Syrie: la Chine attend Kofi Annan pour discuter d’un « réglement politique »

0
7

La Chine a dit espérer des « discussions approfondies sur un réglement politique » de la crise syrienne avec Kofi Annan, envoyé spécial de l’ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, attendu mardi à Pékin. Après une étape à Moscou où il a rencontré le président russe Dimitri
Medvedev et le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, Kofi Annan se rend
en Chine pour évaluer dans quelle mesure celle-ci est prête à faire pression
sur Damas pour endiguer les violences.

« La Chine apprécie et soutient les efforts de médiation de M. Annan et
espère que cette visite permettra des discussions approfondies sur un
réglement politique de la question syrienne », a déclaré le porte-parole du
ministère des Affaires étrangères, Hong Lei.

La Chine espère une « solution juste et pacifique », a ajouté M. Hong, dont
le pays a infléchi sa position à la suite d’intenses négociations entre les
membres les plus importants du Conseil de sécurité.

La Russie et la Chine, fidèles alliés de Damas, ont bloqué deux résolutions
du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la répression en Syrie qui a fait
plus de 9.000 morts depuis le début de la révolte il y a un an, selon
l’Observatoire syrien des droits de l’hommme (OSDH).

Mais Moscou et Pékin ont voté mercredi une déclaration à l’ONU appelant à
la fin des violences, exhortant le président syrien Bachar al-Assad et ses
opposants à « appliquer immédiatement » le plan Annan.

Et Dmitri Medvedev a prévenu Damas dimanche que les propositions de Kofi
Annan étaient « la dernière chance » d’éviter une « guerre civile prolongée ».

Ce plan prévoit notamment un arrêt des violences par toutes les parties,
l’acheminement de l’aide humanitaire et la libération de toutes les personnes
détenues arbitrairement.

PEKIN, 26 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here