Syrie: début possible de la destruction des armes chimiques avant fin janvier

0
12

Le directeur de l’Organisation pour
l’interdiction des armes chimiques (OIAC), Ahmet Uzumcu, a dit espérer mardi
que les opérations de destruction de l’arsenal chimique syrien débuteraient
avant la fin janvier. “Nous espérons que d’ici à la fin janvier, la destruction pourra commencer
sur le navire américain” spécialement aménagé à cet effet, a déclaré M. Uzumcu
lors d’un entretien avec l’AFP à Oslo en marge de la cérémonie de remise du
prix Nobel de la paix attribué cette année à son organisation.

Selon la feuille de route de l’OIAC, les agents les plus dangereux de
l’arsenal chimique syrien doivent être transportés hors du pays avant le 31
décembre pour ensuite être neutralisés par hydrolyse à bord d’un roulier de la
Marine américaine, que celle-ci est en train de munir des équipements adéquats.

En raison de la violence des combats en Syrie, qui complique l’acheminement
des armes chimiques vers le port de Lattaquié, cette échéance pourrait être
légèrement dépassée, sans toutefois que l’objectif d’une destruction complète
de l’arsenal chimique syrien avant la fin juin soit remis en cause, a dit M.
Uzumcu.

“Beaucoup de choses dépendront de la situation sécuritaire sur le terrain
et malheureusement, la situation sécuritaire s’est détériorée ces dernières
semaines”, a-t-il expliqué.
“Nous espérons que la situation nous permettra de boucler l’opération à
temps. Il pourrait y avoir quelques retards mais ces retards ne m’inquiètent
pas. Ce qui est important pour moi, c’est que l’opération ait lieu de la
manière la plus sûre possible”, a-t-il ajouté.

M. Uzumcu a aussi dit espérer que la destruction des autres agents
chimiques dits de catégorie 2, moins dangereux, devrait commencer “courant
février” sous la maîtrise d’oeuvre d’entreprises commerciales privées.
Quarante-deux sociétés ont manifesté leur intérêt pour y prendre part,
avait-il précisé lundi.

OSLO, 10 déc 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here