Syrie : deux attentats suicide contre les services de sécurité à Damas (TV)

0
17

Deux attentats suicide à la voiture piégée ont visé vendredi matin à Damas des bâtiments des services de sécurité, a rapporté la télévision publique syrienne en accusant Al-Qaïda.
“Deux attentats, commis par des kamikazes à bord de voitures piégées, ont visé un siège de la sécurité de l’Etat et une des branches des services de sécurité”, a annoncé la télévision.

“Les premiers éléments d’enquête font porter la responsabilité sur Al-Qaïda”, a ajouté un bandeau défilant à l’écran.

Selon des témoins, les deux attentats ont eu lieu dans le quartier de Kafar Soussé. Une voiture a tenté de forcer l’entrée de l’enceinte du siège de la sécurité de l’Etat et une autre a explosé devant un bâtiment des services de sécurité dans le même quartier.

Ces attentats, sans précédent depuis la guerre entre le président Hafez al-Assad et les Frères musulmans dans les années 1980, sont intervenus au lendemain de l’arrivée à Damas d’une mission chargée de préparer la venue des observateurs de la Ligue Arabe.

DAMAS, 23 déc 2011 (AFP)

***

Syrie : plus de 30 morts dans deux attentats à Damas (responsable)

Plus de 30 personnes ont été tuées et plus d’une une centaine d’autres blessées dans les deux attentats suicide à la voiture piégée qui ont visé vendredi deux bâtiments des services de sécurité à Damas, a affirmé Fayçal Meqdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères.

“Il y a eu plus de 30 tués et plus de 100 blessés dans les deux attentats d’aujourd’hui”, a déclaré M. Meqdad à la presse sur le lieu de l’une des attaques.

“Au premier jour de l’arrivée des observateurs arabes, c’est le premier cadeau du terrorisme et d’Al-Qaïda mais nous allons facilité au maximum la mission de la Ligue arabe”, a-t-il souligné.

“Le terrorisme a voulu que la première journée des observateurs à Damas soit tragique mais le peuple syrien fera face à la machine à tuer soutenue par les Européens, les Américains et certaines parties arabes”, a-t-il ajouté.

Il était accompagné Samir Seif al-Yazal, adjoint du secrétaire général de la Ligue arabe et chef de la mission préparant la venue d’observateurs arabes, arrivé la veille dans la capitale syrienne.

“Nous allons continuer notre travail. Nous avons commencé aujourd’hui et nous rencontrerons demain (samedi) le (ministre syrien des Affaires Etrangères) Walid Mouallem”, a-t-il dit.

Il a présenté ses condoléances aux proches des victimes. “Ce qui s’est passé est regrettable et l’important c’est que les choses se calment”, a-t-il encore dit.

Les deux attentats ont eu lieu à quelques minutes d’intervalle, à Kfar Soussé, et visé la Direction de la sécurité générale qui est le plus important service de renseignement civil, ainsi qu’une autre branche des services de sécurité.

DAMAS, 23 déc 2011 (AFP)

***

Des militaires et des civils tués dans les attentats à Damas (TV)

Plusieurs militaires et de nombreux civils ont été tués vendredi dans les deux attentats suicide à la voiture piégée qui ont visé des bâtiments des services de sécurité à Damas, a annoncé la télévision publique syrienne.

“Plusieurs militaires et un grand nombre de civils ont été tués dans deux attentats, commis par des kamikazes à bord de voitures piégées, et visant un siège de la sécurité de l’Etat et une des branches des services de sécurité”, a indiqué la télévision.

“Les premiers éléments d’enquête font porter la responsabilité sur Al-Qaïda”, selon un bandeau défilant à l’écran.

Selon des témoins, les deux attentats ont eu lieu dans le quartier de Kafar Soussé. Une voiture a tenté de forcer l’entrée de l’enceinte du siège de la sécurité de l’Etat et une autre a explosé devant un bâtiment des services de sécurité dans le même quartier.

Ces attentats, sans précédent depuis la guerre entre le président Hafez al-Assad et les Frères musulmans dans les années 1980, sont intervenus au lendemain de l’arrivée à Damas d’une mission chargée de préparer la venue des observateurs de la Ligue Arabe.

Ces observateurs doivent suivre l’application d’un plan de sortie de crise après plus de neuf mois d’une révolte contre le régime violemment réprimée.

Selon une estimation de l’ONU, cette répression a fait au moins 5.000 morts depuis la mi-mars. Les autorités syriennes, qui attribuent les troubles à des “bandes armées”, ont pour leur part annoncé plus de 2.000 morts dans les rangs de l’armée et des services de sécurité.

DAMAS, 23 déc 2011 (AFP)

***

Syrie : Deux explosions entendues à Damas

Le bruit de deux explosions d’origine inconnue a été entendu vendredi matin à Damas, où le régime du président Bachar al-Assad tente depuis plus de neuf mois d’étouffer dans le sang un mouvement de contestation sans précédent, a constaté un journaliste de l’AFP.

La répression a fait au moins 5.000 morts depuis la mi-mars selon une estimation de l’ONU, tandis que les autorités syriennes, qui attribuent les troubles à des “bandes armées”, ont recensé plus de 2.000 morts dans les rangs de l’armée et des services de sécurité.

DAMAS (Syrie), 23 déc 2011 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here