mal de fascistes.

  12. Enfin il semble que l’on commence à comprendre ici ce qui se passe, alors que durant des années, l’UE (et les USA) a condamné la Russie pour ses “violences” contre les malheureux djihadistes tchétchènes, pauvres victimes d’une répression russe sans merci, les media pourris de l’Europe passaient sous silence combien de jeunes soldats russes avaient égorgés ou empalés par ces monstres. A l’époque les USA aidaient les “rebelles” tchétchènes en armes et en logistique contre la Russie, comme ils le font aujourd’hui encore pour les “rebelles” en Syrie. Comme je l’ai souvent dit sur ce forum, Poutine est un ami d’Israël et ne permettra jamais qu’on puisse lui nuire. Il est aussi important que les Israéliens comprennent enfin que le peuple russe, dans son immense majorité – j’excepte quelques groupuscules néonazis sans importance – partage son empathie avec Israël. Les deux pays combattent les mêmes monstres nazislamistes, et on se souvient des attentats meurtriers à Moscou et dans le Sud de la Russie.

  13. Appelons les choses par leur nom ! C’est de la sauvagerie islamique pure et dure. Cette barbare religion devrait tout simplement être proscrite partout en Occident alors même que leur loi fondamentale issue du coran engage au nom du dieu l’élimination physique de tout “croisé” ou juif qui ne se soumettrait pas et cela s’étend bien entendu à tout individu qui provoquerait la divinité par son refus de soumission. Il n’y a aucun choix laissé au mécréant. De plus toutes les religions sont déclarées impures seule l’islam est vraie…Si cela n’est pas sectaire c’est que je n’y connais rien.

    Le monde Occidental, c’est bien connu, est en grand danger de tomber à court terme sous les coups de l’islam qui est connue par nos politiques comme étant une religion pacifique alors que partout où elle sévit ce ne sont que guerres, meurtres, destructions, rapines et écrasement des populations. Comment peut-on être aussi aveugle ? A moins que certains ne trouvent des avantages financiers à ce que la situation s’aggrave.

    Contre un mal radical, il faut un remède encore plus radical, l’interdiction totale, sous toutes les formes

  14. {{ {{Voilà pourquoi il faut soutenir les russes .

    Ils ont eux aussi leurs fanatiques et seul la méthode Poutine est efficace . Il faut le soutenir militairement et politiquement .

    L’avenir du monde libre se joue aussi dans cette guerre en Syrie .

    Ne ratons pas le train de l’Histoire .}} }}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here